L'OEIL ET LA MAIN

27 février 2017

ENTRE RIGUEUR ET DOUCEUR

Février a tracé son chemin dans le jardin.

PHOTOfunSTUDIO1

Inspirée par Maryse, j'allais à sa rencontre, passés givre et gelées, pour y dénicher

PHOTOfunSTUDIO

de ces trésors vers lesquels il faut se pencher, tout près, pour les admirer.

PHOTOfunSTUDIO3

 

PHOTOfunSTUDIO2

 

PHOTOfunSTUDIO5

 

PHOTOfunSTUDIO8

D'autres découvertes suivirent.

PHOTOfunSTUDIO12

 

PHOTOfunSTUDIO22

Qui, sans être des surprises, me ravirent. Comblant, pour certaines, des semaines d'attente.

PHOTOfunSTUDIO15

 

PHOTOfunSTUDIO23

Et d'autres que moi.

PHOTOfunSTUDIO16

 

PHOTOfunSTUDIO19

Suscitant de nouvelles attentes et espoirs.

PHOTOfunSTUDIO28

Chaque jour, chaque rayon de soleil dévoilait de nouvelles feuilles, éveillait de nouvelles plantes.

Trois arbustes à présent se disputent pour attirer l'attention sur eux, et je pense qu'ils le méritent amplement.

La viorne de Bodnant qui m'a tant fait languir.

PHOTOfunSTUDIO20

 

PHOTOfunSTUDIO21

Le lonicera fragrantissima, si vaporeux, dont le parfum me chavire quand le vent et la pluie cessent.

PHOTOfunSTUDIO25

 

PHOTOfunSTUDIO24

Enfin le dernier arrivé de ce trio de charme, le forsythia blanc, abéliophyllum disticum.

Avec ses petits boutons paraissant tout grillés, j'avais craint de planter un arbuste moribond.

PHOTOfunSTUDIO26

Vous dire à quel point je suis heureuse de l'avoir tout de même installé dans les règles de l'art...

Même si Mars s'annonce sous des auspices autrement chaotiques, je pourrai, tant que le vent ne leur arrache pas toutes leurs corolles, en profiter depuis les fenêtres de la maison.

Mais je suis bien prête à parier qu'il nous donnera lui aussi de multiples occasions de nous réjouir et apprécier nos jardins, balcons, fenêtres. Et ceux des autres.

Belle fin de journée.

Posté par Florencecholet à 16:30 - Commentaires [8] - Permalien [#]

20 février 2017

RATE !

Deuxième défi du 20. Maryline nous propose de parler traditions. De celles que nous connaissons, parce qu'étant pratiquées dans notre région ou rencontrées lors de voyages et ayant trait aux évênements de la vie tels naissances, mariages, majorité, anniversaires, hors religion.

Flûte de zut ! J'ai beau retourner la question sous toutes les coutures, triturer mon pauvre cerveau...Rien, nada, nothing, tiroir mémoriel vide. Rien dans les habitudes familiales qui ne se pratique partout, et je ne connais pas de traditions propres à ma région d'adoption depuis bientôt 13 ans, n'ayant pas eu l'occasion de fêter un de ces évênements en compagnie de locaux "pur jus".

J'appelle donc à la rescousse les outils de la connaissance universelle pour combler mes lacunes. "Traditions tourangelles, traditions chinonaises, traditions pour mariage en Touraine...", rien ne sort. Nouvelles tentatives avec "Coutumes". Je me retrouve avec du Droit, lequel ne m'est pas étranger mais l'est au sujet.

Je ne veux pas rester sur un échec, apprend au passage que la tradition, quelque chose de bleu, de vieux, de neuf, d'emprunté viendrait de l'Angleterre du XIX°, mais elle n'a rien de spécifique à un endroit du monde puisqu'elle est connue et pratiquée un peu partout.

Seule petite percée, je tombe sur un témoignage rapportant que l'on signalait en Touraine la rue où habitait une future mariée en y installant un sapin agrémenté de fleurs en papier. Je n'en ai pas vu mention ailleurs et cette tradition existe peut-être dans d'autres régions. Elle rappelle l'arbre de mai. Je ne crois pas qu'elle se pratique encore si tant est qu'elle l'ait été régulièrement.

