L'OEIL ET LA MAIN

20 janvier 2020

PREMIER DEFI DU 20 DE 2020

Ce premier défi de l'année nous est proposé par notre camarade Marie-Paule. Elle nous invite à nous pencher loin en arrière sur notre plus ancien souvenir, qui nous a fortement marqué et dont nous gardons des images.

De ma petite enfance, je garde très peu de souvenirs, vaguement celui du lieu dans lequel nous avons habité arrivés à Compiègne alors que j'avais trois ans. C'était un appartement dans un immeuble bâti sur l'emprise d'une de ces anciennes vastes propriétés appartenant à de riches particuliers. Un concierge appelé Mr Cocheau vivait dans l'ancienne conciergerie de la villa d'origine. Je n'ai pas retrouvé de photos de cet endroit, depuis démoli et reconstruit, mais un jour me sont revenus à la mémoire ces seaux de charbon que l'on remontait à l'appartement, et mes parents m'ont confirmé ce fait. Et raconté que souvent le bougnat rentrait somnolent de sa tournée reconduit par son cheval qui connaissait la route sur le bout des sabots.

PHOTOfunSTUDIO175

image du net

Vivant en appartement, les parents nous faisaient prendre l'air au parc du Château et nos parties de cache-cache se déroulaient autour du kiosque dont la peur des araignées nous chassait parfois.

PHOTOfunSTUDIO177

Mon premier souvenir ancré ad vitam aeternam date de mes 5-6 ans. Nous jouions ma soeur cadette et moi à la maman et au bébé. La quatrième fille de notre fratrie était elle-même un bébé à l'époque. Ma soeur, pour rendre le jeu plus véridique, est allée chercher le panier dans lequel Maman rangeait les affaires du bébé, un panier identique à celui-ci.

PHOTOfunSTUDIO176

image du net

Dans ce panier, un flacon d'eau de Cologne en verre auquel nous n'avions pas le droit de toucher. Ma soeur, plus effrontée ou plus étourdie que moi, l'a pris, échappé et est tombée main sur les débris de verre cassé. Nerfs et tendons sectionnés lui ont valu opération et rééducation mais elle a récupéré un usage complet de sa main malgré une cicatrice imposante à l'époque.

Une vilaine histoire qui s'est heureusement bien terminée mais ne m'a pas poussée vers la désobéissance ! Ma soeur intrépide a connu ensuite quelques plaies et bosses mais rien d'aussi impressionnant.

Vous trouverez la liste des participants et participantes au défi du jour chez Marie-Paule.

Belle semaine.

 

Posté par Florencecholet à 08:25 - Commentaires [9] - Permalien [#]

13 janvier 2020

LE JARDIN SANS FLEURS

Un jardin sans fleurs peut-il être beau ? Un jardin sans fleurs peut-il être attrayant ? Un jardin sans fleurs peut-il être vivant ?

Nous en avons reçu la brillante démonstration ce jour de novembre au cours duquel nous avons déambulé chez les Duos, sous une lumière éclatante et froide, oubliant jusqu'à l'heure du repas.

PHOTOfunSTUDIO164

Ne serait que cette scène très animée affichant une belle diversité de formes et teintes douces.

PHOTOfunSTUDIO165

Colorama plus soutenu ici vantant les charmes du prunus en robe automnale surmonté des baies du callicarpa.

PHOTOfunSTUDIO166

Là, l'éblouissant éclat du fatsia prolongé par les arbres voisins.

PHOTOfunSTUDIO167

Autour de l'arche, gracilité des caducs et fantaisie des conifères se combinent à merveille.

PHOTOfunSTUDIO168

Le dôme du tilleul tutélaire surplombe les nuages de feu des acers sous lesquels la cahute aux lierres joue les répliques miniatures.

PHOTOfunSTUDIO169

Le passage des grilles ne démentira pas le début de la balade.

PHOTOfunSTUDIO170

Quelques traits de ronce livide tirés sur sur les conifères suffisent à fixer l'attention.

PHOTOfunSTUDIO171

Les cimes arrondies persistantes flottent subtilement au dessus des graminées légères. L'encadrement visuel des troncs les empêche de s'évader tout à fait.

