L'OEIL ET LA MAIN

01 février 2023

DEBUT D'ANNEE

léger, léger au jardin de la Chineuse.

Ce mois de janvier a souvent combiné grisaille, humidité et fraicheur.

Le petit jardin sous sa couette de feuilles mortes s'est laissé bercer en offrant toutefois de jolis instants.

PHOTOfunSTUDIO673

Comme chaque année la viorne de Bodnant est au rendez-vous et s'étoffe tout doucement. Je ne m'en lasse pas même si cette pauvre lumière ne la met pas en valeur.

PHOTOfunSTUDIO674

Les écorces des cornus, prunus et autres animent l'espace.

PHOTOfunSTUDIO675

Les feuillages doucement colorés l'éclairent.

PHOTOfunSTUDIO676

Et tout resplendit au premier rayon !

PHOTOfunSTUDIO677

Quelques fruits encore rutilent dans les rosiers aux tiges colorées, les pommiers d'ornement et les nandinas. Ces derniers, toxiques, n'attirent pas les oiseaux, leurs grappes restent longtemps intactes et décoratives.

PHOTOfunSTUDIO678

Les fleurs de l'hiver apparaissent, discrètes encore. L'été dernier a laissé des traces !

PHOTOfunSTUDIO679

Les hellébores n'ont pas encore dit leur dernier mot, elles nous réservent certainement encore de belles corolles.

Les toutes premières violettes et primevères émergent, les promesses se multiplient.

PHOTOfunSTUDIO680

 

Qu'apporteront les prochains matins ?

Bonne soirée.

 

 

Posté par Florencecholet à 20:38 - Commentaires [8] - Permalien [#]

20 janvier 2023

DEFI 2023

Passiflore a concocté pour cette année une nouvelle liste de thèmes de jeu.

Le principe reste le même. La ou les participations sont entièrement libres. Il suffit de préparer un billet sur le sujet, prévenir Passiflore pour qu'elle puisse mettre le lien qui conduit à vous et publier le 20. Je ne garantis pas ma présence toute l'année mais j'essaierai d'être le plus souvent possible au rendez-vous.

"Un métier, une passion", tel est le thème du jour.

 

J'ai choisi de vous parler de ma soeur. Son métier est une passion.

Elle l'exerce avec talent, conscience, discernement et surtout beaucoup d'humanité. Elle est enseignante et directrice d'école maternelle.

On imagine peu le nombre de tâches incombant à une directrice d'établissement. Elle est à la jonction des administrations locales et des instances de l'Education Nationale. Elle connait de choses aussi variées qu'un exercice anti-terrorisme, un changement de fermeture sur une porte, une commande de matériel scolaire, des réunions en tous genres...Elle n'est pas la supérieure pédagogique de ses collègues mais veille au bon fonctionnement de l'équipe, à tout point de vue.

En tant qu'enseignante, elle est le carrefour où se croisent pédagogie et vie des enfants, voire de leur famille. Car tout ce qui se passe "hors les murs" peut avoir des retentissements sur ses jeunes élèves. Plus d'une fois des parents désemparés et pas seulement sur des questions concernant l'enfant à l'école, ont pu trouver aide et écoute, en toute discrétion.

Au fil des ans, l'école est devenue le réceptacle des tourments de notre société, chargée de faire face à toutes les situations, proposer un apprentissage de la vie, plus que des savoirs. Chez les petits, c'est l'apprentissage de la vie en société et un début d'autonomie qui se font chaque année, en plus de la reconnaissance des couleurs, de leur prénom... et ma soeur n'est jamais plus heureuse que de voir "ses petits" quasi des bébés, arrivés avec tétines, certains sans langage encore, épanouis et débrouillards, devenus heureux dans le groupe et habiles, à la fin de l'année scolaire.

C'est une personne dont le métier est une passion et que de très nombreux enfants ont eu la chance d'avoir pour enseignante au fil des ans.

C'était en septembre, en principe, sa dernière rentrée. 28 petits profiteront jusqu'aux vacances d'été de son amour des enfants et du métier.

