L'OEIL ET LA MAIN

20 juillet 2014

LES PONTS

Réels ou figurés, en bois, pierre, fer, pensées, en rimes ou en chansons, ils sont un lien entre deux endroits, deux époques, deux âmes, deux phrases musicales...Ils nous aident à sauter un obstacle ou permettent de surplomber un élément. Ils franchissent, et nous avec, l'eau, les abimes, les douves, les rails, les routes... Ils supportent, voitures, trains...font circuler personnes, eau, communications...Aussi indispensables que les rives sur lesquelles les hommes ont établis leurs lieux de vie.

Quel enfant n'a pas chanté "Sur le pont d'Avignon" ou "Sur le pont de Nantes" ou du Nord selon les versions, oeuvres destinées à l'éducation des plus jeunes. Si la vie autour des ponts est riche, elle est aussi dangereuse. Georges Brassens plus léger nous prévient bien que sur le pont des Arts, "le vent" est fripon. "A Joinville-le-pont", pont-pont, les choses sont plus légères si l'on en croit Bourvil et il est facile de succomber au charme du "petit pont de bois" d'Yves Duteil.

Qui ne connait les rimes d'Apollinaire : "Sous le pont Mirabeau coule la Seine, et nos amours, faut-il qu'il m'en souvienne...". Les ponts accompagnent nos histoires personnelles, Aragon ne croise-t'il pas le fantôme de sa jeunesse "sur le Pont-Neuf" ? Et jouent un rôle majeur dans l'Histoire. Voir l'histoire du "Veilleur du Pont-au-Change" de Robert Desnos par exemple.

Mobiles, suspendus, volants, à bascule, levants, levis, tournants, élévateurs, roulants, ils sont l'enjeu des guerres et des batailles, l'inspiration des architectes, peintres, cinéastes, écrivains. "Un pont trop loin", "Le pont de Rémagen", "Le pont de la rivère Kwaï", "La fille sur le pont", "Les amants du pont-Neuf", "Le pont des Arts"...Lieux de rencontres, de passages, d'affrontements, ils peuplent et modèlent la géographie du monde et notre carte émotionnelle personnelle.

Ré, Millau, Oléron

Pont21

Petite histoire de mes pérégrinations en quelques ponts.

Les "ponts de passage" :

Pays basque, Bidarray

Pont

Fouesnant, Hent cosquer

Pont1

Dans la Creuse

Pont3

Pont4

Pont5

En Bretagne : Saint-Cado, Port-Louis, la Trinité-sur-Mer

Pont8

Les "ponts de jardin" : Giverny

Pont9

Chaumont-sur-Loire

Pont12

Pont13

Pont15

Pont16

Pont17

Plus près de chez moi :

De grands ponts, Rigny-Ussé, Saumur, Chinon, Saumur, Langeais

Pont6

De beaucoup plus modestes, pour accéder aux bâtiments, Azay-le-Rideau, Candes, Chinon

Pont2

Ainay-leVieil, Chinon et mon ancien chez moi, Compiègne : accès au château par le pont au dessus des douves.

Pont11

Chez moi, où certaines maisons anciennes sont reliées par des "ponts-maisons"

Pont10

A Amboise, où le Clos-Lucé hébergea longtemps Léonard de Vinci (1452-1519), grand inventeur de ponts, gros ouvrages fixes ou inversement très légers pour un usage ponctuel. Pivotants, encastrables, en treillis, ils étaient conçus pour être réalisés avec des matériaux faciles à trouver ou à transporter. Léonard les appelait "ponts de bonne fortune" ou "pont de sauvetage" car ils étaient destinés à venir en aide aux soldats. Certains ont été reproduits dans le parc du Clos.

Pont14

Mes "ponts de coeur".

Compiègne, sur l'Oise, le Pont Neuf, 116 mètres de long pour 20 de large, inauguré il y a un peu plus de deux ans, complète les deux autres ponts de la ville dont le pont Solférino. Ce pont de pierre fût construit sous Louis XV à l'emplacement d'un pont précédent datant de Saint-Louis, qui avait vu passer Jeanne d'Arc en 1430 avant sa capture par les Bourguignons. Détruit en 1914, reconstruit, démoli en 1940, il a finalement été reconstruit en 1949 sur le modèle de Louis XV mais avec deux arches au lieu de trois.

Pont18

A Tours, sur la Loire, le pont Wilson, plus vieux pont de la ville, bâti entre 1765 et 1778 aligne 15 arches sur ses 434 mètres de long. En 1789, 4 arches s'effondrent côté nord. En 1940, l'armée française détruit une arche côté sud. En 1944, les allemands en détruisent 3 côté nord. Conséquence l'incendie du centre de la ville ne peut être éteint et les dégâts sont importants. En 1978, 4 arches sud s'écroulent sans faire de blessés mais l'eau, l'électricité et le téléphone sont coupés car les conduites et installations passant par le pont ont cédé. Aujourd'hui le tram y circule, les voitures n'ont plus accès qu'à une voie et le pont sera à terme entièrement dévolu au tram et vélos-piétons.

Pont20

A Bordeaux, huit ponts permettent de traverser la Garonne, le Pont de Pierre aussi appelé Pont Napoléon a été inauguré en 1822.

Pont7

Depuis peu, le Pont Chaban-Delmas ou Pont Bacalan-Bastide est venu s'intercaler entre le beau pont de Pierre et le pont d'Aquitaine. Ses 575 mètres superbement profilés incluent 117 mètres de levée. J'espère le voir de près bientôt.

Pont19

Toutes les photos sont de moi excepté, celles des ponts de Ré, Oléron, Millau, Compiègne, Tours et du Pont Chaban-Delmas.

Je vous ai parlé Ponts car c''est le thème choisi par Mamylor pour notre rendez-vous du 20 de ce mois. Rendez-vous chez elle pour la liste des participantes, auxquelles vous êtes invités à vous joindre, et le thème du prochain rendez-vous.

Beau dimanche.

Posté par Florencecholet à 07:34 - Commentaires [19] - Permalien [#]

10 juillet 2014

QU'AI-JE FAIT DE MES DIX DOIGTS CE MOIS-CI ?

de la peinture.

PHOTOfunSTUDIO532

La chaise et le tiroir chinés à Crissay sont passés sous mes pinceaux et ont pris leur nouvelles fonctions dans la maison. Ainsi que le la petite table que j'avais oublié de vous montrer le mois dernier.