PHOTOfunSTUDIO172

Dans la Lande un moutonnement voluptueux s'offre aux pieds de grandes formes élancées.

PHOTOfunSTUDIO173

Mais voici une tige d'alstroemère dont on peut saluer la presque permanence et la constance. Car en son absence rien ne manque à l'atmosphère délicieuse du lieu.

PHOTOfunSTUDIO174

Comment ne pas avoir envie de suivre ces cailloux végétaux semés par les jardiniers facétieux petits poucets, inventeurs d'histoires.

Celle du jardin sans fleurs vous a plu ?

Délectez vous de celle du jardin retrouvant ses premières fleurs printanières avec les superbes photos de Ph. Perdereau dans le magazine Mon Jardin et Ma Maison de février, récemment paru.

Belle semaine.

 

Posté par Florencecholet à 22:45 - Commentaires [18] - Permalien [#]
10 janvier 2020

PREMIERS EN-COURS DE 2020

Ravie de retrouver mes complices Mamylor et Passiflore pour ce premier point de l'année sur nos en-cours respectifs.

Qu'ai-je donc fait de mes dix doigts depuis le 10 décembre ?

Comme beaucoup d'entre vous, j'ai décoré la maison, un sapin et même le jardin,

PHOTOfunSTUDIO159

puis tout démonté. Et rangé. J'en profite alors pour changer la déco, remisant certains objets, en remettant d'autres à l'honneur. Cette nouvelle déco est à peine ébauchée, rien à vous montrer encore.

De plus ma broderie des plantes supendues a très peu avancé. Alors ?

Alors, comme beaucoup d'entre vous j'ai passé les fêtes en famille et avec des amis, et donc abandonné aiguilles et outils en tous genres pendant un certain temps.

Avant Noël, j'ai tout de même cousu pour l'anniversaire de ma filleule un cadeau bien tardif.

PHOTOfunSTUDIO156

Il s'agit d'une housse pour son ordinateur. Elle a commencé à la rentrée une double licence et cherchait une pochette pour le protéger, qu'elle pourrait mettre dans ses sacs de cours. N'ayant rien trouvé qui fasse l'affaire dans le commerce, j'ai acheté tissu et molleton et bien réfléchi.

PHOTOfunSTUDIO157

La forme est toute simple mais je voulais quelque chose de solide et facile à utiliser. J'ai donc opté pour un rectangle ouvert sur la longueur que l'on ferme si l'on veut en utilisant les deux grands élastiques plats habillés du même tissu. Toutes les coutures se recouvrent à la manière des coutures anglaises pour une meilleure tenue et une finition plus jolie. Le molleton est maintenu en place par les coutures des fonds, côtés, ouvertures.

L'objet a été très bien accueilli et je saurai dans quelques jours s'il a bien passé le cap de la pratique.

PHOTOfunSTUDIO160

Puis j'ai ressorti avec bonheur mes fils de fers et pinces pour fabriquer de petits cadeaux destinés à agrémenter les boutures que je prévoyais d'offrir aux camarades avec qui nous allions fêter le Nouvel An.

PHOTOfunSTUDIO162

Je me suis bien amusée à fabriquer tous ces feuillages.

PHOTOfunSTUDIO163

Et quand nous sommes rentrés, j'avais une nouvelle plante à installer  dans le jardin. Comme ce début d'hiver est très doux, me voici à planter le 4 janvier ce joli nandina aux belles feuilles rouges qui complète à merveille ce bout de massif aux couleurs hivernales.

Depuis trois jours nous baignons ici dans une humidité qui m'empêche d'aller tailler comme je l'espèrais, et faute de lumière suffisante, je renonce à broder. Alors je trie les centaines de photos du jardin et ai créé un petit fichier d'une quinzaine de pages et cinquante photos qui résume les dix premières années du jardin. Je me rends compte à cette occasion que certaines choses datent  de peu finalement alors que d'autres dans les plantations notamment sont plus anciennes que je ne le croyais. Une bonne façon de faire le point et des projets, mais qui ne se traduit pas encore en image.

Je suis curieuse de savoir ce que les copines vont nous montrer.

Belle fin de semaine.

