L'OEIL ET LA MAIN

15 février 2018

SOL ET RETRO

Voici venu la mi-février, et la fin de la première partie de cette aventure qu'est le bien nommé SOL, Seeds Of Love.

Le jeu débute en fin d'été avec la récolte des premières graines, et l'on se demande si ces petits bouts de nos jardins intéresseront les autres participants. Le premier janvier, lancement du SOL par Isabelle. Jusqu'au 20 la liste des participants et des graines proposée s'alloooonge...Le rêve commence, les supputations également. Recevra-t'on les belles convoitées ? Elles iraient si bien là ou là dans le jardin...Et la première jolie surprise : oui mes graines sont demandées, au point que je n'en aurai hélas pas pour tout le monde. Combien de sachets confectionner avec les graines récoltées ? En donner au plus grand nombre possible, mais en quantité suffisante pour que le succès soit au rendez-vous pour le semis. Quel dilemme pour une novice !

Le jour J, tout le monde est fébrile dans l'attente des résultats. Dans quelles listes avons-nous gagné de futures plantes ? D'autres surprises à la clé, chez de grandes et grands généreux, jardiniers et jardins, tout le monde gagne ! Chez d'autres le suspense continue quand plusieurs espèces ont été choisies. Il est plus que temps de s'atteler à la confection de ses propres envois. Un bonheur supplémentaire qui se double de celui de voir nos petits bouts de jardin s'envoler aux quatre coins de France et pour ma part, jusqu'en Belgique, Italie, Hollande et Algérie.

Puis les enveloppes arrivent, une un jour, deux le suivant, tiens rien le troisième. Comme on s'habitue aux bonnes choses ! Avec de bien jolies cartes, souvent du fait main si l'on a le temps, des emballages charmants, astucieux, et plein de mots si gentils. On découvre les graines espérées, et les autres, car les jardinautes ont plus d'un sachet de graines en réserve. Ce sont de nouvelles surprises, et bonheurs à l'ouverture des enveloppes.

PHOTOfunSTUDIO259

PHOTOfunSTUDIO260

PHOTOfunSTUDIO262PHOTOfunSTUDIO261PHOTOfunSTUDIO263

Et que dire de celles que l'on attendait pas, qui se posent délicatement, discrètement dans la boite et font si chaud au coeur !

Ainsi, l'on se trouve à la tête de toute une gamme de trésors végétaux qui vont embellir et diversifier nos jardins, enrichir notre expérience et nos échanges de savoirs. C'est le nouveau défi et la seconde partie de l'aventure : transformer ces graines d'amour en belles plantes !

Merci Isabelle grande cheffe, merci Ingrid, Elodie, Chantal, Patricia, Charlotte, Sylvaine, Catherine, Lydie, Annick, Marie-Thérèse, Nathalie, Cécile.

En attendant que les trente espèces de graines reçues, ainsi que les graines de mes amies Carine et Mamylor, et celles de ma soeur, démarrent leur vie chez moi, je vous propose une rapide rétrospective de l'année 2017 au jardin de la chineuse.

Janvier

Janvier1

La souche du lilas abattu révèle une beauté insoupçonnée.

Février

Fevrier

Le feuillage tout neuf du rosier chinensis Mutabilis brille dans le soleil.

Mars

Mars

Le magnolia fait le plein d'étoiles.

Avril

Avril

Le jardin voit la vie en rose avec le loropetalum et l'arbre de Judée.

Mai

Mai1

Opulence et sécheresse.

Juin

Juin4

Roses fleurs, pourpres feuillages, et pelouse paillasson.

Juillet

Juillet2

Vaillants knautia et petits aulx.

Août

Août

Méli-mélo de fleurs et fruits.

Septembre

Septembre1

Début des feux d'automne.

Octobre

Octobre2

Pulsations colorées.

Novembre

Novembre1

Perles pour oiseaux.

Décembre

Décembre

Un peu de glace dans l'eau froide.

Je vous souhaite une belle fin de semaine.