Maison

Avant, elle était comme ça.

PHOTOfunSTUDIO576

J'ai fabriqué deux lampes avec deux des bobines que ma petite soeur a chiné pour moi, auxquelles j'ai ajouté deux longues bobines de filature en bois, posées sur deux tampons ronds chiffrés.

PHOTOfunSTUDIO587

Elles sont là.

PHOTOfunSTUDIO588

Un peu comme si elles l'avaient toujours été.

PHOTOfunSTUDIO577

Et puis je suis allée à Noizay, au Salon des brodeuses. J'ai eu beau faire très attention, des choses ont sauté dans mon sac !

PHOTOfunSTUDIO578

Cette laine mérinos, un souffle de douceur et de légèreté,

PHOTOfunSTUDIO579

Deux boutons vintage, trop rigolos pour rester sur un stand et une petite miss qu'on croirait échappée d'un album de Martine.

PHOTOfunSTUDIO580

Un beau torchon de chanvre pour doubler un futur sac déjà dans la liste des "à faire" et un coupon d'un tissu à motif géométrique qui attendra son tour.

PHOTOfunSTUDIO581

Coup de coeur pour ces coupons imprimés dans des styles très différents.

PHOTOfunSTUDIO582

Et là, un adorable cadeau de Françoise que j'ai eu la joie de retrouver au Salon. Comme si sa compagnie ne suffisait pas à me faire passer un très bon moment ! Encore merci ma Chère !

PHOTOfunSTUDIO583

Ces nouveaux arrivages ne sont pas tous restés longtemps à grossir mes stocks. Pour le premier anniversaire de mon petit-neveu, j'ai cousu un cartable et un protège-cahier.

PHOTOfunSTUDIO584

Comme il commence à trotter, je me suis dit qu'il aimerait se promener avec un petit sac dans lequel il pourra glisser son doudou, un goûter...Il n'est pas encore vraiment question d'école. J'ai utilisé deux bouts de tissu que j'avais à la maison, un reste de galon à écritures, les deux faons et les imprimés enfantins. Et mis du molleton entre les deux épaisseurs de tissu du cartable.

Celles qui suivent les tribulations du 10, initiées par Passiflore et Kriss se posent peut-être la question. Et la nappe ? Car si j'ai accroché mon wagon à celui des copines c'est pour terminer trois ouvrages dont je ne venais pas à bout, le premier étant ma douzaine de serviettes, terminées, merci les filles, et la nappe qui va avec. Et je me suis donc promis de ne pas laisser un mois passer sans toucher à ces ouvrages.

PHOTOfunSTUDIO585

Eh bien, elle a avancé ma nappe. Le mois dernier j'avais juste épinglé les motifs pour voir leur disposition.

PHOTOfunSTUDIO586

A ce jour 15 motifs ont été fixés à petits points comme sur les serviettes. Il en reste un pour finir le pourtour et les cinq du centre. Puis j'ai cherché des galons pour compléter le décor et choisi un biais liberty capel et quelques mètres de franges, mais je n'ai pas encore décidé de leur utilisation exacte. Ce sera pour la prochaine fois.

PHOTOfunSTUDIO589

Puisque nous parlons linge de maison, j'en profite pour vous montrer les superbes serviettes que Marie-Paule a eu la gentillesse de chiner pour moi.

PHOTOfunSTUDIO590

Regardez ces bordures et ces jours tous différents, quel beau travail ! Encore mille mercis Marie-Paule.

PHOTOfunSTUDIO605

Et merci à toi aussi Val qui m'a rendu un petit bout de mon enfance avec ce bel album.

A toutes, vacancières ou non, je souhaite une belle journée.

Posté par Florencecholet à 10:10 - Commentaires [17] - Permalien [#]
30 juin 2014

APRES LES AVENTURES DU GRAND MASSIF,

Je vous invite, si le coeur vous en dit, à aller voir le reste du jardin.

Du côté de 'Neige d'avril', plus une rose, mais la toute petite 'Marie Pavié' est magnifique. Elle a déjà réussi à doubler de volume et je suis en admiration devant les nuances du nouveau feuillage. Mes déplacés-rescapés, weigelia pourpre, aster cordifolius 'Idéal' et géranium 'Elizabeth Ann' sont en pleine forme. Quel bonheur de les voir apprécier leur nouvel emplacement !

PHOTOfunSTUDIO552

Quelle grâce !

PHOTOfunSTUDIO565

Derrière eux, les premiers pensionnaires de ce coin de jardin atteignent leur troisième année et font preuve d'un développement impressionnant. L'hiver doux et le printemps souvent arrosé leur ont bien profité.

PHOTOfunSTUDIO571

L'hortensia 'Annabel' est proche de son apogée, et déjà très beau. Il adoucit efficacement les ardeurs du cornus panaché doré qui fleurit ses pousses de l'année. A l'extrème-droite, le lonicera et l'éléagnus plantés côte à côte ont décidé de pousser l'un devant l'autre. Je propose, le jardin dispose !

PHOTOfunSTUDIO572

Une autre merveille de la nature !

PHOTOfunSTUDIO573

Un peu plus loin, le "croissant de lune" est tout pimpant.

PHOTOfunSTUDIO550

Lors de la fête des jardins au Rivau, au début du mois, j'ai acheté trois ophiopogons noirs que j'ai disposés autour de 'Blush Noisette'. Marie-Paule m'a dit en avoir perdu à cause de la sécheresse une année. Je veille donc à leur apporter un peu de fraicheur en attendant qu'ils soient protégés par l'ombre de leurs voisines.

PHOTOfunSTUDIO553

Mes autres petits rosiers Eve, 'Blush Noisette' (à gauche) et 'Félicité Parmentier' (à droite) sont magnifiques tout simplement. Je fonds complètement devant ces beautés que la nature nous dispense.

PHOTOfunSTUDIO554

Les penstemons pourpres ne sont pas en reste, loin de là ! Mes trois après-midi de terrassier sont tellement récompensées.

PHOTOfunSTUDIO555

Le seringat même, pousse anarchiquement mais fait de si jolies fleurs. Semi-ouvertes, elles m'évoquent de petits nénuphars. Epanouies, elles sont d'une fraicheur et d'une légèreté qui me ravit.