 

DSCN4643

Ce n'est pas une classe de son école, qui vit à elle, à son époque

Je vais comme vous, aller voir ce qu'ont choisi de nous proposer les participants au défi du jour, ce sera certainement passionnant.

Bonne fin de semaine.

 

 

 

Posté par Florencecholet à 10:12 - Commentaires [16] - Permalien [#]
10 janvier 2023

PREMIERS EN-COURS

Hop fini 2022, bienvenue à 2023.

Toujours envie de participer à ce rendez-vous informel proposé depuis plusieurs années par Passiflore. Il nous permet de partager nos travaux et activités diverses et nous motive.

La période 10 décembre-10 janvier n'est pas la plus propice en la matière pour moi, n'ayant pas fait de cartes ou cadeaux moi-même cette année.

Vous avez vu les décorations de Noël le mois dernier. Après le partage en famille de quelques galettes des rois, je les ai remisées dans leurs cartons, une activité qui prend un peu de temps mais ne génère rien de photogénique. J'ai rangé aussi ce qui était dehors, profitant d'un moment sec et un petit peu ensoleillé.

Après les préparatifs de fête et Noël en famille, le Nouvel An a été fêté chaleureusement avec les amis. J'ai préparé des muffins aux amandes, au chocolat, des bouchées au miel et à l'orange, des meringues. Mais rien photographié, ça ne m'a même pas efleuré l'esprit.

C'est qu'il est un peu encombré mon esprit avec la succession de notre père. Après les péripéties concernant la vie courante et la maison de Maman, nous sommes dans un second chapître un peu cahotique. Je vous ferai peut-être un petit récit quand nous en serons sorties. J'ai parfois le sentiment de recommencer mes études ou travailler en tiers-temps entre notaire et gestionnaire. Ce qui nuit à la créativité !

L'hiver ne fait que commencer, je suis allée deux fois patouiller un peu dans le jardin. Au fur et à mesure, je supprime ce qui devient moche dans les plantes fanées. Je débite les tiges en petits morceaux que je laisse décomposer en place. Celà protège les plantes et nourrit le sol qui absorbe vite cette matière et c'est très peu visible. Je n'ai pas encore revu les rosiers lianes que j'avais désencombrés après leur floraison.

J'ai lu "La promesse de l'aube" de Romain Gary et une partie d'un des livres reçus à Noël "une année au jardin avec un dingue de plantes" de Didier Willery.

DSCN4599

Et tricoté un pull. Comme le magasin chez moi a fermé et qu'il n'y a pas de boutique proche, je me suis résolue à commander sur le net. L'ouvrage que j'ai choisi se tricote avec deux fils différents ensemble et des aiguilles grosses comme des manches à balai. Je craignais quelques difficultés pour faire avancer de concert les fils mais ces deux laines fonctionnent très bien ensemble. J'ai eu beaucoup de plaisir à le réaliser, c'est juste un peu trop rapide pour assouvir mes envies de tricot. La prochaine fois je prends un ouvrage qui se tricote en aiguilles n°3 maximum !

DSCN4600

DSCN4601

Et c'est tout !

Vous trouverez les liens vers les participantes de ce mois et leurs réalisations chez Passiflore.

Bonne semaine.

 

Posté par Florencecholet à 17:28 - Commentaires [14] - Permalien [#]
02 janvier 2023

2023

Que cette année nouvelle soit pour tous renversante, passionnante et vivifiante.

Que nous retrouvions, l'envie et la légèreté dans la trame des jours.

Que le sourire des autres soit notre meilleur compagnon.

Que l'aide dans les moments difficiles ne fasse jamais défaut.

DSCN6787

A tous Bonne et heureuse année 2023 !

Posté par Florencecholet à 11:05 - Commentaires [17] - Permalien [#]
30 décembre 2022

DERNIER BOL D'AIR AVANT 2023

Le vent souffle fort, la pluie revient.

C'est à l'abri que je vous propose une dernière balade dans mon petit jardin.

PHOTOfunSTUDIO660

Décembre commençait dans la douceur des derniers jours de novembre. Les sauges avaient tout leur temps pour s'épanouir et multiplier leurs corolles. Les feuilles tombaient, les fleurs restaient.