En désespoir de cause, je me suis tournée vers la production locale en me disant qu'elle avait peut-être donné naissance à des rituels répondants à la demande de Maryline. Mais les Chapitres tenus par la Confrérie des Entonneurs Rabelaisiens ont trait aux évênements saisonniers plutôt qu'à ceux qui marquent les grandes étapes de la vie. Ce qui n'est pas une mauvaise idée en soi puisqu'ils reviennent régulièrement et plus souvent, donnant lieu à repas, libations, et intronisations. Après celui de janvier, le chapitre de mars, chapitre du Bourgeon, célèbre le renouveau de la vigne et du reste, celui des Vendanges suit en septembre, et celui de Diane en décembre, célèbre la chasse et clôt l'année.

Ayant bien conscience de ne pas avoir réussi à relever ce défi, j'espère vous consoler un peu de vous avoir fait lire ceci pour en arriver à cela, en vous confiant les paroles d'une chanson du cru, c'est le cas de le dire qui agrémente, entre autre, les troisièmes mi-temps, dit-t'on, du club de rugby.

 

Du Véron jusqu’à l’Olive et de l’Olive à Cravant,
Le long d’une verte rive on voit un pays charmant.
C’est la côte tourangelle où mûrit rouge moisson,
Moisson que gourmet appelle le Chambertin de Chinon.
REFRAIN :
Versez donc à coupes pleines de ce vin car il est bon.
Et buvons à la Touraine, et buvons au vieux chinon.
A la Touraine ! A la Touraine ! A Chinon !
Ce vin vraiment délectable rend l’esprit doux et rêveur,
Il ferait un Saint du Diable si le Diable était buveur.
Les fils de la Germanie fanatiques du Veau d’Or
n’auraient pas cette manie s’ils possédaient ce trésor.
En dépit de l’Empirique et du sorcier de son temps,
Saint Louans, dit la chronique, guérissait les impotents.
Par Dieu lui répond Grégoire : ce n’était pas bien malin,
au malade il faisait boire de cet élixir divin.

Oui le vin est un remède dont j’admire les bienfaits,

Rien de ce qui vous obsède ne résiste à ses bienfaits.
Plus d’un homme sur la Terre cherchant le bonheur en vain
Le rencontre au fond d’un verre qu’il a rempli de bon vin.
Ainsi que fait l’Alouette en montant vers le ciel bleu,
je livre ma chansonnette aux gais enfants de ce lieu.
C’est l’Amitié qu’elle chante c’est l’espoir du lendemain :
le calme après la tourmente et l’Amour du Genre Humain.
Versez donc à coupes pleines de ce vin car il est bon
Et buvons à la Touraine, et buvons au vieux Chinon.
A la Touraine ! A la Touraine ! A Chinon !

Chinon 15-06

 

Je ne doute pas que les autres participants dont vous trouverez les adresses chez Maryline ainsi que le nom du prochain défieur auront mieux à vous proposer.

Je vous souhaite une belle journée.

 

Posté par Florencecholet à 07:25 - Commentaires [19] - Permalien [#]
13 février 2017

PREMIERES CHINES DE L'ANNEE

Pas de vide-greniers en janvier mais les brocantes professionnelles habituelles ont pu se tenir, et moi y aller faire un tour. Je ne suis pas revenue les mains vides.

PHOTOfunSTUDIO2701

Trouvé juste à temps, en fait le jour J, pour l'arrivée des rois mages, le chameau. Parfaitement raccord avec l'éléphant.

PHOTOfunSTUDIO2702

Une grande coupe en pierre, côtelée et patinée à souhait. J'ai même eu la mousse avec ! Les lierres et l'abélia, par contre, je les ai installés par la suite. Elle n'est pas encore vraiment en place car j'attends la pousse des feuilles des caducs pour répartir mon bazar dans le jardin.

PHOTOfunSTUDIO2703

Cinq dimanches en janvier, donc chine à Azay-le-Rideau le dernier du mois.

PHOTOfunSTUDIO2704

Une tirelire en faïence, un objet pas vraiment ancien mais je me suis dit qu'elle irait bien ici.

PHOTOfunSTUDIO2705

Puis cette boite amusante avec sa publicité, tous ses prix et médailles qui ne contient en fait aucune encre mais ceci :

PHOTOfunSTUDIO2706

et cela.

PHOTOfunSTUDIO2707

Une pince et les billets poinçonnés. Je pense qu'il manque une lame qui faisait ressort au dessus du clou, mais j'aime cette évocation d'une période révolue, "J'fais des trous,des p'tits trous..."