PHOTOfunSTUDIO557

Le loropetalum offre encore quelques uns de ses petits chiffons roses et arbore une robe plus douce et variée, très plaisante, à l'instar des euchères pourpres qui prennent le soleil et virent au bronze.

PHOTOfunSTUDIO567

A côté de la porte, la clématite Armandii sort de nouvelles feuilles. Quelque chose a dû la perturber car une partie d'entre elles sont très larges et courtes, alors qu'elles devraient être longues et fines. Je m'aperçois que le deutzia déploie se feuilles d'une manière très délicate. Les plus grandes protègent les suivantes en restant unies par la pointe jusqu'à ce que les petits aient assez forci pour prendre leur tour. Même les espèces les plus communes ont leurs secrets qui vaut qu'on les regarde de près.

PHOTOfunSTUDIO568

Sur le bout de pignon le long de la cuisine, 'Pierre de Ronsard' a souffert des orages qui n'ont heureusement pas été très violents chez nous. Une grosse branche a cassé, ce qui n'a pas empêché les roses de s'ouvrir. Et quelques jours plus tard à peine, deux nouvelles pousses voyaient le jour. incroyable cette vitalité !

PHOTOfunSTUDIO539

Sont-ce les conséquences du déménagement de l'acanthe ou des pluies revenues, je me retrouve avec des ancolies toutes fraiches en plein mois de juin.

PHOTOfunSTUDIO544

La petite campanule mauve apparait soudainement et faufile ses étoiles tendres entre les feuilles du sysirinchium, enfin. Elle fait de si beaux tapis quand elle le veut. Le chèvrefeuille a bien voulu ne pas "avaler" le miscanthus cette fois. L'abélia panaché reste tout petit mais très coloré.

PHOTOfunSTUDIO537

Décidément, les sysirinchiums me fascinent. Après une pause forcée causée par la pluie, les voici à nouveau fièrement dressés, parfaits compagnons des sauges qui attendaient la chaleur et du phlomis dont la curieuse floraison étagée me réjouit.

PHOTOfunSTUDIO538

Au bout de la haie, mon groupe de plantes dorées fonctionne bien. Oranger du mexique, potentille ; elle a bonne mine ma "morte" de ce printemps ; cornus minuscule mais bien là et hackonoclea dispensent une jolie lumière. Les couleurs des heuchères s'adoucissent et j'aime autant cela.

PHOTOfunSTUDIO561

En fin de mois ces splendeurs déclinent, elles sont émouvantes dans leur dernier éclat. Elles ont plié sous les averses parfois sévères mais tenu bon. Les pétales cèdent un à un. Les sauges refleuriront probablement, un peu moins vigoureusement.

PHOTOfunSTUDIO563

Certaines floraisons de cette fin de mois sont étonnantes. S'il est normal que le pigamon présente actuellement ses fleurs originales car sans pétales, à peine planté, puisque trouvé lui aussi au Rivau en début de mois, que la lysimaque ponctuée sorte ses épis jaunes, le nandina est un peu en avance tout comme l'itea, les ancolies et le corète bien tardifs. Et que dire de cet aster bleu ? Pas de doutes les caprices météorologiques ont des effets imprévisibles sur le jardin.

PHOTOfunSTUDIO564

D'autres ces jours derniers, sont par contre pleinement d'actualité, comme les premières remontées de 'Lavander Dream' et 'Appolon moss', les pélargonium et les premières fleurs de mes nouvelles scabieuses dont la photo ne rend pas la sublime couleur violacée.

PHOTOfunSTUDIO569

Et surtout celles-ci. Car nous sommes bien en été et certaines journées si chaudes nous l'ont déjà prouvé.

PHOTOfunSTUDIO574

Pourvu que juillet nous permette d'en profiter !

Belle journée.

 

Posté par Florencecholet à 23:56 - Commentaires [12] - Permalien [#]
29 juin 2014

JUIN CHAHUTE LE JARDIN

Le coup de frais arrivé du bout de mai s'est prolongé sur les premiers jours de juin.

PHOTOfunSTUDIO533

Du coup, les belles qui n'avaient pas encore entamé leurs floraisons prenaient leur temps. 'Cuisse de nymphe' puis 'Fantin-Latour' ajoutaient leurs couleurs tendres à celles de 'Domaine de Courson', accompagnés respectivement des véronica spicata, lysimaques à feuilles pourpres, campanules à feuilles de pêcher, géranium striatum.

La pluie revenait et jonchait la pelouse des fleurs des 'Belles de Crécy', 'Domaine de Courson', 'Astronomia'...signant la fin de la floraison des roses non-remontantes et le creux de la vague chez les autres.

Un petit bouquet de 'Lavander dream' essayait encore de rivaliser avec la petite sauge toute vive.

PHOTOfunSTUDIO534

Les lychnis allumaient leur premières corolles flamboyantes.

PHOTOfunSTUDIO535

Sous le cerisier, 'Félicité et Perpétue' affichait enfin une jolie présence. De si mignons pompons qu'on en oublie ses épines.

PHOTOfunSTUDIO536

Encore bien avare de ses roses si veloutées, 'Burgundy Ice' se décidait enfin à nous gratifier d'une de ses splendeurs. Cet arbuste est bien chétif après deux ans. S'il continue, je vais devoir me pencher sur son cas.

PHOTOfunSTUDIO540

A l'ombre, le troisième 'Belle de Crécy' du jardin fleurit plus tardivement et accompagne 'Félicité et..' qui révèle enfin son tempérament de liane. Le géranium sanguineum 'album' allège l'ensemble de ses étoiles immaculées.

PHOTOfunSTUDIO541

Tiens, voilà 'Miranda' avec ses têtes toutes joufflues. Les coquelourdes lui vont bien au teint.

PHOTOfunSTUDIO542

Ses voisines, euphorbe panachée, lychnis et allium nigrum en tête, lui voleraient presque la vedette. Même 'Sibélius' en arrière-plan s'en mêle avec quelques bouquets tout neufs.

PHOTOfunSTUDIO545

Pour la petite histoire, cet ail blanc est nommé nigrum, noir, car les coeurs devenus verts en mûrissant sont noirs à l'ouverture des fleurs. Le délicieux géranium 'Rothbury red' vient les rejoindre avant qu'ils ne fânent, puis c'est le tour des stipes.

Pluie et soleil se disputent le ciel de juin à mesure que les jours passent, mais les températures montent. L'arrivée de l'été devient palpable.