PHOTOfunSTUDIO662

Quelques pépites colorées s'accrochaient ici et là, comme les rameaux des boutures d'hortensia ou le grand berbéris.

PHOTOfunSTUDIO663

Dans la haie quelques éclats encore avec la viorne, un autre berbéris et le cotoneaster rampant.

PHOTOfunSTUDIO664

A son extrémité, ce sont le troène, le rosier pimpinellifolia, oui en orange ! Et les vivaces basses qui assurent.

PHOTOfunSTUDIO665

Retour aux arbustes avec le physocarpus pourpre, le hêtre devenu tout roux, les pommettes d'"Evereste" et les fruits du rosier botanique.

PHOTOfunSTUDIO666

Dans l'Angle, les couleurs ont tardé, le cotinus a réussi sa petite flambée, mais la viorne persistante, si rouge l'an dernier, se remarque à peine.

PHOTOfunSTUDIO667

Heureusement, le cornus et les perles du nandina pallient cette défection.

PHOTOfunSTUDIO668

Un revirement soudain amenait l'hiver et quelques jolies journées blanches.

PHOTOfunSTUDIO669

Le noisetier n'a pas laissé tomber toutes ses feuilles encore, mais ses branches tortueuses se devinent de plus en plus.

PHOTOfunSTUDIO670

Les premiers hellébores sont au rendez-vous.

PHOTOfunSTUDIO671

Le jardin va se reposer à présent, et je vous retrouve l'an prochain.

PHOTOfunSTUDIO672

Que celle-ci se termine dans la douceur et l'affection de ceux que vous aimez.

A très vite.

Posté par Florencecholet à 19:34 - Commentaires [6] - Permalien [#]

20 décembre 2022

DEFI DU : ZODIAQUE

Pour cet ultime défi du 20 de l'année, Passiflore nous propose les signes du zodiaque.

Je suis en progrès, pour une fois j'ai pensé au logo ! Les étiquettes et moi somme fâchées depuis longtemps. Celà a-t'il à voir avec mon signe astral ? Je ne saurai dire.

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est logo-defi-du-20-22.jpg

Le zodiaque se divise comme chacun sait, en 12 signes, un petit treizième essayant d'intégrer la liste parfois. Notre appartenance à l'un ou l'autre dépend de la conjonction astrale à la date de notre naissance. L'intangibilité mensuelle éternelle qui semble en découler est parfois contestée. Comment imaginer la population mondiale rangée sous douze bannières, chacune soumise au même destin commun.

Les prévisions et définition de grands traits de caractères que l'on en tire sont donc affinées avec soin par les astrologues qui étudient le ciel réel de l'instant de la naissance des personnes, pas seulement ce ciel théorique de chaque mois.

La conjonction des astres a-t'elle une influence sur notre destinée ? La décrit-t'elle ? Je serai bien en peine de trancher. Par contre, je suis bien persuadée que croire en quelque chose ou quelqu'un influence notre vie, voire notre destin.

Fille de mai, je suis un taureau pur sang, signe de terre, ce que mon amour du jardin et de la nature en général corrobore. Et quel signal m'envoient les astres en me faisant de plus, naitre sous la bannière, dans l'horoscope chinois, du buffle ! De métal. A quoi je souscris par mon autre amour des bouts de ferraille que je chine avec entrain.

Si l'on se tourne vers les ascendants, toujours liés au positionnement des astres, me voici gratifiée d'un beau lion. Vive les chats !

PHOTOfunSTUDIO659

A présent, je vais vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d'année sous les étoiles.

Qu'elles apportent consolation et réconfort à ceux et celles qui en ont besoin, et joie et douceur à tous.

PHOTOfunSTUDIO658

J'essaie de vous retrouver avant le passage d'an pour un dernier petit tour de jardin.

Bonne journée.

Liens des participants et participantes chez Passiflore.

Posté par Florencecholet à 10:50 - Commentaires [11] - Permalien [#]
10 décembre 2022

EN-COURS DU 10 : C'EST AUJOURD'HUI

Pour ces derniers en-cours de l'année, autour desquels Passiflore nous rassemble, point de couture.

