L'OEIL ET LA MAIN

20 mai 2015

CIEL, C'EST LE 20

Ciel, ciel de lit, ciel mon mari, ciel de marelle, un ciel, des cieux, un ciel, des ciels qu'en est-il ?

PHOTOfunSTUDIO1214

Le ciel est par dessus les toits si bleu, si rose, parfois rouge sang au couchant, quelle est sa vraie couleur ? Blanc de neige, noir de nuit, arcs-en-ciel et nuages.

PHOTOfunSTUDIO1215

Merveilleux nuages qui chevauchent le vent, cirrus, stratus, cumulo-nimbus, stradivarius, ah non pas celui là. Quoique au jeu des formes les nuages sont rois qui peuplent le ciel de leur ouate, vapeurs, volutes, circonvolutions.

PHOTOfunSTUDIO1216

PHOTOfunSTUDIO1217

Au ciel aussi, s'accrochent les étoiles aux immuables constellations qui voyagent au long cours et parfois galopent, tombent en pluie certaines belles nuits.

PHOTOfunSTUDIO1218

PHOTOfunSTUDIO1219

Alors le ciel semble si proche, à donner le vertige, à faire tourner la tête.

PHOTOfunSTUDIO1220

PHOTOfunSTUDIO1221

Parfois le ciel se noue en épiques colères, claque de grandes zébrures sombres et aveuglantes, se déchire en lambeaux de pluie et s'ouvre enfin sur un soleil radieux.

PHOTOfunSTUDIO1222

PHOTOfunSTUDIO1223

Au ciel bien des astres, les connaissons-nous tous ? Certainement pas bien que nous y envoyions force engins, robots multiples et savants, maladroits, myopes parfois et patauds sur la Lune ou Mars.

PHOTOfunSTUDIO1224

PHOTOfunSTUDIO1225

Ce ciel infini et si fréquenté, oiseaux, avions, planeurs, satellites de tous poils, fusées, cerfs-volant, ce ciel si accueillant pour les poètes et les rêveurs, les astronomes et les chercheurs, ce ciel est si beau chez moi qu'on a construit un observatoire à deux pas.

PHOTOfunSTUDIO1225

PHOTOfunSTUDIO1226

Mais ces jours-ci les nuages sont rois, et les nuits si vastes que mon appareil ne peut en saisir les étoiles. Heureusement la lune veille.

PHOTOfunSTUDIO1227

Merci Passiflore d'avoir choisi ce thème pour notre rendez-vous du 20 qui est aussi le vôtre si vous le souhaitez. Vous trouverez les participants du jour chez Passiflore et le thème du 20 juin chez Sophie.

Très belle journée.

Posté par Florencecholet à 07:58 - Commentaires [16] - Permalien [#]

09 mai 2015

10 DE MAI

Chaque 10 du mois, Passiflore, Mamylor et qui veut faisons le point sur les avancées de nos en-cours.

Pour moi peu de choses cette fois car le jardin m'a mobilisé avant la pluie, j'ai aidé ma nièce à déménager pendant la pluie, les vacances scolaires de notre zone se terminent et ont occasionné un certain nombre d'allers-retours et activités sans rapport avec notre rendez-vous de ce jour. J' ai écumé les serres du secteur et rempli mes jardinières. Je suis même allée chez le coiffeur et au cinéma dans la même semaine !

J'ai aussi joué du pinceau. Le rafraichissement des meubles de jardin était à l'ordre du jour.

PHOTOfunSTUDIO1206

PHOTOfunSTUDIO1207

 PHOTOfunSTUDIO1210

Deux bancs, sept chaises et trois tables plus tard, ne restait plus qu'à attendre le soleil.

En passant un petit coup de pinceau aussi, et une étiquette de Cath pour transformer la boite à pharmacie automobile chinée à Pâques en boite à chargeur.

PHOTOfunSTUDIO1209

Côté aiguilles, au vu du peu de temps qu'il me restait je me suis concentrée sur ma tapisserie. Sur le cliché ci-dessous, l'état de la chose le 10 avril.

PHOTOfunSTUDIO1211

Aujourd'hui, j'en suis là.

PHOTOfunSTUDIO1212

La différence n'est peut-être pas flagrante sans loupe. Pour résumer, j'ai fini toutes les fleurs et n'ai plus qu'à broder le groupe de feuilles ci-dessous.