 

 

 

 

 

Posté par Florencecholet à 12:24 - Commentaires [14] - Permalien [#]

10 février 2018

UN PETIT TOUR DANS LES EN-COURS

Chaque dix du mois Passiflore, Mamylor et moi, faisons le point sur nos en-cours pour nous encourager à les terminer. Et cela fonctionne très bien. Si le coeur vous en dit, vous pouvez vous joindre à nous.

Depuis le dix janvier j'ai :

- rangé les décos de Noël, les ai trié et dans la foulée, j'ai trié et rangé l'armoire qui me sert de "grenier". Occupé l'espace retrouvé en bougeant un peu la déco.

PHOTOfunSTUDIO240

PHOTOfunSTUDIO241 PHOTOfunSTUDIO243

PHOTOfunSTUDIO242

PHOTOfunSTUDIO244

- j'ai trié les timbres reçus cette année et intégré la collection d'une de mes soeurs, qui n'en veut plus, dans la mienne.

PHOTOfunSTUDIO245

- ai réalisé près de 40 cartes, vignettes et sachets de graines pour le SOL. A ce propos, je remercie à nouveau les charmantes personnes qui m'ont fait parvenir des graines et ferais le point dans un message ultérieur.

PHOTOfunSTUDIO247

Photos de mon jardin sur calque, masking tape, canson et enveloppes couleur.

PHOTOfunSTUDIO248

- Je me suis enfin attelée à la fabrication de ma petite serre.

PHOTOfunSTUDIO249

J'ai récupéré une petite fenêtre chez mes parents quand ils les ont fait remplacer. J'ai "désossé" la fenêtre, la délestant de sa quincaillerie , séparant le double-vitrage et ôtant la partie du bas (si vous avez le nom de cette chose) pour obtenir un contour plat. J'ai construit une simple caisse avec les côtés en biais, poncé et protégé le tout. J'ai posé des paumelles et non des charnières pour transformer la fenêtre en couvercle, cela me permet de la déboiter pour nettoyer, déplacer...

PHOTOfunSTUDIO252

Je me suis fait une petite aire de protection complémentaire avec une planche qui me restait d'un autre bricolage. Coupée en quatre morceaux égaux deux à deux et vissés, la planche est devenue un cadre sur lequel je n'ai qu'à poser le double vitrage pour mettre quelques semis à l'abri. Cela ne prendra guère de place à stocker ensuite.

- enfin, j'ai terminé mon cache-coeur à très grosses mailles, tout douillet, à temps pour affronter les frimas du moment.

PHOTOfunSTUDIO254

PHOTOfunSTUDIO256

Ma broderie est toutjours en stand-by, il faut vraiment que je m'en occuppe. Je me suis procuré une petite lampe qui devrait m'aider.

Puis au salon des loisirs créatifs d'Orléans, le week-end dernier, j'ai fait quelques emplettes qui deviendront ...des en-cours.

PHOTOfunSTUDIO257

Avant de vous quitter quelques dates de salons et puces de couturières qui pourraient vous intéresser si vous êtes dans le secteur à ce moment là :

le 18 février, puces des couturières aux Trois Moutiers (86), le 18 mars, puces des couturières à Chinon, chapelle Mirabeau, puis affiches ci-dessous.

PHOTOfunSTUDIO258

Je vous engage avant à aller voir chez mes camarades, l'avancée de leur en-cours.

Beau week-end.

 

Posté par Florencecholet à 07:56 - Commentaires [20] - Permalien [#]
04 février 2018

BLOIS

Oublions la pluie et la grisaille du jour, je vous emmène à Blois par une jolie journée de fin d'été.

Arrivés en fin de matinée, nous décidons de commencer notre découverte des lieux par la visite des Jardins du Roy, au pied du château.

Blois 07-08

Réaménagés en 1992 par Gilles Clément, ils offrent un ilot de calme appréciable au coeur de la ville.

Blois 07-081

Blois 07-082

Blois 07-083

Et de beaux points de vue sur les environs.

Blois 07-084

Blois 07-085

Blois 07-086

Blois 07-087

Blois 07-088

Blois 07-089

Blois 07-0810

Nous contournons le château pour accéder à l'entrée où la statue équestre de Louis XII nous accueille.