Je n'ai pas tiré l'aiguille, simplement préparé les modifications sur les petits hauts que vous avez vu le mois passé. La froidure qui vient va m'y remettre.

Par contre j'ai profité d'un temps plus propice aux travaux extérieurs que les mois précédents pour préparer le jardin à l'hiver, pailler le pied des sauges un peu frileuses, finir la remise en forme des conifères et la taille des lauriers-palmes dans le fond du jardin.

PHOTOfunSTUDIO655

Finir un petit chantier en attente sous l'arceau. Une première étape avait vu le remplacement des buis par des fusains à très petites feuilles. La chaleur revenue m'avait fait remettre la suite à plus tard.

De l'autre côté du massif, j'avais planté un rosier qui ne s'est jamais plu. Au cours de notre périple jardin de juin, je suis tombée sous le charme d'un rosier anglais "James Galway". Il a aussitôt été désigné remplaçant. Les photos ne sont pas très nettes, il y avait un gros fouillis de vivaces et les asters fleurissaient, je les ai laissé faire. Ensuite il fallait démêler tout celà. Celle du bas à droite montre le rosier en place, étiquette blanche au-dessus de la boule de balotte argentée, les vivaces un peu assagies, certaines déplacées, des semis spontanés repiqués.

PHOTOfunSTUDIO651

Dans la foulée pour me consoler de quelques pertes et garnir l'espace libéré, j'ai planté un groseiller à fleurs blanches que je cherchais depuis longtemps, accompagné d'iris reçus d'Anny lors du troc de Nouzilly. Là aussi cherchez l'étiquette blanche au-dessus de l'arbuste à grandes feuilles vert clair.

PHOTOfunSTUDIO652

Enfin après être allée aux Pépifolies à Doué-la-Fontaine avec les copains jardiniers, très chouette journée, je suis rentrée avec de quoi concrétiser une idée qui me trottait dans la tête depuis un bon moment : deux scions de pommiers, un Elstar, un Reinette grise du Canada. Compte tenu de la taille du jardin, je vais les cultiver en cordons. Achetés à racines nues, je les ai plantés sous la pluie le lendemain avec des petites plantes pour leur tenir compagnie sans les gêner. Je compte finaliser en ajoutant entre les deux arbres de la lavande blanche et de la sariette rampante, de la ciboule pour les faire profiter de leur bienfaits aromatiques. Et moi aussi !

PHOTOfunSTUDIO654

J'ai aussi continué l'hivernage des meubles et objets du jardin et réparé la "pancarte" du jardin qu'un coup de vent fort avait brisée. Les lettres étaient attachées sur une branche qui a fini par casser. Je vous avais montré ce grand tamis avec son fond un peu particulier. C'est pour celà que je l'avais acquis et préparé. Je finaliserai au printemps en végétalisant probablement, petits lierres, sedums...

PHOTOfunSTUDIO653

Pas question de faire l'impasse sur une autre occupation de saison : mettre la maison en habits de fête.

PHOTOfunSTUDIO656

Un peu de lecture, pas une journée sans, dont ce roman qui en me transportant ailleurs, autre culture, autre lieu, m'a éclairée sur des questions universelles. Place des femmes dans la société, rôles établis, poids des traditions et religions...Et permis de découvrir une jolie plume.

PHOTOfunSTUDIO657

Si ce n'est déjà fait, allez voir chez Passiflore les liens qui vous guideront vers les en-cours des participantes.

Bon week-end.

 

 

Posté par Florencecholet à 12:24 - Commentaires [14] - Permalien [#]
30 novembre 2022

NOVEMBRE, BEL AUTOMNE

Indéniablement et contre toute attente, Novembre s'est révélé doux, pluvieux et venteux juste ce qu'il fallait pour rendre les plantes et la jardinière heureuses.

De jolis moments ont émaillé les jours du jardin.

PHOTOfunSTUDIO637

Comme ce doux dialogue de roses et d'asters au-dessus de la pelouse,

PHOTOfunSTUDIO640

ou ce jeu de feuillages entre le magnolia retrouvant le sien et le cornus se dépouillant peu à peu, le bel accord de l'euphorbe qui s'est invitée aux côtés du pourpre loropetalum.