PHOTOfunSTUDIO1213

Et j'ai fait les petits détails des troncs Je n'ai donc plus hors le bouquet de feuilles qu'à finir mes troncs roses et le fond écru Cette fois-ci j'ai enfin l'impression de tenir le bon bout !

Merci les copines, beau dimanche à tout le monde

Posté par Florencecholet à 21:15 - Commentaires [15] - Permalien [#]
29 avril 2015

EPATEE

Oui, je suis épatée par mon jardin.

En un mois il a fait des progrès énormes, s'est développé tous azimuts, je n'en reviens pas.

PHOTOfunSTUDIO1170

Quelques jours à peine après les clichés pris fin mars, il avait déjà changé et s'était rempli à l'image du grand massif.

PHOTOfunSTUDIO1171

L'épimède brillait de tous ses feux tandis que les narcisses gonflaient leurs bourgeons.

PHOTOfunSTUDIO1173

La clématite Armandii connaissait son apogée,

PHOTOfunSTUDIO1174

et l'héllebore commençait à monter à graines.

PHOTOfunSTUDIO1181

Puis les primevères cédaient le pas aux narcisses 'Cheerfulness' dont le parfum se mélant à celui de la clématite me ravissait.

PHOTOfunSTUDIO1180

Les feuilles du prunus estompaient ses clochettes et les amélanchiers succédaient aux forthysias.

PHOTOfunSTUDIO1172

Dans le massif Yin et Yang, le magnolia affichait quelques fleurs dont j'ignorais alors qu'elles seraient les seules,

PHOTOfunSTUDIO1182

les gelées revenues le stoppant dans son élan.

PHOTOfunSTUDIO1175

Le cornus déroulait tout doucement ses feuilles tandis que les bugles rampantes offraient des rondeurs dignes de salades dopées aux engrais. Ce sont les masses sombres disséminées dans le massif.

La météo nous gratifiant d'un de ces yoyos dont elle est coutumière, les températures remontaient et je me décidais à faire, de mes plantations, éclectiques et tardives, autour de l'abélia et du rosier 'Neige d'Avril', un vrai massif cohérent. Avant.

PHOTOfunSTUDIO1177

Après. Il englobe maintenant le céanothe et le callicarpa. Taille et nettoyage ont donné de l'air et de l'espace à chacun,

PHOTOfunSTUDIO1178

et je crois que cela va se voir.

PHOTOfunSTUDIO1179

Buis boules, flotteurs, ça tourne rond dans ce coin là !

Quelques jours encore et le thermomètre passait allègrement les 20°puis les 22°, 24°.

PHOTOfunSTUDIO1183

Les tulipes se joignaient aux narcisses et l'euphorbe confisquait le soleil au pauvre pittosporum, qui derrière elle faisait grise mine. Je décidais de le déplacer.

PHOTOfunSTUDIO1184

Devant l'entrée, on sentait une réelle montée en puissance de la végétation.

PHOTOfunSTUDIO1190

Et les plantes firent mieux que tout ce que j'avais pu imaginer quand je créais ce massif, il y a onze mois seulement.

PHOTOfunSTUDIO1185

Le loropétalum se couvrit littéralement de jolies bouffettes pourpres tandis que les bugles dressaient d'innombrables chandelles.

PHOTOfunSTUDIO1186

Quant aux phlox mousses, je ne les avais encore jamais vu comme ça.

PHOTOfunSTUDIO1189

De vrais petits bijoux !

PHOTOfunSTUDIO1191

L'arbre de Judée s'il a tardé, s'est ensuite très vite mis au diapason.

PHOTOfunSTUDIO1187

Dans le grand massif, les narcisses abandonnaient la place et les géraniums phaeum 'Samobor' s'ouvraient me prouvant qu'ils ne me tenaient pas rancune de leur déménagement.

PHOTOfunSTUDIO1188

A l'autre bout du massif, le petit épimède blanc qui prend un malin plaisir à me faire lanterner jusqu'à ce que je le croie perdu, a daigné faire son apparition.

PHOTOfunSTUDIO1192

Dans mon massif tout neuf que je baptisais 'la lune', les choses s'accéléraient aussi. 'Neige d'Avril' étendait de spectaculaires lianes, mais c'est la petite 'Marie Pavié' qui m'offrit la première cette si jolie rose. Dans le grand massif vinrent ensuite les premières églantines de 'Mutabilis Chinensis' et les grappes douces du mini lilas.