Blois 07-0811

 

Le château dont les murs ont vu passer ou vivre sept rois et dix reines, offre un panorama de l'architecture du XIII° au XVII° siècle.

Le premier château est le fief des Comtes de Blois, puis Blois Champagne entre les V° et XIV° siècle, s'opposant aux rois capétiens et comtes d'Anjou qui tiennent la Touraine.

 

 

 

Blois 07-0815

En 1397, Louis I d'Orléans acquiert le Comté de Blois qui intègre le Domaine Royal, près de 100 ans plus tard, Louis XII d'Orléans, Duc de Blois, devenant roi en 1498, après le décès de Charles VIII. Dont il épouse la veuve, Anne de Bretagne en 1499.

A cette période la forteresse médiévale évolue comme en témoigne l'aile gothique, érigée pour la plus grande gloire de Louis XII dont l'emblême est le porc-épic, et son épouse.

Blois 07-0813

Le château devient sous Louis XII puis Henri II, le théatre de visites politiques et fêtes illustrant le faste de la cour des Valois. Dans cette aile se tiendront les Etats généraux. Elle abrite à présent un riche Musée des Beaux-Arts.

Blois 07-0819

Blois 07-0814

Le goût des arts antiques et italiens s'affirme haut et fort dans l'aile suivante bâtie selon les désirs de François I, époux de Claude de France, fille de Louis XII. Protecteur des arts, ami de Léonard de Vinci, il crée la bibliothèque royale à Blois.

Blois 07-0820  Blois 07-0821

Le XVI° siècle, s'il est celui de la Renaissance est aussi celui des guerres de religion. Henri III, fils d'Henri II et Catherine de Médicis, et leur troisième enfant roi de France après François II et Charles IX, fait assassiner le Duc de Guise dans les logis royaux après l'avoir attiré au prétexte d'Etats Généraux. Guise était l'instigateur de la Saint-Barthélémy et soupçonné par le Roi de vouloir le renverser.

Blois 07-0812

Blois 07-0818

En 1584, Henri de Bourbon succède à Henri III. En 1600, il épouse la riche Marie de Médicis. Au décès d'Henri IV, elle exerce la régence et s'oppose à son fils Louis XIII, lequel l'exilera à Blois deux ans, au terme desquels elle s'évadera de manière rocambolesque.

La dernière aile du château, l'aile classique a été édifiée en partie par Gaston d'Orléans, frère de Louis XIII qui pensait lui succéder jusqu'à ce que son frère ait un fils. La construction de cette aile s'en trouvera inachevée faute de financement. Gaston sera à son tour exilé à Blois par son frère en 1652. Où il se consacrera aux arts et aux sciences.

Blois 07-0825

Au XVIII° le château se dégrade, Louis XVI essaie sans succès de le vendre. Le régiment royal Comtois s'y installe. En 1810 les bâtiments reviennent à la ville, l'Armée les occupant jusqu'en 1867.

En 1845 l'aile François I est restaurée d'après le projet de Félix Duban établi pour Prosper Mérimée. C'est le premier monument historique restauré par l'Etat hors Paris. De nouvelles phases de restauration suivront début et fin XX° qui permettent de visiter des salles meublées et entièrement peintes dans le goût de l'époque, d'admirer les savoir-faire des artisans et artistes des époques précédentes.

Blois 07-0822

Blois 07-0823

Blois 07-0824

L'on peut aussi admirer de près et à loisir les vestiges de pierre en cours de restauration ou ayant dû être remplacés et se rendre compte de l'échelle des sculpture que nous voyons si haut perchées.

Blois 07-0816

Blois 07-0817

Après ce grand bain d'Art et d'Histoire, nous retrouvons les petites rues aux maisons anciennes pour nous rendre aux Jardins de l'Evéché.

Blois 07-0826

Comprenant une Roseraie, un jardin des sens et un jardin d'aromatiques, ils ont été aménagés en 1991 par Arnaud Maurières et Eric Ossart.