PHOTOfunSTUDIO2708

Les petits prennent leurs jeux de plage, les grands leurs bouquins, on va à Trouville !

Ok en ce moment, il vaut mieux prévoir un pull mais ça viendra !

Bonne soirée.

 

Posté par Florencecholet à 19:45 - Commentaires [13] - Permalien [#]
10 février 2017

EN-COURS ET A VENIR

10 février, c'est le moment de retrouver les copines, Passiflore, Mamylor, Cléo en stand-by pour cause de déménagement, et vous, si vous le souhaitez, pour nous et vous montrer l'avancement de nos projets.

Dans la catégorie "terminé" : la jupe droite mi-longue en velours, doublure cotonnade. Toute simple, pinces devant et dos, montée sur ceinture légèrement en forme, fermeture côté invisible.

PHOTOfunSTUDIO2691

Pas réussi à faire de photo portée potable, lumière pourrie. En tous cas je peux vous dire qu'elle est agréable à porter. Comme d'habitude, patron home-made et couture main.

Dans la catégorie "bien avancé" : tri et rangement. Les bibliothèques, archives...ont toutes été passées en revue et j'ai pratiquement terminé le tri des photos de l'ordi. Je vais pouvoir éditer celles des vacances et faire les albums.

Dans la catégorie "très peu avancé" : conséquence du temps passé aux tris et de la mauvaise lumière d'un certain nombre des dernières journées, la broderie des chats.

Puis j'ai profité des quelques journées douces et pas trop moches que nous venons d'avoir pour compléter les tailles automnales des arbustes et effectuer celle des rosiers. Donc délaissé l'aiguille au profit du sécateur.

Du coup, je n'ai ajouté sur ma toile qu'un grand flocon, quelques gouttes, les yeux du chat et le début du dernier flocon de ce motif.

PHOTOfunSTUDIO2692

Il va falloir que j'accélère le rythme car d'autres ouvrages m'attendent.

Je vous avais dit que j'avais fait des emplettes au Salon de Moncoutant fin novembre, et montré les housses de coussins que j'avais confectionnées avec les tissus de chez Dotty Rose.

J'ai aussi ramené ceci :

PHOTOfunSTUDIO2693

trois charmants modèles de chez "Une Croix le Temps d'un Thé". Je ne les commencerai qu'une fois mes chats terminés. Donc...M'y tenir et avancer vite.

D'autant que j'ai également craqué pour ces beaux tissus gais et colorés, de très belle qualité.

PHOTOfunSTUDIO2695

Je les ai trouvés chez BlackRose dont j'apprécie autant le choix d'articles que la gentillesse. Ces jolies anses viennent de son stand.

PHOTOfunSTUDIO2696

Je vais m'amuser à choisir mes associations pour mes futurs sacs.

Et pourquoi s'arrêter en si bon chemin ? Devinez ce que j'ai fait au salon d'Orléans fin janvier ?

PHOTOfunSTUDIO2697

Acheté un autre grand morceau de tissu à motif gouttes pour me faire une petite jupe d'été, et quelques fleurettes, chez BlackRose, évidemment !

PHOTOfunSTUDIO2699

Au fil des stands quelques accessoires supplémentaires pour mes prochaines cousettes. La tresse est en cuir.

PHOTOfunSTUDIO2700

Puis un kit pour un sac auquel la photo ne rend absolument pas justice. "En vrai", il est très beau, chic et sobre comme j'aime. Quelques perles pour des boucles d'oreilles et des gris-gris de sacs. Bref, de quoi me constituer un gentil petit tas d'en cours, sachant qu'il me reste de l'an dernier, voire plus, trois autres projets, un haut, un cabas et un sac à ouvrage que je vous montrerai au fur et à mesure.

Les ciseaux, eux, sont destinés au jardin car ils sont faits pour couper des fleurs ! Je vais leur mettre une chainette qui s'accrochera à la ceinture pour ne pas les perdre en les utilisant.

Prochain point des en-cours le 10 mars mais je vous retrouverai dans quelques jours pour un peu de brocante, si le coeur vous en dit.

Très bon week-end.

 

Posté par Florencecholet à 07:17 - Commentaires [14] - Permalien [#]
30 janvier 2017

UN MOIS D'HIVER AU JARDIN

Les fêtes s'étaient passées dans une relative douceur, le sapin était retourné prendre l'air.