PHOTOfunSTUDIO1193

Le fond du massif n'était pas en reste avec l'entrée en scène de la viorne plicata. Et l'arrivée du cognassier à fleurs blanches 'Kinshiden' remplaçant le pittosporum. Il ne lui reste que deux fleurs mais je trouve qu'avec les primevères blanches et les feuilles pourpres des lysimaques, il fait déjà son effet. (en bas à droite). Je l'ai découvert sur le blog de David. Si vous ne connaissez pas, allez voir. Mais prévoyez d'y passer un bon moment. Le blog est à l'image de son créateur, généreux et foisonnant, c'est une mine d'information. Et le lopin de ce jardinier infatiguable et enthousiaste vaut vraiment le détour.

PHOTOfunSTUDIO1194

Les tulipes orangées laissaient choir leurs pétales confiant aux bons soins des tulipes 'queen of the night', et aux alliums, le contrepoint haut en couleur soutenant cette douceur ambiante.

PHOTOfunSTUDIO1195

C'est mathématique, l'équation marche à tous les coups : beau temps et espace gagné débouchent sur de nouvelles envies et achats subséquents. Le décalage de floraison induit par les gelées du début de mois mit en évidence un problème auquel je n'avais pas songé. Mon massif zen rutilant de tons roses et bleus, s'appuyait sur un arrière-plan comportant des arbustes dont le jaune pétant jurait avec. Passe pour les forsythias qui démarrent tôt et fanent vite, mais la vue de l'arbre de Judée sur fond de corète est un cauchemar pour moi. Les heucheras ocres les accompagnant détonnent aussi. J'ai donc commencé par remplacer deux des heuchères par des cousines plus vertes, heucherellas 'Stoplight'.

PHOTOfunSTUDIO1197

Pour trouver un challenger aux corêtes je comptais sur la fête des plantes, ce dernier dimanche du mois. Las, la météo nous fit encore une farce ouvrant tout à coup les vannes d'un ciel jusqu'alors si bleu. Je refusais de caler devant l'obstacle et passais outre. Bien m'en pris car si j'étais bonne à essorer en rentrant, j'avais mis la main sur quelques pépites.

Mon premier choix s'est porté sur ce Weigela blanc dont le feuillage deviendra plus foncé. Mais contrairement à ce que je pensais d'abord, il ira renforcer le quatuor formé par le conifère rond déjà à taille adulte, le rosier anglais "Golden Celebration", le chèvrefeuille d'hiver et le pittosporum tout juste arrivé là. Je trouve que les plantes fonctionnent mieux en nombre impair au sein d'un massif, si petit soit-il.

PHOTOfunSTUDIO1198

Je tombais sous le charme de deux épimèdes. Ce 'La Pomm Gabriel' est la dernière obtention de la pépinière Archangel, chez qui j'avais déjà trouvé mon si joli 'Pink Elf'. La photo ne rend pas justice à son délicat rose cendré. Mais entre les averses, la lumière était si changeante. Si vous aviez vu John Wollar présenter son "bébé", comme moi vous auriez craqué. Encore une fois, je me suis retenue pour ne pas lui sauter au cou. Et comme il semblait gêné de m'annoncer le montant de mes achats (le second épimède et la renoncule viennent de chez lui aussi), je lui ai assuré que ce n'était pas cher (ce qui est vrai quand on sait le temps et les soins qu'il faut pour créer une plante) et que je le remerciais au contraire de faire naitre ces merveilles qui embellissent nos jardins et nos vies.

PHOTOfunSTUDIO1199

'Ogisui' lui, m'a semblé parfait pour animer l'espace sous le cerisier en attendant que le rosier 'Ballerina' et les vivaces qui l'entourent se manifestent.

PHOTOfunSTUDIO1200

Toujours dans des tons clairs, cette renoncule, si blanche qu'un rayon de soleil l'illumine. J'espère qu'elle se plaira chez moi.

PHOTOfunSTUDIO1202

Puis je succombais à cet Erodium pelargonii dont on m'a promis plusieurs mois, six je crois, de floraison. Ideal près des rosiers 'Félicité et Perpétue' et "Lacs" dont la magnifique mais unique mise à fleurs prive ensuite l'endroit d'un réél intérêt. Ou comment résoudre un "problème" qu'on ne savait même pas avoir ! Je suis ravie d'avoir rencontré cette plante.