Blois 07-0827

La Roseraie divisée en chambres de hêtres pourpres propose un parcours par couleur et les roses anciennes les plus parfumées.

Blois 07-0828

En cette fin d'été les grimpants partis à l'assaut des murs sont défleuris mais en fin de printemps le spectacle doit être sublime.

Blois 07-0829

La balade touche à sa fin.

Je vous souhaite une belle semaine.

 

 

Posté par Florencecholet à 19:31 - Commentaires [12] - Permalien [#]
27 janvier 2018

QUASI PRINTEMPS

De l'eau en abondance, des températures douces...Promenade entre les gouttes.

PHOTOfunSTUDIO196 PHOTOfunSTUDIO200

PHOTOfunSTUDIO197

hellebore argutifolius

PHOTOfunSTUDIO205 PHOTOfunSTUDIO208

westringia-cerinthe

PHOTOfunSTUDIO209

erodium

PHOTOfunSTUDIO210 PHOTOfunSTUDIO212

 

PHOTOfunSTUDIO211

PHOTOfunSTUDIO215

PHOTOfunSTUDIO214

PHOTOfunSTUDIO219

PHOTOfunSTUDIO221

 

PHOTOfunSTUDIO225 PHOTOfunSTUDIO237

lonicera fragrantissima-viorne de Bodnant

PHOTOfunSTUDIO226 PHOTOfunSTUDIO227

ophiopogon sur bugle-heuchère Caramel

PHOTOfunSTUDIO206 PHOTOfunSTUDIO235

euphorbe- cornus alba "Ivory Halo"

PHOTOfunSTUDIO233

PHOTOfunSTUDIO238 PHOTOfunSTUDIO239

PHOTOfunSTUDIO223

 

Très bon week-end

 

 

 

 

 

 

Posté par Florencecholet à 18:40 - Commentaires [16] - Permalien [#]
20 janvier 2018

DERRIERE CHEZ MOI

Il y a...beaucoup de choses et du monde.

Catichou demande à voir ce qu'il en est pour ce premier défi du 20 de l'année.

Derrière chez moi, j'habite sur les hauts de ma ville, il y a le paquebot de la maison de retraite, dont je vous épargne la vue, le parking y afférent où se garent les personnels. Ce pourquoi nous avions cette haie énorme devenue trop pénible à entretenir. J'attends avec impatience que les nouveaux végétaux installés, d'entretien moins contraignant, après la suppression de la haie, nous permettent de retrouver notre intimité.

D'autant que le bâtiment perpendiculaire au paquebot a été réhabilité en résidence pour étudiants et jeunes travailleurs en mal de logements. Ce qui nous vaut parfois et pas aux mêmes horaires des ambiances musicales assez contrastées.

Depuis que nous sommes "pleine vue" sur l'arrière de la maison, nous avons secouru un papy victime d'une chute et assisté à l'envol de deux des nouveaux volets coulissants de la résidence "jeunes".

En tournant au coin de la rue on tombe sur le lycée des métiers dont la cour est ornée d'une "oeuvre d'art".

PHOTOfunSTUDIO176

En face, dix maisons individuelles sont en construction, tellement les unes sur les autres que cette appelation me semble usurpée. Je crains à terme une guerre du stationnement.

Au bout de cette courte rue, le paysage s'ouvre enfin. Nous avons juste fait le tour du pâté de maisons.

PHOTOfunSTUDIO177

Sur notre droite, cette rue devient tellement pentue qu'en cas de gel, elle est fermée à la circulation !

PHOTOfunSTUDIO178

Le frêle ruban argenté à mi-hauteur sur la photo et à droite est la Vienne.

PHOTOfunSTUDIO179

Si nous revenons sur nos pas pour prendre à gauche, ce sont les vignes qui nous accueillent.

PHOTOfunSTUDIO194

Là-bas en équilibre sur l'horizon, les bâtiments de l'observatoire.

PHOTOfunSTUDIO195

Nous avons quand les nuages s'estompent des ciels fabuleux.

Je vous invite à présent à aller voir chez Catichou la liste des participants au défi, et chez Antiblues, le thème du défi suivant.