PHOTOfunSTUDIO641

Au bord du jardin, les érables allument leurs torches, comme un signal qui va se propager aux massifs.

PHOTOfunSTUDIO645

Les physocarpus roussissent et rutilent dans le soleil bas.

PHOTOfunSTUDIO647

Le noisetier verdit tandis que la sauge enroule tendrement ses épis autour du petit conifère, lequel semble apprécier.

PHOTOfunSTUDIO646

Le jeune hêtre "Mercedès", a décidé de se faire remarquer, le géranium n'a qu'à bien se tenir !

PHOTOfunSTUDIO648

Même enthousiasme dans l'angle. Cotinus et prunus s'unissent pour ensoleiller leur espace malgré leur faible gabarit.

PHOTOfunSTUDIO639

Dans l'allée des lierres, le berberis est venu réchauffer le bleu profond de la sauge "Anthony Parker".

PHOTOfunSTUDIO642

Un peu plus haut dans la bordure, petit miracle ! Quatre ans que je regarde pousser cette sauge. Chaque année, elle devient plus haute. L'an dernier les premiers épis sont sortis sans pouvoir aboutir. Depuis  quelques jours, je découvre ébahie ces épis incendiaires et savoure ce beau hasard qui m'a fait installer cette plante reçue sans nom près d'un cornus à bois rouge.

PHOTOfunSTUDIO643

Et tout au bout, encore une preuve que le rase-motte n'exclut pas la pétillance, voici que la spirée à feuilles de bouleau se pare d'une éblouissante livrée. Par contre le fusain sur la colonne reste toujours aussi effacé. Est-ce pour justifier son nom de "Fantôme de Wolong" ? Saura-t'il l'escalader ? Un jour peut-être ?

PHOTOfunSTUDIO649

Dans la haie, changements et surprises se succèdent. Le phormium doré s 'est brillamment repris, Le Fusain "Red Wine" honore son appellation. Le petit cornus flambe tandis que le forsythia et le grand deutzia ont décidé de se mettre au diapason, portant d'identiques parures rouge et or. Un duo inédit de narcisses et lavande rafraichit l'atmosphère.

PHOTOfunSTUDIO650

Bien qu'en manque de feuilles, zelkova et spirée ont ajouté leurs gommettes dorées aux sequins du berbéris. Le cardon peut enfler, ils ne lui abandonneront pas la scène. Pas avant qu'ils ne soient entièrement dévêtus par le vent qui se lève.

L'hiver est en route.

Bonne journée.

 

 

 

Posté par Florencecholet à 23:53 - Commentaires [13] - Permalien [#]
20 novembre 2022

DEFI DU 20 : UN MOT DE 11 LETTRES

Passiflore, jamais à court d'idées, nous propose de relever le défi de novembre avec le mot de 11 lettres de notre choix.

Il n'a fallu qu'un instant pour que se présente à mon esprit, mon premier mouvement étant allé vers un vocable de dix lettres, ce mot :

Déclaration.

Sans nul doute un reflet de préoccupations actuelles, générales et familiales.

Déclaration de politique générale, d'intention... On connait l'avant et l'après-élection, rien à voir.

Déclaration de guerre...ou pas. On peut faire sans, ça n'empêche pas. Gamine, je me souviens vaguement d'un jeu autour d'une ronde et d'une phrase "Je déclare la guerre à...". S'ensuivait, je crois, une course poursuite autour de la ronde.

Déclaration des droits de l'homme. A concrétiser, encore et toujours.

Déclaration de revenus, de travaux préalable, de naissance, de décès...Aucun domaine de notre vie privée comme publique, aucune de nos activités n'y échappe. Parfois pour le meilleur.

Je chéris ce "Je t'aime" échappé fortuitement, qui m'a valu d'entendre un jour : "Je vous déclare mari et femme".

DSCN4088

 

Bonus : France Gall, "sa" déclaration.

https://www.youtube.com/watch?v=7fz2Jufbm3M

Chez Passiflore, vous trouverez les liens qui vous permettront de découvrir les mots des participants et participantes du jour.

Bonne semaine.