 

 

Posté par Florencecholet à 07:48 - Commentaires [18] - Permalien [#]
03 janvier 2020

JARDINS EN HIVER

Quelle manière plus plaisante aurions-nous pu trouver pour changer d'année, qu'accepter l'invitation de Françoise et Jean à les retrouver dans leur beau Jardin des Violettes ?

Ainsi après avoir arpenté dans la brume le jardin de leurs amis de la Maison Pervenche, que je remercie pour leur chaleureux accueil,

PHOTOfunSTUDIO128

PHOTOfunSTUDIO130

PHOTOfunSTUDIO131

nous être régalés des plats délicieux, jeux et charades concoctés par les uns et les autres, merci les amis, avoir échangé moultes embrassades, souhaits et cadeaux, dormi comme des loirs, ce fut un bonheur d'ouvrir les yeux ce premier jour de l'année sur le jardin de nos hôtes.

PHOTOfunSTUDIO132

La matinée nous vit déambuler dans le jardin, admirant la belle présence variée des persistants,

PHOTOfunSTUDIO133

les jeux des couleurs se répondant,

PHOTOfunSTUDIO134

la grace des silhouettes libres,

PHOTOfunSTUDIO135

PHOTOfunSTUDIO136

la subtilité des pleins et déliés,

PHOTOfunSTUDIO137

les respirations,

PHOTOfunSTUDIO138

les rythmes et dénivellés,

PHOTOfunSTUDIO139

les notes vives semées avec justesse.

PHOTOfunSTUDIO140

Il fallait un attrait puissant pour nous arracher au jardin, ce ne pouvait qu'en être un autre.

La Mansonière.

PHOTOfunSTUDIO141

Ayant eu le plaisir d'apprécier le jardin au printemps, j'étais impatiente de le découvrir en habits d'hiver.

PHOTOfunSTUDIO142

Dès l'entrée, j'étais touchée par la magie des invisibles, mousses, lierres, lichens, racines, rendus à la vie par l'effacement des floraisons.

PHOTOfunSTUDIO143

Séduite par l'ampleur majestueuse des ramures

PHOTOfunSTUDIO144

émue par la beauté dépouillée des structures ourlées de brume.

PHOTOfunSTUDIO145

Emballée par la beauté des jeux de formes, taillées et libres si justement associées, entre élan des silhouettes nues et plénitude des feuillages, 

PHOTOfunSTUDIO146

ombres et lumières portées des frondaisons persistantes,

PHOTOfunSTUDIO147

la douceur évanescente des objets et végétaux se soumettant aux éléments,

PHOTOfunSTUDIO148

les éclats de couleur intenses sous le ciel en berne.

PHOTOfunSTUDIO149

PHOTOfunSTUDIO150

Le jardin dans son écrin de brouillard invoquait des jours anciens, robes longues glissant le long des massifs,

PHOTOfunSTUDIO151

masques se faufilant sous les pergolas,

PHOTOfunSTUDIO152

un monde clos d'une infinie poésie que la pluie protégeait.

PHOTOfunSTUDIO153

PHOTOfunSTUDIO154

Quel bel accueil nous firent en ce premier jour de l'an, le jardin et ses créateurs. Merci à vous, Michèle et Philippe Manson pour ce superbe moment avec vous.

Merci à toi, Françoise d'avoir eu cette magnifique idée de nous faire goûter aux charmes certains des jardins en hiver.

A tous qui passez ici, merci et tous mes voeux.

PHOTOfunSTUDIO155

 

Posté par Florencecholet à 23:26 - Commentaires [24] - Permalien [#]
29 décembre 2019

LE JARDIN AU BORD DE L'HIVER

Douceur et pluie s'attardent au jardin. Quelques touches de couleurs éloignent la grisaille. Le jardin émaille les promenades de petits cadeaux  d'avant-Noël.

PHOTOfunSTUDIO82

Rousseur commune inattendue du noisetier tortueux et du stachyurus.

PHOTOfunSTUDIO83

Dernière flambée des berbéris et physocarpus.

PHOTOfunSTUDIO84

Eclat durable des nandinas.

PHOTOfunSTUDIO85

Les cotoneasters hésitent encore.

PHOTOfunSTUDIO86

Certains n'auront pas à choisir et garderont leur livrée,

PHOTOfunSTUDIO88

PHOTOfunSTUDIO87

quand d'autres l'ont abandonnée, dévoilant de nouveaux charmes.