Beau week-end.

 

Posté par Florencecholet à 08:02 - Commentaires [14] - Permalien [#]

10 janvier 2018

PREMIER RENDEZ-VOUS

Premier rendez-vous de l'année pour les en-cours avec Passiflore et Mamylor, et tous ceux qui le souhaitent.

Qu'ai-je fait de mes dix doigts depuis le 10 décembre ?

La maison débarrassée des morceaux de cabanon, a été habillée pour les fêtes :

PHOTOfunSTUDIO132  PHOTOfunSTUDIO136

PHOTOfunSTUDIO145  PHOTOfunSTUDIO147

Dehors, également, quelques couleurs pour égayer la grisaille ambiante.

PHOTOfunSTUDIO150

PHOTOfunSTUDIO168

Tout cela a été rangé hier.

Puis j'ai concrétisé un petit projet qui me tournait en tête depuis des mois mais m'a donné beaucoup de fil à retordre.

PHOTOfunSTUDIO158

J'avais chiné ces lettres en juin puis les ai oubliées jusqu'à ce que je tombe sur cette ribambelle d'oiseaux métalliques au salon des artisans d'art "L'Art au quotidien" de Tours en novembre. Ils étaient fait pour s'entendre. Il n'y avait plus qu'à...rester zen et faire face à tout un tas de petites difficultés.

Je voulais un résultat final le plus proche possible de cette disposition légère, un maintien le moins visible possible, un mobile. Pas question de coller tout simplement ces lettres sur un plexi. J'ai décidé de doter chaque lettre de tous petits pitons que j'avais en stock pour les relier avec un fil de fer très fin, également en attente dans mes tiroirs.

Le bois des lettres s'est avéré d'une dureté exceptionnelle, du buis probablement. J'ai dû faire des pré-trous avec des clous très fins vu le petit calibre des pitons, qui se tordaient au bout de quelques coups de marteau. J'en ai usé une certaine quantité, deux lettres se sont fendues que j'ai dû recoller.

Certains pitons ont cassé, parfois si courts que la vis est restée dans la lettre et qu'il m'a été impossible de l'enlever. Donc retour à la case pré-trou juste à côté du premier...Un ou deux ont encore laché quand je les ai arrimés sur les fils pour former les mots.

PHOTOfunSTUDIO163

Toutes ces péripéties expliquent pourquoi les E penchent, les seconds pitons n'étant plus au point d'équilibre, et l'inversion d'un N. Je n'ai finalement utilisé que deux modules de la guirlande sur les quatre qu'elle comporte. Me restent donc deux oiseaux pour un autre bricolage.

PHOTOfunSTUDIO170

Bien sûr tout ceci ne pouvait être suspendu qu'à une branche.

PHOTOfunSTUDIO174

Le risque de casse est grand mais j'ai obtenu ce que je souhaitais. s'il faut recommencer, je le ferai.

Mon dernier travail est encore au stade d'en-cours mais plus pour longtemps.

J'avais envie de reprendre les aiguilles à tricoter depuis un moment, j'attendais de trouver un modèle qui me plaise. Un mail vantant un mini-catalogue est tombé à pic. Ce cache-coeur est exactement ce qu'il me faut pour me réchauffer le soir. Avec un fil tricoté large et des aiguilles 6,5 en jersey tout simple, autant vous dire que l'ouvrage monte vite.

PHOTOfunSTUDIO175

Pas comme ma broderie, au point mort, faute de lumière suffisante. Je vais me procurer une petite lampe d'appoint pour améliorer les choses. Il faut que j'avance, le salon des loisirs créatifs d'Orléans aura lieu avant notre prochain rendez-vous des en-cours. Je risque de céder à la tentation de nouveaux ouvrages.

Je vais aller voir avec quels en-cours les amies ont commencé leur année, et vous invite à en faire autant.

Bonne journée.

 

 

Posté par Florencecholet à 08:36 - Commentaires [16] - Permalien [#]
03 janvier 2018

SOL

seeds of love

Après les voeux, comment mieux débuter l'année qu'en partageant les graines dont nous gratifient nos jardins ?