 

 

 

Posté par Florencecholet à 18:38 - Commentaires [11] - Permalien [#]
10 novembre 2022

EN-COURS, TOUJOURS

Le 10 du mois nous retrouvons avec plaisir Passiflore, Mamylor, Soène et les copinautes (liens chez Passiflore) qui le souhaitent pour notre rituel rendez-vous des en-cours. Qu'avons-nous terminé ou commencé depuis le 10 octobre ?

Le temps s'est mis à la pluie et les températures ont baissé progressivement, doucement. J'ai commencé à préparer le jardin pour l'hiver et c'est une sensation étrange de couper les asters en manches courtes. Maintenant que le pull s'impose, je n'ai plus de mal à trouver ces travaux utiles. Et la météo propice aux tailles que la chaleur m'avait fait différer.

Petite coupe pour redonner leur rondeur aux buis et leurs formes aux conifères. Encore quelques tignasses à discipliner chez ces derniers, je vais devoir sortir l'échelle.

PHOTOfunSTUDIO630

Les arbustes dans la haie ont eu droit aussi à leur rafraichissement. Pas trop à faire ici car j'avais fait une grosse taille de rajeunissement l'an dernier sur les caducs en supprimant les branches les plus agées depuis la base. Seul le grand thuya est ramené à son volume initial.

PHOTOfunSTUDIO631

Bonne période aussi pour poursuivre les plantations, remplacer ceux que l'été a vaincu. Les derniers trésors ramenés de Normandie en juin, deux arbustes commandés en pépinière et de jolies vivaces dénichées au troc auquel j'ai participé dimanche.

PHOTOfunSTUDIO629

Ensuite j'ai pu mettre de l'ordre dans le coin pépinière, enlever l'ombrière, retourner ou supprimer les soucoupes. Hiverner les bancs, chaises, décos. Je les enlève au fur et à mesure, c'est moins brutal et nostalgique.

PHOTOfunSTUDIO632

Ma robe est terminée. Grâce à mes copines jardinières, qui ont bien d'autres talents notamment de couturières. Nous avons passé une journée ensemble et au retour l'ourlet était épinglé, parfaitement arrondi, ce que je n'aurai pu faire seule. J'ai fermé très simplement le haut cache-coeur avec de grosses pressions.

PHOTOfunSTUDIO633

De petits ajustements sur des hauts que l'on m'a offert. Rien de compliqué mais il s'agit d'être minutieuse pour ne pas abimer les tissus. A gauche, j'ai enlevé les boutons et vais coudre le côté de la fausse patte de boutonnage pour le rendre identique à droite et à gauche. Sur celui de droite, j'ai commencé à enlever les élastiques des manches car ils sont un peu serrés pour mes biceps. Celà va me prendre bien plus de temps que de coudre ensuite les ourlets qui les remplaceront.

PHOTOfunSTUDIO634

Deux lectures depuis le 10. Le roman de Joseph Connolly m'a beaucoup agacée. On "entend" toutes les pensées des protagonistes, en plus des dialogues, souvent ce n'est pas reluisant, aucun personnage n'est très sympathique ou intéressant. Je me suis accrochée et j'ai été bien contente de terminer assez rapidement cette lecture sans agrément. Par contre avec Perec, le plaisir des mots est bien au rendez-vous. Funambule, virtuose sur le fil de son histoire, on se laisse captiver par les pirouettes du verbe et les péripéties des héros. Un petit bouquin à la fois grave et loufoque, j'ai aimé.

PHOTOfunSTUDIO636

 

 

**********************************************************************************************************************************************************************

Je passe aussi beaucoup de temps sur l'ordinateur depuis le décès de mon père.

Je voulais vous en toucher quelques mots car nous sommes tous amenés à être confrontés à ces situations auxquelles nous ne pensons pas souvent avant que celà se produise.

Notre ère du "tout informatique" n'est pas un gage de simplification loin s'en faut. Notre expérience peut peut-être aider quelqu'un.

Pour "camper le décor", Maman a brièvement travaillé, sa retraite personnelle est minime, Papa s'occupait de toute l'administration de la maisonnée. Il a eu plusieurs activités professionnelles et été élu de sa commune.