PHOTOfunSTUDIO89

Grande première, La viorne de Bodnant ouvre ses corolles tendres ! Partout ailleurs, c'est le cas. Ici elle a toujours laissé passer janvier pour éclore.

PHOTOfunSTUDIO97

Enfin se rencontrent viorne et rosier dans un duo plein de délicatesse.

PHOTOfunSTUDIO116

Deci delà d'autres roses tardives musardent.

PHOTOfunSTUDIO125

Tant et si bien qu'elles croisent les premières roses de Noël !

PHOTOfunSTUDIO126

Avec cet ultime cadeau du jardin, je vous laisse pour cette année.

PHOTOfunSTUDIO127

Que ces derniers jours vous soient doux.

 

Posté par Florencecholet à 20:07 - Commentaires [12] - Permalien [#]

20 décembre 2019

DEFI NOËL

Pour ce dernier défi 2019 Soène nous a proposé de choisir trois thèmes dans un questionnaire de circonstances.

J'ai décidé de répondre aux points 2, 11, et 12. Vous trouverez les autres chez Soène ou nos camarades de jeux listés chez Soène toujours, s'ils ont été plus courageux que moi. Mais je dois avouer qu'après des problèmes avec Canalblog, avec Picasa et une connection intermittente, je pare au plus pressé pour participer tout de même.

Point 2 : Êtes-vous vrai ou faux sapin ?

Vrai, depuis toujours pour l'odeur sans pareille. Ce qui fait que je n'achète pas les espèces de sapins qui gardent bien leurs aiguilles et en trouve ensuite toute l'année. J'ai cherché une solution alternative genre sapin en bois mais rien trouvé qui me plaise. Peut-être finirai-je par en fabriquer un ou ne plus en faire. Voici l'édition 2019. Je voulais un petit sapin faute d'avoir trouvé autre chose, le producteur qui les vend à côté de chez moi n'en avait plus. Je me retrouve avec un monstre qui touche presque le plafond !

PHOTOfunSTUDIO80

Point 11 : souvenir d'enfance de Noël

Pour compenser le manque d'illustration, je vous en livrerai deux. Le premier est un Noël à tiroir. Exceptionnellement, nous sommes allés passer Noël chez ma Grand-Mère. Peut-être était ce l'année du décès de mon grand-père, car ensuite c'est elle qui est venue chez nous. Nous avons eu des cadeaux sous le sapin. Nos parents ont tout emmené sans que nous nous en rendions compte, du moins l'avons-nous cru jusqu'à ce que nous rentrions à la maison et retrouvions le sapin garni ! Si nous n'avons jamais manqué de rien, nous n'étions pas submergé par les cadeaux comme peuvent l'être les enfants actuellement et ce fut donc une surprise sans pareille.

Autre souvenir cocasse. Maman faisait la crèche dès le premier décembre et chacune des cinq filles avait un mouton la représentant. Les moutons sages approchaient de la crèche pour y être à Noël, les autres reculaient. Un jour, une de mes soeurs fit une telle sottise (depuis longtemps oubliée) que le mouton traversa la pièce entière en marche arrière. Magie de Noël, tous les moutons parvenaient au but en temps voulu.

PHOTOfunSTUDIO81

Cette crèche est la mienne, constituée par Maman qui après la Sainte Famille m'a offert chaque année un nouveau santon. Les siens sont identiques mais plus anciens. Et quand je suis tombée en brocante sur les petits moutons au socle de paille, identiques à nos moutons, je les ai ajouté en souvenir de cette tradition maison. Nos vieux moutons avec nos prénoms notés dessous sont dans la crèche de mes parents.

Point 12 : Cadeaux le 24 ou le 25

Le 25. Cela permet d'envoyer les enfants se coucher sans trop d'atermoiement. Par contre se préparer selon les âges à un lever matinal.

Ma fille est partie travailler à la montagne pour trois mois mardi. Elle nous a laissé sous le sapin ses cadeaux que nous ouvrirons le 25.

PHOTOfunSTUDIO79

Voici donc ma courte participation qui paraitra en temps voulu je l'espère.