PHOTOfunSTUDIO546

Le géranium 'Thurstonianum' devenu tellement énorme que je vais devoir "sévir", reçoit un utile contre-point de la sauge violette, enfin apparue. Le népéta se montre très timide. Peur du chat qui se roule dedans ?

PHOTOfunSTUDIO547

Alors que le bal des roses tourne au souvenir, s'annonce le règne des verticales, les verveines de Buenos-Aires s'élançant au-dessus de la mêlée.

PHOTOfunSTUDIO548

A une très belle exception près. Comment trouver plus jolie horizontale que cette guirlande somptueuse ?

PHOTOfunSTUDIO549

Tout à coup, ce fut l'été, nous pûmes enfin nous installer dehors, profiter du parfum des dernières roses, sortir les parasols, découvrir la première rose trémière et de curieux phénomènes.

PHOTOfunSTUDIO551

Plusieurs soirs durant, je trouvais ces toutes petites abeilles lovées au coeur des pétales du géranium 'Nimbus' pour semble-t'il y dormir. Cherchant des renseignements sur ce comportement, j'appris qu'il existait de nombreuses races d'abeilles dont certaines solitaires, et que mes pensionnaires se comportaient comme une espèce particulière inféodée à une espèce précise de campanule, bleue aussi. D'espèce liée au géranium, je n'ai trouvé aucune trace. A-t'il servi de fleur de substitution ? Les butineuses ayant cessé leur manège, on peut émettre l'hypothèse, qu'en transit, elles ont fini par trouver une ruche où vivre. Je le souhaite en tous cas.

PHOTOfunSTUDIO558

Les jours passant, la campanule blanche, ochroleuca, s'est jointe à ses consoeurs, tout comme l'adorable géranium double 'summer skies' qui fait très bon ménage avec 'Nimbus'. Le jasmin officinal va bientôt pouvoir joindre sa note odorante à celle du chèvrefeuille. Il fait bon trainer le nez au vent dans le jardin en ce moment, croyez-moi !

PHOTOfunSTUDIO559

Un matin, je trouve mon ail doté de drôles d'antennes, ce sont d'autres membres de cette grande et belle famille. Si seulement ils étaient un peu moins éphémères ! Le géranium sanguineum 'striatum' est splendide cette année, mais je n'arrive pas à convaincre mon appareil de vous montrer sa vraie couleur, un beau rose, parfaitement visible à l'oeil nu. Rien à voir avec ce blanc surexposé.

PHOTOfunSTUDIO566

Les coquelourdes, qui ne se trouvaient sans doute pas assez belles, ont eu l'idée de se servir des si graphiques feuilles du fusain ailé pour écrin. Quel choix judicieux ! Je me suis aperçue qu'elles aussi suivent le soleil et penchent leur têtes pourpres vers ses rayons, bougeant légèrement mais sûrement au fil des heures.

PHOTOfunSTUDIO560

A la fin du mois, mon massif est plein à craquer de fleurs et de feuillages, plein de promesses encore. Quelques fruits déjà, les cerises passées, régalent les oiseaux. Et ma viorne plicata est toujours fleurie !

PHOTOfunSTUDIO562

Au coin de la terrasse, le géranium sanguineum, qui s'est enfermé tout seul, je vous jure que je ne l'ai jamais mis dans cette cage, prépare une évasion avec feu d'artifice de graines à la clé. Quand les fruits seront mûrs, un simple frôlement et ils éclateront projetant leurs graines à tout va.

PHOTOfunSTUDIO570

As-tu vu Cécile comme nos bébés sont devenus beaux ?

Mais il se fait tard. Je vous raconterai la suite des aventures du jardin demain si vous le voulez bien.

Belle journée, à très vite.

Posté par Florencecholet à 23:46 - Commentaires [14] - Permalien [#]
25 juin 2014

RECONCILIEE AVEC LES VIDE-GRENIERS

Depuis quelques temps je les parcourais en vain ou peu s'en faut. Mais ce dimanche là, ma constance fût enfin récompensée.

PHOTOfunSTUDIO500

Non seulement, je trouvais des choses espérées mais encore de quoi répondre aux voeux de deux copines.

PHOTOfunSTUDIO501

Une chaise "coin du feu" qui est partie chez une amie de ma soeur. Dénichée moins de 15 jours après qu'elle m'ait fait part de sa recherche, je ne m'y attendait vraiment pas.

PHOTOfunSTUDIO503

Un tiroir avec une poignée coquille trop jolie pour le laisser filer,

PHOTOfunSTUDIO504

de même que cette chaise. Exactement ce que je souhaitais, suffisamment usagée pour la laisser au jardin sans remords, et encore en assez bon état pour y faire bonne figure. Malgré son allure fatiguée, il ne manque qu'un barreau du dossier et l'on pourrait sauter à pieds joints dessus sans passer à travers.

PHOTOfunSTUDIO505

Un lot de neuf serviettes en nid d'abeille qui feront de très bons essuie-mains, à un super prix,

PHOTOfunSTUDIO506

un  toaster au look très sympa,

PHOTOfunSTUDIO507

Un jeu de lettres au grand complet.

PHOTOfunSTUDIO508

De quoi s'amuser.

PHOTOfunSTUDIO499

Comme ceci par exemple.

PHOTOfunSTUDIO509

Coup de coeur pour cet album dont la couverture arrachée,

PHOTOfunSTUDIO510

cachait de jolies planches ornithologiques.

PHOTOfunSTUDIO511

J'ai craqué pour ces illustrations gracieuses

PHOTOfunSTUDIO512

et ai découvert, très étonnée, l'éditeur.

PHOTOfunSTUDIO513

Tellement inattendu !

PHOTOfunSTUDIO514

J'ai aussi trouvé cet objet grossissant dont on m'a assuré à la fois que c'était un compte-fil et que ce n'en était pas un.

PHOTOfunSTUDIO515

Enfin, comme si cela ne suffisait pas, j'ai eu la chance de dénicher ces deux livres pop-up.

PHOTOfunSTUDIO516

Le premier sur les fables de la Fontaine dont l'humour des dessins m'a bien plu, le "marcel" du loup par exemple et le noeud-noeud de l'agneau.

PHOTOfunSTUDIO517

Le second sur les grandes régions du monde dont j'ai trouvé les illustrations très vivantes.