PHOTOfunSTUDIO2668

Nous attendions les rois mages pour dévorer la galette et ranger les décorations quand l'hiver décida d'asseoir son règne en éteignant les touts derniers feux automnaux.

PHOTOfunSTUDIO2670

Il enserra le jardin dans une gangue de glace fine, répandit un voile de givre sur la pelouse et les massifs, emprisonna dans la glace les dernières roses.

PHOTOfunSTUDIO2672

PHOTOfunSTUDIO2673

PHOTOfunSTUDIO2674

Ce spectacle onirique prit fin quelques jours plus tard, décor féérique escamoté par un épais brouillard dans lequel les arbustes dénudés jouaient les fantômes.

PHOTOfunSTUDIO2671

Le resto-piafs tournait à plein régime.

PHOTOfunSTUDIO2675

Avec les habitués, mésanges bleues rapides et vigilantes,

PHOTOfunSTUDIO2676

les rouges-gorges, familiers mais plus discrets en cette saison, quand je jardine, ils sont souvent à moins d'un mètre,

PHOTOfunSTUDIO2677

les merles qui jettent feuilles et débris à tort et à travers. Celui-ci garde un peu ses distances alors qu'une des merlettes traverse chaque jour la terrasse en sautillant. "Même pas peur !"

PHOTOfunSTUDIO2678

La troupe des moineaux et moinettes, agités, chamailleurs, insatiables.

PHOTOfunSTUDIO2679

Les sansonnets dont je me passerais bien. Les mésanges charbonnières si farouches que je n'ai pas encore réussi à les photographier cette année, le geai qui a fait un bref passsage.

PHOTOfunSTUDIO2680

Puis la joie de les voir revenir. Juste aperçues l'an dernier, j'ai eu le bonheur de les observer à plusieurs reprises déjà.

PHOTOfunSTUDIO2681

Vives, espiègles

PHOTOfunSTUDIO2682

elles vont jusqu'à me regarder par la fenêtre ! Les mésanges à longues queues.

PHOTOfunSTUDIO2683

Et pour la première fois

PHOTOfunSTUDIO2684

cette drôle de petite bouille :

PHOTOfunSTUDIO2685

une mésange huppée. C'est un plaisir de suivre chaque jour leurs tribulations.

La pelouse étant redevenue praticable, je fis quelques découvertes.

PHOTOfunSTUDIO2686

Les hellébores préparent leur floraison, la giroflée se comporte comme s'il n'avait pas gelé et mes narcisses précoces, tout comme les jacinthes sortent leur feuillage. Si le jardin s'active en sourdine, la jardinière se doit d'en faire autant.

PHOTOfunSTUDIO2687

J'ai intercalé deux cyprès lawsoniana 'ellwood's pillar' entre le rosier 'Rose-Marie Viaud' et le jasmin officinal pour donner un peu plus de vie à l'endroit. Ils sont dans l'axe de l'éclairage de l'allée derrière le jardin et devrait le masquer assez rapidement car ils poussent vite sans devenir trop imposants. Je me suis rendue compte que j'appréciais cette transparence que l'hiver apportait au massif. Cette légèreté avant l'opulence printanière lui va bien.

Le soleil revenu, je prenais mon courage et ma scie à deux mains et cyclopais le lilas.

PHOTOfunSTUDIO2688

J'avais eu du mal à m'y résoudre car je déteste attenter à la vie des plantes mais après avoir essayé pendant huit ans de lui redonner une allure agréable, j'ai dû me rendre à l'évidence que cela ne fonctionnait pas. Finalement, je ne regrette pas cette décision car je trouve l'aspect général du massif plus équilibré, et vivant. La silhouette élancée du fusain ailé notamment, me plait, dont on profite enfin pleinement.

PHOTOfunSTUDIO2689

Je suis partagée entre la hâte de voir mes cogitations prendre vie et le plaisir de savourer chaque petit progrès à sa juste valeur. Le temps passe assez vite pour qu'on n'ait pas besoin d'accélérer le mouvement, je préfère suivre le rythme du jardin, c'est pour moi le bon tempo.

Belle semaine.

 

 

 

Posté par Florencecholet à 00:46 - Commentaires [18] - Permalien [#]

24 janvier 2017

VIE DE CHÂTEAU # 2

Après avoir goûté aux charmes de Montreuil-Bellay, nous avons vu grand, très grand en décidant de nous rendre à Chambord.