PHOTOfunSTUDIO1201

Enfin je dénichai cette hosta pour remplacer la 'Caramel'. Pour les corètes, je poursuis mes recherches sur internet à l'affût d'arbustes à port souple, d'une envergure et d'une hauteur de près d'un mètre fleurissant de préférence dans des tons blanc, crème ou vert et tolérant un sol assez sec. J'ai trois candidats en vue, un seringat, un ciste et une spirée. Si vous avez des idées, je prends.

Et rassurez-vous je ne jette pas les plantes qui ne conviennent pas ou plus, je les déplace ou les donne.

PHOTOfunSTUDIO1204

Quand le ciel aura fini son chahut, je planterai mes nouvelles pensionnaires.

Pour le moment je ne peux qu'assister au spectacle de l'intérieur et admirer le lilas blanc succédant avec vigueur aux amélanchiers entièrement défleuris.

PHOTOfunSTUDIO1196

Qu'inventera donc mon jardin le mois prochain ?

Nous verrons.

En attendant je vous souhaite un très beau premier mai.

PHOTOfunSTUDIO1205

Posté par Florencecholet à 10:15 - Commentaires [16] - Permalien [#]
25 avril 2015

CHINES GLACEES

Quelle surprise après quelques douces journées, de partir chiner avec un thermomètre affichant un seul petit degré. Heureusement que le soleil a réchauffé l'atmosphère au fil des heures, les trouvailles également.

A Azay, sous la menace de la pluie, je trouvais une cage et une bassine que vous croiserez dans le jardin,

PHOTOfunSTUDIO1147

et ce présentoir

PHOTOfunSTUDIO1150

qui a repris du service dans la cuisine. Exit le pot à ustensiles qui encombre l'évier et trouve parfois le moyen d'y dégringoler.

PHOTOfunSTUDIO1151

A Tavant puis Langeais, le frais week-end de Pâques

PHOTOfunSTUDIO1152

deux flotteurs et une jardinière qui vivront également leur vie dehors,

PHOTOfunSTUDIO1153

une boite à pharmacie que je compte utiliser pour ranger et emmener mes chargeurs, le cas échéant, une épingle à chapeaux, une très petite toupie et une trompette (je suis maso, il y a forcément quelqu'un qui soufflera dedans !)

PHOTOfunSTUDIO1154

un jeu de minigolf que nous étrennerons bientôt.

PHOTOfunSTUDIO1155

La boite n'est pas d'origine et le vendeur a dû la découper pour loger les éléments du jeu. Il a fermé l'ouverture avec ce sac à grains en bel état. Un joli plus.

A Montsoreau, sous le soleil revenu, coup de coeur pour ce bureau et sa chaise.

PHOTOfunSTUDIO1157

Loi des séries oblige, un lot d'épingles à chapeaux. Le miroir m'a été donné.

PHOTOfunSTUDIO1158

Le bureau a pris la place de celui, plus classique, que j'avais trouvé l'an dernier et qui ne me satisfaisait pas autant que je l'escomptais.

PHOTOfunSTUDIO1164

Il apporte du peps et de la gaité à la pièce. Et m'a permis d'y installer quelques affaires.

PHOTOfunSTUDIO1165

Les épingles ont rejoint leurs semblables dans la salle de bains. Mon "bouquet" s'étoffe.

PHOTOfunSTUDIO1166

Dans l'escalier, la trompette a retrouvé le tambour et le piano. Bientôt l'orchestre !

PHOTOfunSTUDIO1167

Enfin, chez moi, il y a huit jours, cette belle boite de bonbons qui voisine à présent avec ma boîte de madeleines.

PHOTOfunSTUDIO1168

Par un curieux hasard, j'avais une pelle et des sachets qui se morfondaient. Je ne pouvais trouver mieux pour les accompagner.

PHOTOfunSTUDIO1169

Demain ce sont plutôt les belles plantes que je vais traquer sur les quais, en espérant passer entre les gouttes.

Très bon dimanche.

Posté par Florencecholet à 20:01 - Commentaires [22] - Permalien [#]
20 avril 2015

CREATION, INSPIRATION

Pour cette édition  du défi du 20, le choix du thème me revenait.

Je vous ai donc proposé selon vos activités favorites de nous ouvrir les portes de votre atelier, si atelier il y a. Ou nous faire découvrir les lieux qui vous inspirent et boostent votre créativité...De nous parler, aussi, du lieu ou de l'espace, si vous ne l'avez déjà, qui serait pour vous, idéal.