Nous avons passé du temps au téléphone et sur les sites de divers organismes. Même en suivant toutes les consignes, on nous a parfois demandé des documents déjà fournis. Certains ont des exigences  quand aux couleurs, au format...

Quelques surprises : Agirc, arcco dépendent du même organisme mais il faut constituer deux dossiers. Même si on ne fournit pas les pièces en double, on reçoit des courriers que seuls les numéros de dossier permettent de différencier. Les premiers courriers actant l'octroi d'une pension de réversion arrivaient au total de zéro, le solde positif étant "repris" par un "organisme tiers". Il faut comprendre sous ce vocable que la caisse se rembourse des montants trop versés pour la retraite de la personne décédée. Pourquoi ne pas le dire clairement ? D'autres organismes demandent un remboursement.

Un organisme (Crepsa) nous a retourné son formulaire avec un numéro de dossier et demandé toutes les pièces que nous avions déjà envoyées, y compris ce formulaire, suivant les consignes de son site. Pourquoi ne pas inscrire le numéro de dossier sur le document envoyé ? Que deviennent les premiers ? Mystère ! Accepter de perdre son temps et son énergie pour rien.

Une chose fonctionne bien, donc il faut le dire, c'est le site du régime général. A la Carsat, l'interlocuteur unique est une réalité. Pas besoin de dossier supplémentaire pour l'ircantec notamment. Il faut savoir par contre, que le délai de traitement des dossiers est long et qu'on peut se trouver sans ressources un certain temps. Trois mois et demi ici.

Maman dépendait de Papa pour la plupart des contrats, mutuelle, assurances, téléphonie, chauffage...

La sécurité sociale ne pose pas de problèmes particulier. La mutuelle nous a causé quelques soucis en éditant une carte de tiers payant avec le numéro de sécu de mon père. Nous ne nous en sommes aperçus que la première fois que maman est allée à la pharmacie. Nous avons eu du mal à obtenir la rectification de l'erreur. La mutuelle a vraiment trainé des pieds. Soyez attentifs à tout, même si vous n'y avez pas la tête. Car tous vous demanderons en plus la création d'un espace numérique personnel. Tous ces sites et codes avec lesquels jongler font à ces moments souvent perdre plus de temps qu'en gagner. Surtout quand on sait dans notre cas, que la personne concernée n'est pas en mesure de les utiliser elle-même.

La banque a appliqué un forfait "succession", rapidement prélévé alors même que nous n'arrivions pas à joindre le conseiller désigné pour s'en occuper.

Les contrats téléphone, internet...ont pu être modifié et mis au nom de notre mère sans trop de tracas.

L'assureur en a profité pour décréter que le dossier n'était plus à jour depuis plus de vingt ans et envoyé un dossier monstrueux à remplir. Nous avons trouvé un avenant relativement récent, c'était donc faux. Mais il a encore fallu passer des heures sur ce dossier.

Pour les énergies, mon père était abonné à Edf pour l'électricité, Engie pour le chauffage au gaz de ville. Comme pour les autres "fournisseurs" nous demandons que le contrat établi au nom de notre père passe sous celui de notre mère. Nous nous attendions à une résiliation et une ouverture "fictive" éventuelle, le seul changement résidant dans le prénom du titulaire du contrat, ça été bien pire. Honte à Engie qui s'est permis d'envoyer sur l'adresse mail de notre père, ses remerciements pour avoir souscrit à leur nouvelle offre, facture à l'appui ! Facture qui malgré nos protestations immédiates a été prélevée ! De plus Engie a fait fermer le contrat Edf à son profit. Il a fallu que nous le fassions rétablir et celà n'a pas été gratuit.

Engie, la société qui fait soucrire les défunts ! Méfiez-vous.

Tout ceci pour vous dire, partagez avec vos proches vos données administratives, votre gestion, ou prévoyez une façon simple de le faire, qu'ils ne soient pas démunis dans des circonstances difficiles. Et vivez tranquilles !

Bonne journée à tous et toutes.

Posté par Florencecholet à 07:58 - Commentaires [14] - Permalien [#]