Très légère déception à l'arrivée. Le géant est en travaux, une partie des toits enrobée d'échafaudages, et l'espace que l'on découvre en arrivant est en réfection après avoir subi les inondations de l'hiver dernier. Une bonne raison de revenir quand cette façade aura retrouvé pelouse et majesté !

Chambord 6-9

Pour accéder à l'entrée, nous contournons le monument et je suis déjà saisie par le fourmillement des toits et cheminées.

Chambord 6-91

Un vrai paquebot !

Chambord 6-92

Après la terrasse toute ronde, la façade d'entrée. Tickets, tablettes, casques, emmélage, démélage, me manque des mains manipuler ce matériel, auquel s'ajoute mon petit sac à dos et mon appareil photos.

Chambord 6-93

Enfin, nous accédons au saint des saints, nous sommes dans la cour intérieure.

Chambord 6-94

Je suis fascinée par l'élégance des galeries, l'ampleur des façades. La construction de Chambord a débuté en 1519, année de la mort de Léonard de Vinci. Nous sommes à l'aube de la Renaissance française. Ce Palais doit refléter la puissance de François I et servir ses plaisirs. L'aile royale est achevée en 1545 deux ans avant le décès du Roi. Le château est achevé sous Louis XIV. Mais les travaux et aménagements des abords se poursuivent jusqu'en 1748, les écuries datent de 1685.

Chambord 6-95

Le château sera lieu de résidence des rois et princes avant que le Domaine soit acquis en totalité par la République Française en 1930.

Chambord 6-96

Chambord 6-97

Chambord 6-98

La salamandre, emblème de François I.

Chambord 6-99

Vue sur la chapelle et la mairie de Chambord depuis la chapelle du château.

Chambord 6-910

Chambord 6-911

Chambord 6-912

Le célébrissime escalier à doubles révolutions.

Chambord 6-913

Chambord 6-914

Les cuisines dans lesquelles j'ai la surprise d'apprendre que l'on manquait de place au château, et qu'à l'époque de Louis XIV, certaines pièces ont été entresolées pour en gagner ! C'est vrai qu'avec cette hauteur sous plafond...C'eût été dommage de ne pas en profiter !

Chambord 6-915

Quelques tableaux admirés dans les salles des Illustres et celles des Bourbons.

Chambord 6-916

La salle des chasses, si importantes pour François I.

Chambord 6-917

Bien que je ne sois pas du tout réceptive à cette activité, j'ai été ébahie, complètement épatée par les mises en scène.

Chambord 6-918

Chambord 6-919

Molière dont la première représentation de sa pièce le Bourgeois gentilhomme s'est jouée ici et devant Louis XIV. Lully.

Chambord 6-920

Au premier étage, le Musée du Comte de Chambord. Dernier héritier direct de Louis XIV, il n'accèdera jamais au trône mais sauvera Chambord de la ruine et sera le premier à l'ouvrir à la visite.

Chambord 6-921

Chambord 6-922

Au second, nouvelle salle consacrée aux chasses à Chambord, toujours d'actualité.

Chambord 6-923

Plus près du ciel, presque au Paradis

Chambord 6-924

à hauteur de toits,

Chambord 6-925

nous voici sur les terrasses !

Chambord 6-926

 La Tour lanterne.

 Chambord 6-927

Entre Renaissance et Baroque, j'ai l'impression d'être en Italie. Quelles merveilles !

Chambord 6-928

Chambord 6-929

Chambord 6-930

Retour sur terre et à l'intérieur pour découvrir les appartements meublés du premier étage qui nous font traverser les époques du XVI°au XVIII°et racontent la vie du château.

Chambord 6-931

Appartements d'invités, XVIII°.

Chambord 6-932

Chambre du gouverneur.

Chambord 6-933

Chambre de François I...

J'espère que ce rapide aperçu vous aura plu. Et donné envie d'y aller voir de près.

Chambord 6-934

Belle semaine.

 

 

 

Posté par Florencecholet à 23:19 - Commentaires [16] - Permalien [#]
20 janvier 2017

JUSTE CIEL

Pour notre premier défi de l'année, Soène nous a gâtés en nous proposant de lever les yeux au ciel et parler Astrologie.