PHOTOfunSTUDIO1133

Pour ma part, je n'ai pas d'atelier. Tout se passe ici, dans le séjour où je stocke une bonne partie des fournitures et outils que j'utilise pour coudre, broder, tricoter, bricoler, retaper ce que je chine, fabriquer de petits objets déco et quelques bijoux...

PHOTOfunSTUDIO1134

Commençons à gauche du canapé. J'y ai recyclé un petit meuble à tiroirs provenant d'un atelier de mécanique, en boite à couture. Fils à coudre, à broder, élastiques, fermetures, boutons, aiguilles, épingles...y logent tranquillement.

PHOTOfunSTUDIO1162

A droite du même canapé, la boule en rotin qui héberge en-cours et "à faire" de faible volume.

PHOTOfunSTUDIO1135

En tournant dans le sens des aiguilles d'une montre, nous arrivons au surmeuble de bureau posé sous le grand miroir. Je lui ai confié les perles et pampilles, ornements de métal ou de céramique, charms, galons et rubans, ainsi que toutes les bricoles permettant de monter des bijoux.

PHOTOfunSTUDIO1136

A côté du vaisselier, sous les plateaux, se cache le tiroir-caisse où je range toutes les étiquettes, tags...que je chine, fabrique ou reçoit.

PHOTOfunSTUDIO1137

Quasiment cachée derrière la porte, se trouve l'étagère qui sert principalement à stocker les dvd. Là aussi, je sévis. On trouve dans le grand bocal mes dentelles anciennes et bobines chinées. J'y ai une étagère pour moi seule où j'ai réussi à faire tenir mes fils de fer, mes patrons et prototypes papier dans le carton à dessins, mes "grands" outils tels pinceaux, pinces coupantes, marteaux dans le grand tiroir chiné...Et dans les casiers métalliques, les petits outils, pinces, tournevis, cutters, emporte-pièces...Les colles en tous genres, clous, vis, boulons, pitons, rondelles, esses, oeillets...Bref, la quincaillerie.

PHOTOfunSTUDIO1163

Dans l'étagère du bureau se trouvent la plupart des ouvrages qui m'inspirent qu'il s'agisse de chine, bricolage, couture ou jardinage. Bien sûr, ma fréquentation du net, la lecture de magazines... enrichissent également mon imagination. Ces livres disparates sont camouflés derrière le casier d'imprimerie chiné en novembre dernier à l'île-Bouchard. Passé au noir mat, il abrite mes mini trouvailles de chine et se remplit au gré de mes coups de coeur.

PHOTOfunSTUDIO1138

Sous le bureau, la boite Cartier-Bresson reçoit mes papiers anciens à découper, sachets et emballages plats, toiles à broder, petits coupons, tampons et pochoirs, monogrammes...

PHOTOfunSTUDIO1139

Enfin, dans les grands casiers se logent mes ficelles et maskings tape, ainsi que divers matériels déco comme des ardoises, flacons, étoiles...attendant de servir.

Le matériel trop encombrant pour être rangé discrètement s'est retrouvé, d'une part dans la lingerie.

PHOTOfunSTUDIO1140

Où j'ai groupé sur une étagère, mes draps anciens à coudre, mes tissus à motifs, le rembourrage, les rouleaux de kraft, polyphane, venilia...

PHOTOfunSTUDIO1141

D'autre part dans le placard sous l'escalier, où j'ai rassemblé aux côtés du matériel et des produits ménagers, mes outils électriques, ponceuse, scie sauteuse, pistolet à colle..., mon matériel électrique, fils, douilles, dominos...et tous mes produits de traitement du bois, peintures, cires, vernis, laine d'acier 000, mèche de coton...gants et matériel de protection.

Les grands outils de jardin dorment dans le garage, les petits dans un panier à bûches que je pose dans la lingerie, les pots et tuteurs restant dehors. Oui, le jardinage est une activité créative. Donnez les mêmes plantes et graines à plusieurs personnes, elles en feront toutes quelque chose de différent.

Il en faut un bazar avec toutes ces activités ! Mais j'ai réussi à tout caser assez discrètement me semble-t'il.

N'ayant pas d'atelier, mes activités occasionnent quelques perturbations domestiques.

PHOTOfunSTUDIO1142

Pour les petites coutures, le dérangement est minime, un simple plateau posé sur le panier des magazines suffit.