Je souhaite à tous de belles fêtes. Oublions les aspects mercantiles pour y voir une occasion de donner et recevoir amour, espoir et attentions.

Belle fin de semaine.

Posté par Florencecholet à 06:56 - Commentaires [22] - Permalien [#]
17 décembre 2019

UNE JOURNEE D'ARBRES ET DE SOLEIL

Après quelques légers contretemps et péripéties, Madame Rouge Cabane, Monsieur et Madame Au gré du jardin, Monsieur et Madame Duo pour un jardin, Madame Bon'heures au jardin, Messieurs les paysagistes d'Esprit Vert et moi, nous sommes retrouvés avec beaucoup de plaisir et sous un soleil inattendu car rare à ce moment, pour visiter l'Arboretum de la Fosse puis le jardin du Petit-Bordeaux.

Sis à Fontaine-les-Côteaux dans le Loir-et-Cher, l'arboretum est un des plus anciens de France, planté au XVIII° sur les dessins du propriétaire Alexandre-Sébastien Gérard et resté dans la famille depuis. L'entretien et l'aménagement de nouvelles zones se poursuivent.

PHOTOfunSTUDIO51

Vingt-cinq hectares accueillent des arbres de tous continents dont certains ont à présent plus de deux cents ans.

PHOTOfunSTUDIO52

Une belle promenade nous attend à la découverte des troncs et des cimes, des feuilles et des écorces, quelques fleurs et fruits encore.

PHOTOfunSTUDIO55

PHOTOfunSTUDIO58

Les proportions sont inimaginables, les magnolias gigantesques, une variété affiche des feuilles longues comme le bras.

PHOTOfunSTUDIO59

PHOTOfunSTUDIO56

Un système mécanique remontait l'eau du fond de la propriété vers les hauts. Ici se trouvait une île romantique autour de laquelle les embarcations naviguaient, le pont de rocaille permettant d'y aborder.

PHOTOfunSTUDIO62

De chemins en sentiers, nous progressons vers le point culminant du lieu, en cotoyant les houppiers des conifères, araucarias...

PHOTOfunSTUDIO63

Pour découvrir un insolite belvédère offrant une vue impressionnante.

PHOTOfunSTUDIO64

Un magnifique spécimen d'arbutus fait l'unanimité.

PHOTOfunSTUDIO65

Nous admirons une dernière fois ces arbres vénérables, à gauche le premier if planté en Europe, un peu en retrait un cèdre du Liban planté en 1810 !

PHOTOfunSTUDIO66

Il est temps de gagner notre seconde destination, le Jardin d'Atmosphère du Petit-Bordeaux.

PHOTOfunSTUDIO67

Visité au printemps deux ans auparavant, je découvre d'autres visages du jardin, la splendeur du soleil déclinant dans l'eau froide.

PHOTOfunSTUDIO68

Près de la maison, retrouve  les formes libres et taillées mêlées avec bonheur.

PHOTOfunSTUDIO69

Les vivaces sont encore très opulentes.

PHOTOfunSTUDIO70

PHOTOfunSTUDIO72

La lumière dessine des scènes douces aux teintes mélancoliques.

PHOTOfunSTUDIO71

Puis les arbres haussent le ton, quelle chaleur dans ce blond vénitien des cyprès chauves !

PHOTOfunSTUDIO73

Les troncs luisent et se détachent sur les feuillages pâlissant.

PHOTOfunSTUDIO74

PHOTOfunSTUDIO75

De sombres feux allument cornus, viornes ou fusains, couvent chez les acers, vignes et parrotias.

PHOTOfunSTUDIO76

PHOTOfunSTUDIO77

Mais ce sont les bouleaux enchassés dans la rondeur serpentine des haies qui attirent irrésistiblement les regards.

PHOTOfunSTUDIO78

Le jardin vit à présent l'hiver hors des regards et se prépare à un nouveau printemps qui devrait révéler quelques surprises, les jardiniers débordants de projets.

Quelle belle journée partagée qui s'est prolongée pour moi sur une dernière péripétie me valant de profiter plus longtemps que prévu de mes camarades et leur hospitalité dont je les remercie encore.

Belle semaine à tous et toutes.