PHOTOfunSTUDIO520

Comme ils sont arrivés chez leur destinataire, je peux vous les montrer.

PHOTOfunSTUDIO521

Le toaster est allé, bien sûr, enrichir mon coin "cuisine d'antan".

PHOTOfunSTUDIO522

Le tiroir rafraichi contiendra les outils, pinceaux ...qui, trop longs, n'ont pu prendre place dans mes casiers métalliques. Il a exactement le gabarit qui convient pour se loger au-dessus.

PHOTOfunSTUDIO531

La chaise repeinte s'est, comme prévu, installée au jardin.

Gâter deux copines, exaucer plusieurs de mes souhaits et m'offrir de charmants petits plus, ce vide-grenier s'est avéré être une réussite et m' a redonné envie de les fréquenter. On verra bien.

Très bonne fin de semaine.

Posté par Florencecholet à 22:33 - Commentaires [17] - Permalien [#]


20 juin 2014

GARDEN PARTY

L'été arrive et nous retrouvons le bonheur de vivre dehors.

Mamylor, toujours à la pointe de l'actualité, nous propose de parler de ces moments choisis pour notre rendez-vous du 20.

Si nous pique-niquons rarement dans le jardin, nous y prenons volontiers un café après le repas, un en-cas en attendant le déjeuner pour les lève-tôt, un goûter.

Les meilleurs moments sont ceux qui rassemblent famille ou amis. Nous sommes alors nombreux, et le maitre mot est liberté.

PHOTOfunSTUDIO523

Je sors tous les sièges, les coussins. Les plaids pour les enfants et les envies de sieste à venir. Mon fils installe son auvent de toile pour abriter les jeux et conciliabules des jeunes.

PHOTOfunSTUDIO524

Les accessoires colorés se multiplient. Pas de vaisselle à risque quand nous sommes nombreux, pas de souci à se faire pour elle. Ballons, bulles, pailles, chapeaux pour les verres (pas de bêtes à craindre en buvant), petits jeux de société, jeu de boules, ballon pour le foot sur pelouse devant la maison...Chacun peut se livrer à l'occupation qui lui convient.

PHOTOfunSTUDIO526

Si la température monte trop, distribution de chapeaux de soleil et crème solaire en complément des parasols.

PHOTOfunSTUDIO527

Les sièges et les gens se promènent, les groupes se font et défont au gré des envies. Tout le monde se réunit pour des jeux simples mais qui nous valent souvent de bons fous-rires, mimes, devinettes...Nous avons souvent droit à des numéros désopilants.

PHOTOfunSTUDIO528

Les lanternes seront allumées quand la nuit tombera. Les petites bornes solaires baliseront le jardin.

PHOTOfunSTUDIO529

Les photophores auront reçu leurs bougies, les géraniums joueront les anti moustiques.

PHOTOfunSTUDIO530

Les mangeoires deviendront des rampes lumineuses.

Côté table, ceux qui le souhaitent ont amené leur plat favori, leur recette inratable, celle qui marche à tous les coups, plait à tout le monde. Les plats et boissons sont installés dans la salle à manger, en buffet sur la table, au frais et à l'abri des bestioles. A disposition.

J'ai préparé une sangria sans alcool, jus de fruits frais et eau pétillante. Plus tard dans la journée, un thé glacé aux pêches et fraises est apprécié (laissez infuser 6 cuillères à café de Ceylan dans un litre d'eau, filtrez et versez dans une carafe contenant une pêche blanche épluchée et coupée en morceaux et une dizaine de fraises. Ajoutez 2 cuillères à soupe de sirop de sucre de canne et mettez au frais).

Je tartine souvent du fromage frais adouci d'un peu de crème fraiche parfumé d'herbes aromatiques selon l'inspiration du moment, d'échalote...et en laisse dans un bol à déguster avec des crudités. Les bâtonnets de carottes remplacent avantageusement les chips !

Des blancs de poulet marinés la veille et cuits le matin, coupés en morceaux, ont toujours du succès. Pour la marinade, même chose : à l'inspiration du moment, curry-pointe de cumin marche bien. Des rôtis de porc cuits dans du lait la veille, sont très moelleux aussi, le lendemain.

Une salade fraiche de mesclun, haricots et quartiers d'orange épluchés avec une vinaigrette huile d'olive (2 c. à soupe), vinaigre balsamique (1 c. à soupe) et jus d'orange (1 c. à soupe) est toujours très agréable. Ne mettez les quartiers d'orange qu'en toute fin de préparation, ils sont fragiles.

Pour satisfaire les appétits plus importants, je mise sur le clafoutis de tomates cerise et le gâteau de courgettes au chèvre frais (faites précuire les courgettes pour qu'elles rendent leur eau, disposez les ensuite dans votre moule à gâteau, recouvrez-les d'un mélange de chèvre frais battu avec deux oeufs et assaisonné à votre convenance, faites cuire comme une quiche sans pâte)

Au dessert, un simple fondant au chocolat accompagné d'une giboulée de fruits rafraichis (le plus souvent des fruits rouges mis au frais la veille saupoudrés de sucre roux et parfumés d'une gousse de vanille) est en général bien accueilli.

C'est ainsi, en toute simplicité, que nous profitons des beaux jours avec notre entourage qui semble apprécier ces heures de détente et de partage.

Chez Mamylor, vous trouverez les adresses des copines qui racontent l'été à leur mode, des idées et recettes à glâner. N'hésitez pas à nous rejoindre.

Belle journée, Bon week-end au soleil

Posté par Florencecholet à 07:31 - Commentaires [18] - Permalien [#]
14 juin 2014

TROIS PETITS TOURS DE CHINE

Météo chahutée, absence et hasard ont sérieusement limité mes chines en mai. Cependant, vous le savez, une petite bricole qui me "parle" suffit à mon bonheur.

A Cheillé, chine tout métal ou peu s'en faut.

PHOTOfunSTUDIO461

Tous ces objets ont été trouvés sur les derniers stands. Je commençais à penser, sans regretter la promenade toutefois, que j'allais rentrer les mains vides. Que nenni.

PHOTOfunSTUDIO463

Une faisselle à recycler en cache-pot pour ma dernière petite orchidée, une jardinière identique à celles que j'ai déjà, les seules dont la dimension réduite me permet de fermer les volets sans les déplacer.