PHOTOfunSTUDIO1143

Pour les ouvrages plus grands et le bricolage, j'annexe la table de salle à manger et doit la libérer, projet mené à bien ou pas.

PHOTOfunSTUDIO1144

Les nettoyage, ponçage et traitement se font à l'extérieur, je suis donc tributaire de la météo.

C'est au stade de la peinture ou du vernis que les choses se corsent. Car j'occupe le tapis du salon !

PHOTOfunSTUDIO1145

J'ai intérêt à calculer mon coup pour que cela dure le moins longtemps possible et ne cause pas de dégâts alentour.

Alors parfois, je me prends à rêver d'avoir mon domaine. Une pièce propre pour coudre et bricoler d'un côté, peindre de l'autre, avec un bahut pour le gros matériel, mes casiers pour le petit, une étagère pour la peinture, deux tables, une pour la couture, l'autre pour le bricolage, les outils fixés au mur. Une seconde pièce "à poussière" pour scier, poncer, clouer...avec un établi, un étau, les outils  au mur, des séries complètes de tournevis, clés...et sur une étagère basse, les ponceuses, perceuses, poste à souder...Car avec un vrai espace, on peut avoir plus de matériel et d'activités. Et surtout une belle lumière du jour des heures durant.

Encore que je n'aurais jamais le temps de faire tout ce que je voudrais essayer.

Je pense que les fidèles habitués seront au rendez-vous. Retrouvez chez elles, Kriss, Mamylor, Marie-Paule, Sophie, Maryline, Vonnette, Antiblues, Soène, Jacou et découvrez en prime chez Passi le thème du prochain défi.

Pour aujourd'hui, il n'est pas trop tard. Rédigez votre article, et prévenez-moi que je publie le lien vers vous.

Je vous souhaite une belle journée.

 

 

 

Posté par Florencecholet à 07:10 - Commentaires [19] - Permalien [#]


10 avril 2015

UN PETIT BILAN ?

Nous sommes le 10 et depuis plusieurs mois, Passiflore, Mamylor et moi nous retrouvons pour voir les avancées de ces en-cours qui trainent, et parfois si longtemps qu'on les oublie. Vous êtes cordialement invitées à vous joindre à nous si le coeur vous en dit. Pour ma part, ce rendez-vous amical me pousse beaucoup à avancer

Notre chère Passi est en vacances que je lui souhaite très belles. Puisque j'ai avancé dans mon bazar, je vous montre.

2013 Brocantes

En 2013, mon mari avait cassé un des bridges du bureau. Irréparable, j'avais chiné une chaise Bauman pour le remplacer, chaise qui n'a pas plu. Mais le second bridge risquant le sort du premier, je continuais à chercher jusqu'à trouver le fauteuil que vous avez vu il y a quelques jours. Pendant ce temps là, la chaise attendait avec son vernis défraichi. Ne sachant pas ce qui lui serait associé j'avais préféré attendre plutôt que de poser un nouveau vernis ou une peinture qui n'irait pas avec son futur compagnon. Le fauteuil ayant enfin fait son entrée à la maison, je choisi de les poncer tous les deux et leur appliquer la même cire teintante claire que pour le petit fauteuil du séjour. Depuis septembre 2013, ma chaise attendait sagement, c'est fait !

PHOTOfunSTUDIO1125

Le mois dernier, il y a un siècle, je vous avais montré des papiers coupés au carré dans la feuille achetée au salon des loisirs créatifs d'Orléans. J'ai plié et déplié ces vingt papiers, les ai collés deux à deux et utilisés pour habiller une guirlande lumineuse.

PHOTOfunSTUDIO1126

Les minuscules papillons au-dessus sont ceux que Carine m'avait donné.

PHOTOfunSTUDIO1127

Le bridge rescapé a été rhabillé et ne servira plus dorénavant qu'à poser quelques affaires. Après avoir changé le tissu pour qu'il s'harmonise avec notre chambre, je cherchais une jolie finition et mes essais n'étaient guère concluants jusqu'à ce que je me souvienne de deux fines ceintures en simili cuir conservées "au cas où". Elles allaient enfin servir !