Dans ce ciel si beau, si clair ces jours-ci, gravitent étoiles et planètes, satellites, objets divers. Les mouvements des astres ont été très tôt observés comme le montrent les tablettes d'argile des prêtres mésopotamiens qui les étudiaient et les consignaient afin d'y lire la volonté divine au profit de leur souverain. Ceci 5000 ans avant notre ère.

Les premiers thèmes astraux individuels apparaissent au V°avant J-C et font référence à 12 signes.

Louis XI, Catherine de Médicis consultaient régulièrement leur astrologue.

L'astronomie dont la connaissance était indispensable à l'astrologie était conjointement enseignée à l'Université, tout comme la théologie. Un certain nombre de Papes s'y sont intéressés et c'est à la demande d'Urbain VIII que Galilée rédigea et publia "Dialogue sur les deux grands systèmes du monde". L'ouvrage présente un personnage favorable au système héliocentrique de Copernic discutant avec un personnage favorable au système géocentrique de Ptolémée ainsi qu'un troisième sans inclination pour l'un ou l'autre. Le penchant de Galilée pour la thèse copernicienne s'affiche suffisamment pour que l'Eglise catholique romaine lui intente un procès car les écrits favorables à cette thèse sont jugés hérétiques et interdits depuis 1616. Galilée est obligé de renier cette théorie pour ne pas finir sur un bûcher.

Du coup Descartes renonce à publier le "Traité du monde et de la lumière" qu'il avait rédigé et se tourne vers la philosophie avec  notamment le "Discours de la méthode" en 1637.

En 1666, Colbert interdit l'enseignement de l'Astrologie en faculté. Le siècle des lumières y voit superstition et obscurantisme. C'en est fini du lien entre Astronomie et Astrologie.

Pourtant l'astrologie existe toujours, partagée entre deux "branches", l'astrologie occidentale basée sur le calendrier solaire et l'astrologie chinoise fondée sur le calendrier chinois.

Elle permet l'établissement de thèmes individuels mettant en avant le caractère de la personne, des phases de sa vie, ses relations avec les autres ; la rédaction d'horoscopes donnant des tendances par signe ; la prédiction d'évènements.

Images pour bricoler12

image internet

Dans l'astrologie chinoise, le zodiaque est divisé entre douze animaux dont la période "dominante" ne correspond pas à notre calendrier. Le 28 janvier nous quitterons l'année du singe pour entrer dans celle du coq.

Dans l'astrologie occidentale, le zodiaque, zone de la sphère céleste que le soleil semble traverser en une année, comporte douze signes répartis à parts égales de 30°, alors qu'en fait le passage du soleil dans les constellations correspondantes n'est pas de durée identique dans chaque. Le bélier est le premier des douze signes. Chacun est associé à un des quatre éléments eau, air, terre, feu.

Images pour bricoler14

image internet

La position du soleil et de la lune dans le zodiaque au moment de la naissance détermine les signes solaires et lunaires de chacun, les dominantes et ascendants...

Les gens férus d'astrologie dont je ne fais pas partie feront réaliser et interpréter leur thème astral. Les autres lisent dans les magazines, écoutent à la radio des horoscopes de quelques phrases, vite oubliés.

Beaucoup se souviendront des prévisions de Jean Rignac sur RTL ou de la si bien nommée Germaine Soleil, Europe un, ou encore d'Elizabeth Teissier qui donnait le premier horoscope télévisé.

Pour ma part, je jette un oeil distrait sur l'horoscope quand il y en a dans un magazine que je lis. Je sais que je suis du signe du taureau, signe de terre, et pour bien enfoncer le clou, en astrologie chinoise buffle de terre ! Mon ascendant est gémeaux, mon signe lunaire, le lion. J'ai lu il y a quelques années que les taureaux et les verseaux n'étaient pas fait pour s'entendre. 32 ans que mon mari et moi tenons bon. Quand je lis les principaux caractères attribués à mon signe, une partie semble bien me correspondre mais ces portraits ne sont-ils pas assez généraux pour que chacun puisse s'y retrouver ?

Le ciel nous influence-t'il ? Notre destin individuel ou collectif est-il inscrit dans les astres ? Peut-on l'y lire ou l'y deviner ? Le débat est ancien.