L'idée née dans l'esprit d'Isabelle, et qu'elle concrétise année après année, permet aux jardiniers de faire voyager un peu de leur lopin et de lier connaissance avec d'autres amateurs et passionnés. Mes camarades m'ont ardemment vanté les mérites du Sol et cet été, j'ai pensé à glaner quelques graines qui sauront peut-être vous intéresser bien qu'elles proviennent de plantes répandues, mais non sans charme.

1. Scabieuse ivoire /scabiosa ochroleuca

Juin2

Cette jolie vivace ivoire à jaune paille pousse en tout sol bien drainé pas trop sec. Elle balance avec grâce ses pompons à une hauteur d'une soixantaine de centimètres sans gêner ses voisines. Son coloris lui permet de se glisser partout dans les massifs car il s'accorde et adoucit toutes les  teintes. Elle accueillera les butineurs en été et en automne. Plantée chez moi en sol sec, je lui apporte un arrosage en cas de forte chaleur. Dans les régions aux étés chauds, vous pouvez l'installer à l'ombre légère.

2. scabieuse pastel Melton / knautia macedonica pastel Melton

Juin3

Cette seconde scabieuse aussi rustique et mellifère que la précédente arbore de doux coloris pastel imprévisibles au semis, mais toujours doux et agréables à marier.

3. Valériane blanche / Centranthus ruber albus

Mai

Plante courante mais si facile à vivre, les associations qu'elle permet sont nombreuses, ici en compagnie de sisyrinchium striatum. Elle éclaire n'importe quel coin du jardin pendant plus de six mois sans demander aucun soin. Une petite coupe des fleurs fanées pourra limiter son vagabondage et optimiser la floraison.

4. Sauge à feuilles de verveine / Salvia verbenaca

Novembre

Encore une vivace simple mais intéressante à plus d'un titre car elle est mellifère et utilisable en cuisine. Un sol ordinaire et du soleil suffisent à cette plante rustique pour fleurir la moitié de l'année.

5. Pennisetum macrourum

Juillet

Cette belle graminée, solide au vent bien qu'elle culmine à 1,80 m, garde ses épis tout l'été et l'automne apportant graphisme et légèreté aux endroits où on l'installe. Rustique, elle apprécie le soleil. C'est à ce jour le seul pennisetum que j'ai réussi à apprivoiser, de plus à partir d'un semis. A peu près ignare dans cet art et mal équipée, j'ai obtenu cinq pieds, c'est dire la facilité avec laquelle ils poussent.

6. Plantain pourpre frisé / plantago major purpurea

Juillet1

J'ai introduit cette vivace au jardin en raison de son feuillage frisé et coloré, en espérant obtenir à terme un couvre-sol aéré. Les épis fraichement émis forment avant maturation un contraste intéressant que je n'attendais pas. Il peut se plaire au soleil comme à mi-ombre.

7. Roses trémières /alcea rosea

A cette sélection s'ajoutent des graines de roses trémières, rose vif, rouge foncé, rouge noir et jaune pâle, sans garantie toutefois de fidélité du semis.

Pour ma part, je trouve cette part d'aléatoire amusante et apprécie beaucoup la note champêtre qu'elles amènent au jardin.

Voici qui clôt mes propositions. J'ai un nombre réduit de graines de chaque espèce mais espère tout de même faire quelques heureux parmi vous. Les conditions de participation au S.O.L sont à consulter sur le blog d'Isabelle.

Bonne journée.

Bonjour à tous,

Fin du suspense pour les 48 personnes qui ont eu la gentillesse de s'intéresser à mes propositions. N'ayant pas prévu une telle "affluence" et l'été ayant été sec, je n'ai malheureusement pas suffisamment de graines pour tous. Les numéros à suivre qui gagnent une ou plusieurs espèces de graines pour lesquels ils ont joué, sont issus d'un tirage au sort , petits papiers et grande main aveugle du fils :

3-11-13-15-17-18-20-24-38-41-43-47-48-50-51-52-60-62-63-64-73-75-80-82-89-90-94-116-124-131

Belle fin de journée et encore merci à tout le monde.