PHOTOfunSTUDIO1128

Puis j'avais ces deux maisons trouvées dans deux boutiques différentes dont je n'avais pas encore eu la possibilité de m'occuper car elles attendaient l'étagère. Peinte en gris perle il y a quelques années, je voulais la remettre dans notre chambre mais il fallait pour ce faire, la décaper, ce qui n'a pas été une mince affaire. Et c'est fait ! J'ai utilisé pour la plus petite des maisons un autre morceau du papier à motif pied-de-poule d'Orléans.

PHOTOfunSTUDIO1129

Viennent aussi de ce salon, les perles de couleur en bois que j'ai, après avoir imaginé moultes versions, finalement enfilées simplement sur un ruban de velours.

PHOTOfunSTUDIO1130

Dernière activité de la catégorie "Bricolage" de ces jours derniers, la transformation en lampe du vieux radiateur Calor chiné début décembre. Faute d'outillage réellement adapté, il m'a fallu beaucoup ruser pour obtenir un résultat proche de ce que je souhaitais. Je me suis bagarrée, mais j'y suis arrivée.

PHOTOfunSTUDIO1131

Enfin, concernant l'objet principal de cette rubrique des "en-cours au long cours à ne pas lâcher avant achèvement", voici les avancées de ma tapisserie. Je n'ai pas fini toutes les fleurs par contre j'ai bien avancé les feuilles notamment celles du côté droit. Et j'ai enfin réussi à trouver les écheveaux qui me manquaient. Allant de mercerie en mercerie sans trouver cette laine Colbert, je commençais à désespérer de pouvoir finir mon ouvrage et me sentais très bête de ne pas avoir songé que ce puisse être le cas avant de passer des heures à l'avancer. Et puis hier après-midi, je tenais la fin de mes soucis, à défaut de celle de mon pensum. Maintenant que je suis sûre de ne pas manquer des fournitures nécessaires, je vais travailler avec encore plus de célérité pour m'en débarrasser !

PHOTOfunSTUDIO1132

Quand j'aurais avancé dans le jardin car en ce moment, vous vous en doutez peut-être, je profite du moindre rayon de soleil.

Je vous souhaite un très beau week-end.

 

Posté par Florencecholet à 10:00 - Commentaires [17] - Permalien [#]
01 avril 2015

UN BEAU DIMANCHE

Un peu plus de quinze jours déjà que Marie-Noëlle m'a fait l'amitié de me retrouver pour arpenter de concert les stands des premières puces des couturières de ma petite ville qui se tenaient le jour de la brocante mensuelle.

Nous avons commencé par les puces installées dans le joli cadre de la chapelle Mirabeau. Les stands débordaient de tentations, à prix plus que raisonnables pour la plupart. J'espère que les exposants et organisateurs recommenceront. Marie-Noëlle a trouvé de beaux rubans et boutons qui devraient orner rapidement ses ravissantes broderies.

PHOTOfunSTUDIO1121

Je craquais sur ce fin lainage gris que je vis immédiatement en jupe, un bout de taffetas de soie, une attache style 30's pour finir la fermeture de ma jupe rayée cousue l'an dernier et portée telle quelle, et trois boutons qui me pousseront à coudre un bas pour mon poupon qui ne porte toujours que le pull avec lequel je l'ai trouvé.

PHOTOfunSTUDIO1116

 

Côté brocante, ce fut magistral et inattendu.

Avec une petite table qui pourrait aussi bien servir aux grands qu'aux petits dehors.

 

 

PHOTOfunSTUDIO1117

Un rangement industriel, bien solide, qui sera parfait pour mon petit bazar de jardin.

PHOTOfunSTUDIO1118

Cet encadrement en bois, un peu meurtri mais qui ne demande qu'à servir. Les traces autour du cercle ne sont que celles d'un peu d'eau ayant servi à le dépoussierer.

PHOTOfunSTUDIO1119

Un petit miroir qui a rejoint d'autres exemplaires dans la salle de bains, une boite à merveilles si je fais des trouvailles qui tiennent dedans, et un oeuf de circonstance.

PHOTOfunSTUDIO1120

Enfin, ce fauteuil années 30-40 qui me plut immédiatement et qui me parut assez solide pour résister aux hommes de la famille. Ma paire de bridge avait été réduite à un unique exemplaire à la fin de l'été 2013 après une quinzaine d'années de bons et loyaux services. En septembre, j'avais chiné une chaise de bureau de marque Bauman qui n'avait pas eu les faveurs maritales. Le second bridge était sérieusement menacé et je lui cherchais vainement un remplaçant depuis. Peut-être ta présence m'a-t'elle porté chance, Marie-Noëlle ? En tous cas, je te remercie encore pour cette chouette matinée en ta compagnie.