PHOTOfunSTUDIO464

Deux craies d'ardoise, l'exception non métallique, parties rejoindre leur support sur le bureau chiné il y a quelques mois, et des pressions toujours utiles quand on coud.

PHOTOfunSTUDIO465

Dernière acquisition, cette jolie petite balance qui a tout de suite pris place sur mon étagère "cuisine d'antan"

PHOTOfunSTUDIO466

J'ai bien fait de la réorganiser récemment, j'ai encore un peu de place pour deux ou trois objets !

Quinze jours plus tard c'est à domicile que je chinais, peu, très peu mais bel et bien, deux coups de coeur.

PHOTOfunSTUDIO489

Une goujonnière taille enfant et, cherché longtemps, un petit cordeau en buis.

PHOTOfunSTUDIO467

Le zinc en parfait état va rester dehors, au moins pour les beaux jours.

PHOTOfunSTUDIO468

Le bobineau reste à portée de main et d'oeil à l'intérieur.

PHOTOfunSTUDIO496

Un joli coup de chance car le vendeur a un ami qui les collectionne. Mais il ne se souvenait plus avoir celui-ci dans ses caisses. Il s'est montré beau joueur et me l'a vendu.

Enfin, l'un des jours fériés émaillant le calendrier se montra favorable aux trouvailles. Petit volume mais jolies satisfactions.

PHOTOfunSTUDIO469

Premier achat, ce tampon horloge sans aiguilles qui permettra de nombreuses variations.

PHOTOfunSTUDIO470

Une toupie qui a manifestement beaucoup joué.

PHOTOfunSTUDIO471

Un égouttoir fatigué pour ma dinette.

PHOTOfunSTUDIO472

Deux grandes bobines de filatures pour lesquelles j'ai une idée bien arrêtée.

PHOTOfunSTUDIO473

Reste à la mettre en pratique.

PHOTOfunSTUDIO474

Un porte-bloc pour grouper les petites notes, vite relooké avec une étiquette "copinesque". Tu vas bien Cath ?

Mai

Un troisième petit tamis qui accueilera comme ses prédecesseurs, fruits et légumes dans la cuisine.

PHOTOfunSTUDIO475

C'est dans la cuisine aussi, qu'a pris place, après quelques soins, l'égouttoir à dinette.

PHOTOfunSTUDIO498

En fait, ce mois de chine s'est avéré plus sympa qu'il n'y paraissait. J'y retourne demain.

Très bon week-end.

Posté par Florencecholet à 16:51 - Commentaires [15] - Permalien [#]
10 juin 2014

MAIGRE BILAN

Voici venu le 10 du mois et je n'ai pas grand-chose à vous montrer puisqu'une bonne partie de mon temps s'est partagé entre ma famille et mon jardin.

Toutefois, je suis heureuse de vous annoncer que j'ai réussi à broder deux serviettes.

PHOTOfunSTUDIO490

Comme les mois précedents, me direz-vous.

PHOTOfunSTUDIO491

Certes, mais celles-ci sont particulières car elles terminent ma série.

PHOTOfunSTUDIO492

La preuve par l'image, elles sont bien douze.

PHOTOfunSTUDIO494

J'ai aussi trouvé un petit moment pour coudre ce transfert sur le rideau de l'étagère qui cache les dvd.

PHOTOfunSTUDIO495

Je trouvais cette illustration, achetée au salon d'Orléans en janvier, charmante, je vais enfin pouvoir en profiter au quotidien.

PHOTOfunSTUDIO497

Enfin, j'ai commencé à cogiter sur la nappe qui accompagnera les serviettes.

Ce rendez-vous des avancées m'aide vraiment à concrétiser mes projets. Merci les filles d'avoir eu la bonne idée de le proposer. Merci Passiflore, merci Kriss.

Bonne journée à toutes et tous.

Posté par Florencecholet à 10:10 - Commentaires [16] - Permalien [#]
05 juin 2014

FÊTE DES JARDINS

Juin démarre en fanfare avec une foule de vide-greniers, fêtes des jardins, de la nature...

Ayant très peu de temps ce dimanche matin, j'ai choisi de faire l'impasse sur la chine pour me rendre au Rivau. La météo n'y a guère mis du sien mais je vous ai ramené quelques clichés.

Passé le potager dans lequel les cuisiniers font leur choix, puis quelques stands de pépiniéristes, peu nombreux mais intéressants, le regard se focalise sur les douves. 

PHOTOfunSTUDIO476

Les rosiers sont de toute beauté, appréciant manifestement la fraîcheur matinale.

PHOTOfunSTUDIO477

Dommage que je n'ai pas trouvé les étiquettes de ceux qui me plaisent le plus. Une promenade leur était consacrée mais elle démarrait trop tard pour moi. Une bonne raison d'y retourner.

PHOTOfunSTUDIO478

Le fond du jardin est encore plus frais et avenant. Le petit kiosque à bambous se végétalise doucement.

PHOTOfunSTUDIO479

De retour vers l'extrémité de la pâture, j'admire l'utilisation des feuillages pourpres et notes rouges. Ces valeurs fortes ne sont pas toujours faciles à utiliser.

PHOTOfunSTUDIO480

les graminées sont aussi très bien exploitées. De l'importance des feuillages !

PHOTOfunSTUDIO481

Au bout de l'allée, surprise : je tombe sur un tableau pour le moins insolite. De l'art de se mettre en valeur !

PHOTOfunSTUDIO482

Après un petit tour dans le jardin clos, propice à l'épanouissement des sentiments,

PHOTOfunSTUDIO483

longeons le jardin de Raiponce. Riche idée d'associer Eremurus, aulx et stipes, le résultat est ...magique.

PHOTOfunSTUDIO484

Nous passons ensuite le pont-levis et entrons dans la cour du château. Les rosiers grimpants sont féériques.

PHOTOfunSTUDIO485

En tournant le dos au château, nous retrouvons la collection de rosiers anciens,

PHOTOfunSTUDIO486

installée en damiers réguliers. Eux aussi sont splendides.

Il est l'heure de rentrer, passage devant la petite pièce d'eau, et le long du mur, une scène qui m'inspire.

PHOTOfunSTUDIO487

J'avais envie d'introduire un ciste dans le jardin mais ne savait pas où ni comment l'associer.

PHOTOfunSTUDIO488

Cette jolie scène me met sur une piste.