 

 

 

Posté par Florencecholet à 01:37 - Commentaires [76] - Permalien [#]
02 janvier 2018

JOUR DEUX

DSCN5994 - Copie

En ce déjà second jour de l'année, recevez mes voeux les meilleurs.

Nouvelle année, nouveau chemin ?

Battez-vous pour ce qui est important,

Baissez les armes pour le reste.

Gardez votre humour à portée de main,

Mettez de la poésie dans vos vies,

Restez la petite flamme auprès de laquelle

On se réchauffe le coeur !

 

Je vous souhaite une année pleine de gaieté, de vitalité et d'élan.

 

Posté par Florencecholet à 16:14 - Commentaires [19] - Permalien [#]
29 décembre 2017

JARDIN ANIME

Rafraichi par les gelées, malmené par des vents furieux, berbéris, stephanandra, physocarpus et stachyurus, totalement effeuillés, le jardin vit encore.

PHOTOfunSTUDIO90

PHOTOfunSTUDIO92

PHOTOfunSTUDIO93

Les vivaces et couvre-sol discrets sortent de leur réserve et s'approprient le terrain de jeu libéré.

PHOTOfunSTUDIO88

L'euphorbe 'Tasmanian tiger" n'a jamais été aussi lumineuse,

PHOTOfunSTUDIO101

Le feuillage acajou de l'épimède dialogue avec le bois rougi du rosier 'Ghislaine de Féligonde'

PHOTOfunSTUDIO118

Les euphorbes bleutées haussent leurs têtes ébouriffées que barrent quelques traits de cornus.

PHOTOfunSTUDIO121

L'érodium pelargoniflorum multiplie les rosettes fraiches sous le feuillage étonnamment ardent d'un rosier.

PHOTOfunSTUDIO120

La rivière sèche ondoie sous les averses, graminées et campanules se massent le long des berges.

PHOTOfunSTUDIO131

Les cyclamens pressent le pas pour un jour les rejoindre.

PHOTOfunSTUDIO98

Les hellébores nous parlent d'hiver.

PHOTOfunSTUDIO117

Lonicera et violettes conjuguent les plaisirs.

PHOTOfunSTUDIO124

Le jardin se met au diapason des fêtes.

PHOTOfunSTUDIO127

Guirlandes de châtons,

PHOTOfunSTUDIO122

perles rutilantes,

PHOTOfunSTUDIO123

fruits naturels, d'autres moins,

PHOTOfunSTUDIO125

viennent raviver les tonalités du lieu.

PHOTOfunSTUDIO110

PHOTOfunSTUDIO113

PHOTOfunSTUDIO126

Les lutins ailés sont de retour, virevoltant, froufroutant, plein d'espièglerie.

PHOTOfunSTUDIO94

PHOTOfunSTUDIO96

PHOTOfunSTUDIO97

Un convive inattendu s'invite. Ce gros-bec casse-noyaux, nous a fait l'honneur de plusieurs visites nous permettant de l'admirer à loisir.

PHOTOfunSTUDIO103

PHOTOfunSTUDIO108

Décembre s'achève et déjà un murmure léger, ténu, chuchote le printemps...

PHOTOfunSTUDIO128

Pas trop vite petit jardin, prends ton temps !

 

 

 

 

PHOTOfunSTUDIO129

Belle fin de semaine.

 

Posté par Florencecholet à 11:41 - Commentaires [13] - Permalien [#]
20 décembre 2017

COUPS DE COEUR

Pour cet ultime défi de l'année, Mamylor nous propose de parler, rimer, imager...nos coups de coeur, du jour, de la semaine ou pourquoi pas de l'année.

PHOTOfunSTUDIO84

Superbe occasion de retrouver les meilleurs moments tout juste passés.

J'ai décidé de faire un tour d'horizon annuel car chaque jour n'amène pas forcément un coup de coeur même si je suis toujours et chaque jour heureuse de voir ou entendre des gens et des choses que j'aime.