Un certain Pierre d'Ailly, fils de bourgeoisie aisée de Compiègne né en 1351, décédé en 1420 à Avignon, docteur en Théologie étudiée à l'Université de Paris, Cardinal, titulaire de nombreuses charges ecclésiastiques, auteur de nombreux ouvrages et astrologue émérite, était persuadé de l'influence astrale sur le cours des évènements mais ne pensait pas que cela était incompatible avec le libre-arbitre des hommes et la toute puissance divine. Qu'il ait raison ou pas, il semblait plus ouvert que certains de ces successeurs évoqués plus haut à propos de Galilée.

Images pour bricoler13

image internet

Pourquoi ai-je choisi entre tous les astrologues célèbres de l'évoquer ? Parce que j'ai longtemps vécu à Compiègne et sans jamais me demander qui était ce Pierre d'Ailly dont le nom avait été donné à l'un des lycée de la ville. Moi, je fréquentais, choix de mes parents, l'institution Guynemer, l'établissement catholique de la ville. D'Ailly c'était le bahut public et je trouve çà rigolo quand on découvre le personnage. A notre époque de grands débats et gesticulations autour de la laïcité, c'est intéressant.

Et je ne l'aurais pas su, ni remarqué qu'à nous quatre, membres de ma petite famille, nous représentions astrologiquement, chacun, un des quatre éléments, si tu n'avais pas proposé ce thème Soène. Un grand merci à toi.

C'est chez Soène que vous trouverez la liste des participants auxquels vous pouvez-vous joindre et chez Maryline, le thème du rendez-vous du 20 février.

 

 

 

Posté par Florencecholet à 07:35 - Commentaires [12] - Permalien [#]
10 janvier 2017

PREMIER 10 DE L'ANNEE

Et un en-cours terminé !

PHOTOfunSTUDIO2664

J'ai enfin terminé mon pull tout douillet. J'avais un doute concernant la quantité de pelotes nécessaire car je ne savais pas encore quel modèle je tricoterai. Juste que ce serait un pull simple et à manches courtes. La vendeuse m'avait conseillé d'en prendre cinq et je craignais d'être juste. Je n'ai même pas fini la quatrième. Je vais peut-être tenter un petit bonnet mais cela risque d'être curieux car peu de choses me tiennent sur la tête. Les bandeaux glissent, les foulards se sauvent...Ce "souffle de laine" est Angel, mélange de kid mohair et de soie de chez Debbie Bliss.

Ensuite j'ai repris ma broderie "Les psycho Cats aiment la neige" d'Isabelle Haccourt Vautier.

PHOTOfunSTUDIO2665

J'avais brodé l'an dernier, toutes les lettres, le premier chat et quelques flocons. J'ai terminé le gros flocon tout à gauche et ajouté tout ce qui se trouve après la seconde ligne alphabétique. J'espère terminer d'ici le 10 février. Mais je dois y aller à dose raisonnable car mes vertèbres n'aiment pas la position penchée sur l'ouvrage. Dommage, quand je commence à aligner les croix, je n'ai plus envie d'arrêter ! Par contre, je n'ai encore aucune idée de ce que je ferai de l'ouvrage terminé. Si vous avez des suggestions à me faire, je suis preneuse !

PHOTOfunSTUDIO2667

Conjointement, je compte mener à bien ce projet de jupe qui attend sa concrétisation depuis quelques mois. Ce velours bordeaux à pois est tout à fait de saison.

Je vous invite à aller voir l'avancée des en-cours chez Passiflore, Mamylor et Cléo. Vous pouvez vous joindre à nous si vous avez vous aussi des en-cours, de quelque type qu'ils soient, pour lesquels un encouragement à terminer serait le bienvenu. Le fait de nous retrouver pour faire le point tous les 10 du mois est sans contrainte mais très motivant, et le rendez-vous peut être régulier ou ponctuel, à votre convenance.

Belle journée à tous et toutes. Merci de passer ici.

Posté par Florencecholet à 08:06 - Commentaires [15] - Permalien [#]
04 janvier 2017

BYE 2016

***

DSCN0820 - Copie

***

Posté par Florencecholet à 15:56 - Commentaires [22] - Permalien [#]
20 décembre 2016

EXCUSES

Je viens tout juste de me rendre compte que le message préparé hier et prévu pour être publié tôt ce matin est resté coincé quelque part dans les tuyaux de Canalblog que je ne remercie pas !

Veuillez m'excuser pour ce manque involontaire. Bonne journée.

Posté par Florencecholet à 11:27 - Commentaires [7] - Permalien [#]