Je récupère mes achats et je file. Je vous montre bientôt mes nouvelles pensionnaires pas encore photographiées : trois ophiopogons noirs et un pigamon jaune clair.

La balade n'a pas été très longue mais j'espère qu'elle vous a plu, et je vous souhaite un beau week-end.

Posté par Florencecholet à 18:31 - Commentaires [15] - Permalien [#]
29 mai 2014

APRES LE PASSAGE DES SAINTS DE GLACE

Qu'est-il advenu du jardin ? Les giboulées ont cessé, le soleil est réapparu mais les températures restent fraiches en raison d'un vent sournois.

PHOTOfunSTUDIO428

Les fleurs de l'arbre de Judée ont définitivement abandonné la partie. De nombreuses gousses les remplacent. C'est la première fois que le phénomène prend une telle ampleur.

PHOTOfunSTUDIO429

La potentille s'est réveillée, 'Amber queen' baisse plus que jamais la tête, les valérianes semblent insensibles aux désagréments météorologiques. Les sysirinchiums, par contre n'affichent plus aucune fleur !

PHOTOfunSTUDIO430

L'hortensia grimpant a été arrêté dans son élan mais refleurira probablement ultérieurement, en tout cas je le souhaite.

PHOTOfunSTUDIO431

Sous la fenêtre de la cuisine, la situation a dégénéré, j'enlève le "monstre". J'espère que l'espace libéré permettra à la viorne de pousser plus harmonieusement. J'ai replanté l'envahisseuse dans un endroit où elle se montrera peut-être moins gênante.

PHOTOfunSTUDIO426

Les annuelles de l'an dernier ont presque toutes passé l'hiver.

PHOTOfunSTUDIO432

Je n'ai qu'à compléter un peu les pots et jardinières.

PHOTOfunSTUDIO433

Les floraisons des rosiers s'enchainent doucement. 'Cuisse de nymphe' démarre, ainsi qu'Astronomia'. La pauvre, à chaque fois qu'elle épanouit une de ses si douces églantines, une averse la fâne. Je n'ai pu prendre que ce cliché qui ne lui rend pas justice. Le bébé 'Marie Pavié' continue à se prendre pour une grande, 'Apollon moss' assure, 'Lacs' me fait toujours autant craquer et 'Félicité et Perpétue ' prend tout son temps. Enfin un pompon !

PHOTOfunSTUDIO434

Le massif s'étoffe joliment. A l'extrémité proche de l'arceau, mon trio de choc, ('Mutabilis chinensis', 'Apollon moss' et 'Cuisse de nymphe')  fonctionne bien. Le démarrage des floraisons s'échelonne dans une montée en puissance progressive, et les trois rosiers sont finalement en fleurs en même temps, encore mieux que je ne l'attendais. Au milieu, 'Domaine de Courson' tient la vedette, épaulé par les 'Belle de Crécy' et 'Sibélius'. Leurs teintes soutenues évitent que le massif ne soit trop fade. L'appareil pâlit beaucoup les roses claires qui ne le sont pas autant en réalité.

PHOTOfunSTUDIO435

Par contre, ces couleurs sont  bien les couleurs saisies un soir sous un ciel livide d'une averse à venir. Heureuse surprise, les sysirinchiums que j'imaginais définitivement défleuris sont repartis !

PHOTOfunSTUDIO436

Les grandes campanules à feuilles de pêcher font leur apparition avec un ensemble remarquable. Plantées dans tout le massif, elles ont choisi de se cantonner au côté gauche. L'apport bleu est en principe assuré par les géraniums 'Nimbus', 'Summer skies', 'Johnson's blue' à l'autre extrémité mais je crois qu'ils attendent un peu plus de chaleur.

PHOTOfunSTUDIO438

Sous le cerisier, le géranium sanguineum 'album' accompagne les boules de fleurs du physocarpus pourpre tandis que 'Félicité et Perpétue' poursuit son avancée dans l'arbre, 'Lacs' profite. La mi-ombre du cerisier leur convient parfaitement.

PHOTOfunSTUDIO439

Bref, tout ce petit monde suit le mouvement que lui impose la météo freinant son plein épanouissement. Pourvu qu'il ne soit que retardé. La patience est une des vertus premières du jardinier, non ?

Puis, je dois avouer avoir pris beaucoup d'avance sur un autre projet que je pensais réaliser à l'automne seulement.

PHOTOfunSTUDIO443

Il s'agissait de transformer ceci en cela. Créer un environnement autour de mes arbres afin d'avoir un nouvel espace, au-delà de l'arrière de la maison, dont profiter dans le jardin.

Les circonstances ont fait que je me suis retrouvée chez ma soeur une semaine, pendant laquelle j'ai eu le loisir de baguenauder sur des blogs de jardiniers et y repérer les coordonnées d'une petite pépinière qui semblait fiable. J'ai donc passé une commande, le soir du 7 mai. Attendu le passage du 8 mai, et le week-end suivant pendant lequel se tenait une fête des plantes à laquelle la pépinière participait pour avoir si ma commande était bien prise en compte. Bref, les choses suivent leur cours jusqu'à ce que je reçoive un mail de colissimo m'annonçant la livraison ce jour au 14 rue...Damned, j'habite au 41. Ne sachant pas si l'erreur vient de la poste ou de l'expéditeur, je patiente la matinée. Rien ne venant j'en conclus que l'adresse d'expédition est bien erronée et vérifie auprès de la pépinière. C'est bien le cas, la personne qui a rempli le bordereau d'expédition s'est trompée, l'adresse de facturation avait été correctement enregistrée. Je file à la poste. Fermée. Pourtant je suis dans les jours et heures d'ouverture. Une personne qui attend aussi me rassure "j'ai aperçu quelqu'un". Effectivement au bout de quelques minutes nous voyons la guichetière sortir du local du distributeur. Il s'avèrera que sa tentative de dépannage n'a pas abouti. Je me rendrais compte également qu'elle ne dispose pas d'autres infos que celles que j'ai pu lire moi-même sur le site colissimo. Elle ne sait pas où est mon paquet et m'envoie vers le centre de tri. Là-bas un agent cherche jusqu'à ce qu'une collègue l'aiguille sur un carton posé sur une table. Enfin, je les tiens, mes plantes. Mais il s'en est fallu de peu qu'elles ne retournent à la pépinière, un papillon autocollant atteste de l'impossibilité de livrer. Aujourd'hui, manifestement aucune recherche n'est faite dans ce cas, retour à l'envoyeur et basta !