En y réfléchissant, je constate que mon coeur a beaucoup battu pour et dans des jardins. Il n'y pousse pas que des plantes !

Juin a été plus que propice en la matière, à commencer par les découvertes et rencontres de la fête des jardins. Le samedi, j'ai découvert grâce à Marie-Noëlle, à qui je dois d'autres beaux moments au cours de l'année,  le jardin de Ruth Treffeisen qui rassemble autour de son cornouiller bicentenaire, tous les jardins du monde, et la folie douce de Chantal et son époux qui bien que vivant en Belgique ont entrepris de créer dans le Loudunais un splendide jardin.

Fête des jardins Autour du cornus et héliotropes en Scévolles 03-0610

Fête des jardins Autour du cornus et héliotropes en Scévolles 03-0612

Le dimanche, rencontre tant attendue avec les Duos et leur jardin que j'admire depuis des mois par écran interposé, je ne touche plus terre.

Jardin des Duo 03-0632

Avant la fin du mois, je vivrai un autre grand moment en retrouvant Carine pour une si jolie journée à Prissé.

Et aurai à nouveau des coups de coeur à Chaumont-sur-Loire, en particulier pour ces jardins pérennes, le miroir d'eau

Chaumont-sur-Loire 26-062

et le jardin anglais doté cette année d'une pergola supplémentaire.

Chaumont-sur-Loire 26-064

En août, deux visites successives me faisaient tomber sous le charme, l'une au château d'Azay-le-Rideau, des installations oniriques de Piet.sO et Peter Keene,

Azay 15-08

l'autre de Montrésor.

Montrésor 16-08

Je vous en parlerai plus longuement cet hiver.

J'eus ensuite le bonheur en septembre de passer une après-midi dans son jardin avec Maryse.

Au gré du jardin 19-09

Puis en octobre, l'évènement incroyable orchestré par de délicieuses personnes, ces journées alsaciennes au préambule sarthois, au cours desquelles mon coeur n'a cessé de palpiter, plein de joie et d'enthousiasme. Remontez un peu dans le blog, vous verrez.

En novembre, je restais fascinée par le travail d'Hélène Vitali qui réussit l'exploit de rendre le vitrail moderne et portable ! C'était au salon de l'Art au quotidien de Tours, où l'on peut admirer le travail magnifique de dizaines d'artisans plus doués les uns que les autres. La photo est empruntée à son site que je vous invite à visiter. Vous serez surpris. Ce collier n'est pas celui que je recevrai à Noël mais il lui ressemble.

Images pour bricoler22

J'ai évidemment lu, vu, et entendu un certain nombre de choses qui m'ont plu, comme je me suis extasiée devant chaque plantule du jardin. De tous ces plaisirs esthétiques et émotionnels, un dernier moment marquant émerge : la découverte de ce film anglais de Matthew Warchus, tiré d'une histoire vraie. En 1984, l'Angleterre était sous la gouvernance Thatcher et le Syndicat national des mineurs a voté la grêve. Une petite équipe de jeunes homosexuels a voulu les soutenir. Face au peu d'enthousiasme de l'Union Nationale, ils ont décidé de se rendre dans un petit village pour donner directement les fonds qu'ils ont collecté. La rencontre improbable de ces groupes aux vies et aux problèmes paraissant si loin les uns des autres est ahurissante et si humaine. Le film a été diffusé quatre fois sur Arte. Je l'ai regardé quatre fois. Pride.

Images pour bricoler21

Quels ont été les coups de coeur des copines défieuses ? Vous trouverez les liens chez Mamylor.

Et c'est avec la proposition de Catichou que nous nous retrouverons pour le premier défi 2018, le 20 janvier.

En attendant, je vous souhaite de passer, chacun à la manière qui vous convient, et de tout coeur, de belles journées de fin d'année.

PHOTOfunSTUDIO71PHOTOfunSTUDIO72PHOTOfunSTUDIO73

 

Bonnes fêtes !

 

PHOTOfunSTUDIO76

***

Posté par Florencecholet à 06:43 - Commentaires [16] - Permalien [#]