Posté par Florencecholet à 00:53 - Commentaires [11] - Permalien [#]
10 décembre 2019

EN-COURS DE SAISON

10 Décembre, déjà !

L'approche de l'hiver influence les en-cours et modifie les priorités. Ont donc mobilisé mes mains et mon énergie : le jardin qu'il fallait faire entrer dans l'hiver en douceur, et les préparatifs de Noël.

Dehors la météo après avoir stagné longtemps sur des notes d'automne prolongé secouait jardin et jardinière à coup de pluies diluviennes, claques venteuses et ultime argument, gelées blanches. Il était temps de s'adonner aux travaux de saison.

Vous connaissez l'adage : "A Sainte-Catherine, tout bois prend racine", qui en fait signifie que les boutures à bois sec réussissent à cette période. Les plantations d'arbres et arbustes y sont également propices. Donc plantation d'un ravissant Prunus Snow Fountains et de bulbes, aulx, muscaris, chionodoxas, jacinthes des bois.

PHOTOfunSTUDIO41

Pour le moment cela ne raconte pas grand-chose mais en rêve, je vois un printemps tout guilleret et tendrement fleuri.

PHOTOfunSTUDIO42

J'ai également dédoublé des plantes, dont ces carex, afin de constituer une bordure qui pourrait résister à un prochain été long et chaud s'il y a. Des deux précédents, j'ai retenu qu'il faut que je complète la couverture du sol, et les bébés plantes du jardin sont tout indiqués.

PHOTOfunSTUDIO43

Les massifs ont été nettoyés dans le même esprit : j'ai coupé les tiges mortes moches puis les ai débitées et laissées dans les espaces vides entre les végétaux

PHOTOfunSTUDIO44

où elles serviront de paillage tout en compostant en place. Elles forment un matelas douillet dans lequel les oiseaux aiment gratter et piocher.

J'ai également profité des accalmies en mettant en oeuvre une idée qui me trottait dans la tête depuis un moment.

PHOTOfunSTUDIO50

Je vous l'accorde volontiers, actuellement on ne saurait dire de quoi il retourne. On en reparle au printemps si tout va bien.

PHOTOfunSTUDIO45

Les objets du jardin ont été rangés, ceux qui passent l'hiver dehors, abrités.

PHOTOfunSTUDIO49

Et j'ai enfin pris le temps de mettre à jour mes listes de végétaux des massifs tant que tout était encore frais dans mon esprit. L'an dernier, les mises à jour sur mon ordi ne suivant pas le rythme des plantations, j'ai ouvert un cahier ( récupéré de la scolarité de ma fille, un de ces énormes cahiers exigés par certain enseignant et dont le quart n'a pas été utilisé dans l'année ) qui me permet de noter facilement au jour le jour, les ajouts, déplacements, éventuelles disparitions...Je n'avais rien retranscrit depuis début 2018, c'est fait.

Il fallait ensuite passer à l'autre activité de saison, les préparatifs de Noël. L'opération cadeaux est terminée, La déco en passe de l'être.

PHOTOfunSTUDIO46

Mettre la maison en mode douillet, sortir les plaids, changer les housses des coussins pour des matières moelleuses aux couleurs profondes, répartir petits objets, déco naturelle et mettre des petites lucioles partout. C'est fait aussi. Le sapin attend dehors.

Je suis donc retournée à ma broderie et ai "attaqué" le second élément de mon tryptique végétal.

PHOTOfunSTUDIO47

Après le vase de fleurs, le thème des suspensions appelait un peu de couture pour les pots et de la ficelle pour les attaches, une mise en place un peu plus longue et délicate avant de passer à la broderie proprement dite.

PHOTOfunSTUDIO48

Arriva ce qui devait arriver, cet en-cours n'est pas terminé. Mais le sera probablement d'ici la fin de semaine, les intempéries se chargeant de me garder à la maison.

Si ce n'est déjà fait allez voir ce que mes camardes ont fait de leurs en-cours ce mois-ci, c'est toujours très intéressant que ce soit chez Passiflore, initiatrice de ce rendez-vous mensuel boostant ou Mamylor qui a tant de créativité.

Très bonne semaine.