Heureusement que je me suis mise à leurs trousses rapidement car la météo nous promettait encore un tour à sa façon.

PHOTOfunSTUDIO460

Il m'a fallu trois après-midi pour nettoyer la zone et creuser les trous recevant mes plantes. Trop de cailloux compactés dans la terre et un dos pas assez solide à préserver...J'ai fini lundi soir. Une heure après, la pluie revenait pour rester huit jours ! Heureusement que j'ai couru après mes plantes et profité de ce petit créneau ensoleillé !

PHOTOfunSTUDIO444

Vue d'ensemble de cet espace qui se trouve devant la porte d'entrée et n'est pas visible de l'intérieur.

PHOTOfunSTUDIO445

Partant de la gauche, se trouvent un buis boule, un seringat 'Virginal' et deux penstemon digitalis 'Husker Red', puis deux lonicera nitida 'Baggesen's gold' devant le cornus controversa variegata.

PHOTOfunSTUDIO446

Viennent ensuite le magnolia kobus stellata  'waterlily' blanc associé à un petit géranium 'Rothbury red' et au liriope muscari panaché 'Silveri Sunproof', un thalictrum 'Rochebrunianum', un épimède 'Pink Elf', et pour clôre cette extrémité, le loropétalum, déjà en place comme le magnolia et le cornus, auquel j'ai ajouté le fusain du Japon sorti de sa jardinière. Quelques pieds de bugle complètent les couvre-sols. Ce sont des bébés "maison".

PHOTOfunSTUDIO447

En continuant à faire le tour du massif, nous redescendons vers le cornus, avant lequel nous croisons les asters éricoïde 'Pink Star' et 'Lady in black',  et au pied duquel j'ai installé le brunnera 'Mrs Morse'. A leurs côtés le rosier 'Félicité Parmentier' avec son couvre-sol personnel, un géranium sanguineum 'striatum'. Enfin, le mini physocarpus 'Little Devil' et un géranium 'Joy'.

PHOTOfunSTUDIO448

La partie droite du massif, plus petite, est articulée autour de l'arbre de Judée. Elle ouvre sur le deutzia taïwanensis, s'élargit avec un géranium 'Chantilly', le rosier 'Blush noisette' et deux scabieuses 'Vivid violet'. Au pied de l'arbre, le géranium sanguin et l'hellébore argutifolius déjà présents auquels se sont ajoutés deux Penstemon 'Dark towers' et deux persicaires conspicua, voisinant avec le second buis boule. Là aussi, queques bugles couvriront le sol en se développant.

Je voudrais un massif aéré, léger. J'ai choisi des couleurs claires, des roses bleutés, des touches roses et mauves, quelque chose de très doux. Pour les feuillages j'ai opté pour des verts assez clairs, du pourpre et du panaché très lumineux. Je compte ajouter en temps voulu des bulbes d'anémones sylvestres, de jacinthe des bois, des petites choses à l'aspect le plus naturel possible. J'ai hâte de voir toutes ces plantes, arbres et arbustes croître et évoluer.

PHOTOfunSTUDIO453

Déjà se manifestent de futures floraisons. Je suis ravie même si la pluie m'a d'abord empêchée de profiter de ce nouveau coin de jardin. Elle ne nous a pas encore lâchés d'ailleurs, bien que les précipitations soient moins abondantes et fréquentes. C'est simple, depuis mes plantations il y a dix jours, je n'ai rien arrosé ! Je profite de chaque éclaircie pour voler quelques clichés.

PHOTOfunSTUDIO457

Lundi, la matinée a été sèche et douce. J'en profite pour toiletter le massif et me rend compte que, malgré les 10 centimètres d'eau tombés sur la semaine, mes rosiers ont plutôt bien tenu. J'ai encore beaucoup de roses à admirer, humer...Un grand bonheur que j'aimerais partager mieux avec vous. Ces accalmies nous valent de nouveaux développements dans le jardin. De nouvelles têtes apparaissent.

PHOTOfunSTUDIO449

J'attendais mes aulx 'christophii', ce sont les blancs qui sont arrivés les premiers. 'Nimbus' joue à cache-cache dans les tiges colorées du gaura rose, et le chèvrefeuille embaume dès que le soleil le réchauffe.

PHOTOfunSTUDIO450

La clématite piluu a fait une très jolie fleur, unique à ce jour. Heureusement que le chèvrefeuille est plus prolifique. D'autant que j'apprécie ses changements de couleur. Il offre un des rares jaunes qui trouve gré à mes yeux.

PHOTOfunSTUDIO451

Dans la haie, le phlomis, les sauges bleues et les sysirinchiums s'épanouissent ensemble pour la première fois. Le phlomis a mis trois ans pour en arriver là, je ne regrette pas d'avoir attendu. Côté cuisine les petits aulx s'alanguissent sur un coussin de campanule pour un tête à tête très seyant.

PHOTOfunSTUDIO454

'Fantin-Latour' fait son apparition. Comme j'aime sa couleur, si délicate. A terre, les vivaces basses sont saupoudrées des pétales de roses que la pluie a effeuillées. La verveine de Buenos-Aire survole le tout et je trouve enfin un allium 'Christophii' caché dans un rosier.

PHOTOfunSTUDIO455

Le penstemon 'Evelyn' surplombe le knautia macedonica, un autre ail 'Christophii' se penche sur les stachys laineux. Je trouve un drôle de masque sur une des plantes et les lamiers fleurissent à l'unisson du géranium.

PHOTOfunSTUDIO456

La véronique spicata bleue joue avec 'Cuisse de nymphe'. Elles ont suivi mon désir de les voir ensemble. Bizarremment, le géranium est, lui, passé derrière le rosier alors que je l'ai planté devant. Enfin, s'il se trouve mieux là ! Dernière arrivée en date, la petite sauge rose vif qui a réussi à se faufiler dans le feuillage du physocarpus.

Nous voici arrivés au terme de ce mois de mai et de ce que j'avais à vous raconter concernant le jardin.

Pour vous remercier de votre patience, je vous offre les ultimes fleurs de 'Neige d'avril'

PHOTOfunSTUDIO459

Très bon week-end.

Posté par Florencecholet à 08:11 - Commentaires [11] - Permalien [#]


Fin »