Posté par Florencecholet à 07:06 - Commentaires [17] - Permalien [#]
28 novembre 2019

PASTELS AUTOMNAUX

Pluie et vent se partagent le ciel, le jardin chahuté en perd le fil des saisons, oscillant entre renouveau étonnant et grâce éphémère de ce qui s'achève.

PHOTOfunSTUDIO19

Les asters ont cédé la place aux chrysanthèmes, à présent pleinement épanouis.

PHOTOfunSTUDIO32

Hormis ce solide trio, Ashvi, Lilau, Ezo Murasaki.

PHOTOfunSTUDIO31

Et ce bel ébouriffé qui s'entend si bien avec les perles du callicarpa.

PHOTOfunSTUDIO38

L'automne court avec nonchalance, délicatesse et subtilité sont de mise. Dans la haie, quelques rousseurs attisent la blondeur ambiante.

PHOTOfunSTUDIO37

Sous la lumière changeante "Yin-yang"s'affiche tantôt or, tantôt argent, pourquoi choisir ?

PHOTOfunSTUDIO36

Rien ne presse à en croire les fleurettes ressurgies ça et là.

PHOTOfunSTUDIO39

Certains affichent même avec décontraction un air de printemps.

PHOTOfunSTUDIO21PHOTOfunSTUDIO33

Et sur les "Bords de Loire", on nage en pleine douceur.

PHOTOfunSTUDIO27

 

PHOTOfunSTUDIO30

A peine, le callicarpa laisse-t'il soupçonner l'automne.

PHOTOfunSTUDIO29

Il faut se tourner vers le Grand Massif pour se rendre compte que les bractées de l'heptacodium ont perdu l'écarlate compagnie des feuilles du fusain ailé,

PHOTOfunSTUDIO35

qu'enfin le physocarpus, à défaut du cotinus, pousse les feux, suppléant le prunus trop dépouillé pour produire son effet,

PHOTOfunSTUDIO25

et que les berberis consentent à passer en mode vif avant la perte totale de leur feuillage.

PHOTOfunSTUDIO26

Le tout soutenu par quelques vivaces enthousiastes, un cotonaester couverts de fruits, et un cornus Satomi, dorénavant parfaitement nu.

PHOTOfunSTUDIO40

Au seuil de décembre, le jardin pas plus que la jardinière ne voit vraiment venir l'hiver.

Belle fin de semaine.

 

Posté par Florencecholet à 23:31 - Commentaires [17] - Permalien [#]
25 novembre 2019

QUELQUES CHINES ENTRE LES AVERSES

Si le ciel s'est montré clément lors de nos balades dans les jardins, il n'en a pas été de même pour les brocantes et vide-greniers.

En deux mois les occasions n'ont cependant pas manqué et je ne les ai pas toutes laissé passer.

PHOTOfunSTUDIO1442

A commencer par cette toute petite balance, ce joujou déniché à Richelieu sans ses poids. En attendant de trouver les accessoires d'origine, je lui en ai offert des vrais. Devant le stand où j'avais emmené et posé la balance pour être sûre du gabarit, un chineur, monsieur d'un certain âge, me confiait avoir la même, une taille au-dessus.

PHOTOfunSTUDIO1445

Plus tard, ce furent une nasse à écrevisses et une bassine, en zinc évidemment. Si utiles au jardin les bassines, j'y mets de tout, eau, terreau, plantes...

PHOTOfunSTUDIO1443

Tout dernièrement, un voeu ancien exaucé. Depuis longtemps, je guignais les rares paniers de fleurs ou de fruits croisés ici ou là, sachant pertinement que les anciens ne seraient pas à ma portée mais espérant une réédition ou une jolie occasion. Depuis huit jours, c'est chose faite. L'objet en pierre reconstituée a déjà une jolie patine et l'habitude de la vie extérieure. Mais quel poids ! Il ne faudra pas que je mette trop de temps à choisir son emplacement aux beaux jours.

PHOTOfunSTUDIO1444

En attendant, il est allé, comme la boule de zinc et la pomme de pin en fonte complétant les trouvailles du jour, se mettre à l'abri des intempéries de l'hiver approchant avec le reste de mon petit bazar de jardin.

PHOTOfunSTUDIO1446

Belle semaine.

 

Posté par Florencecholet à 00:31 - Commentaires [12] - Permalien [#]