PHOTOfunSTUDIO1123

Ce fauteuil est de la marque Luterma, entreprise estonienne qui se développa au point d'installer des succursales en Angleterre et en France. Le mien a été fabriqué en France. La société a collaboré avec de grands noms de son époque pour créer son mobilier. L'occupation de l'Estonie par la Russie en 1940 mit fin à ses activités. Je vous joins ce lien pour en savoir plus. http://www.leblogantiquites.com/2011/11/luterma-mobilier-annees-1930.html

Cette fois-ci, la "greffe" a pris. Le Luterma a été adopté et mon bridge termine sa carrière dans la chambre où il ne sert plus qu'à poser quelques affaires. Il était temps, le guindage a claqué et la toile de jute entre le crin et les ressorts plats était en train de céder.

PHOTOfunSTUDIO1122

Quand à la petite table je l'ai très vite étrennée, et j'ai bien fait car en ce moment il n'est pas très agréable de se poser ainsi.

PHOTOfunSTUDIO1124

Enfin, je vous laisse avec la blague du jour que m'a fait mon jardin. En faisant mon tour après les pluies qui m'en ont privé ces derniers jours voici que je découvrais ces pousses de muguet presque aussi "avancées" que l'étaient celles du premier mai dernier ! Alors que tout le reste de la végétation accuse un retard flagrant par rapport à l'an dernier. Incroyable ! Je vérifierai demain si elles sont encore bien là.

Bonne fin de semaine et Joyeuses Fêtes

Posté par Florencecholet à 21:08 - Commentaires [15] - Permalien [#]
26 mars 2015

DES FEUILLES, DES FLEURS

Le jardin renait !

PHOTOfunSTUDIO1097

Vu de loin, l'animation n'est pas à son comble.

PHOTOfunSTUDIO1098

mais les premiers signes d'éveil sont indéniables.

PHOTOfunSTUDIO1099

Les primevères et violettes s'en donnent à coeur joie.

PHOTOfunSTUDIO1103

Elles semblent chaque jour plus opulentes.

PHOTOfunSTUDIO1100

La grande héllébore double est superbe.

PHOTOfunSTUDIO1101

L'euphorbe 'Burrow silver' au bord de la floraison a bien supporté les petites gelées.

PHOTOfunSTUDIO1104

Le prunus 'kojo-no-mai' parait parfaitement remis de son déménagement automnal. Il bénéficie de plus d'espace et de lumière et je peux admirer le spectacle depuis mes fenêtres à présent. C'est appréciable quand il pleut depuis trois jours.

PHOTOfunSTUDIO1105

J'adore ces jolis lampions !

PHOTOfunSTUDIO1106

Et les douces teintes de la pulmonaire.

PHOTOfunSTUDIO1107

Là, tous ces petits glaives feuillus, fièrement brandis, annoncent un somptueux bouquet de glaïeuls de Byzance.

PHOTOfunSTUDIO1108

Un challenge, comment discipliner 'Félicité et Perpétue', mon rosier liane ? Ma première tentative, il y a deux ans, s'était soldée par une repousse d'une extrème vigueur. L'an dernier je l'ai laissé tranquille. Cette année, j'ai pratiqué une taille que j'estime légère. Je verrai comment il réagira.

PHOTOfunSTUDIO1109

Rien de tel que le bleu des muscaris pour croire au printemps.

PHOTOfunSTUDIO1112

Dans le massif "zen", l'héllebore argutifolius a complètement déployé ses corolles.

PHOTOfunSTUDIO1102

Le chèvrefeuille d'hiver se révèle plein de poésie dans la lumière rasante. Le vent et le froid me privent parfois de son parfum. Ce printemps tout neuf manque encore de douceur.

PHOTOfunSTUDIO1110

Cette grande violette presque rose provient du troc de novembre. Elle offre une belle alliance de force et de délicatesse. Je suis heureuse qu'on me l'aie offerte.

PHOTOfunSTUDIO1111

Devant la cuisine, grand empressement de feuilles de toutes espèces, narcisses, myosotis, hémérocalles, sauge... Les fleurs suivront-elles ?

PHOTOfunSTUDIO1113

La toute première ! Il a encore gelé ce matin, il a parfaitement raison de prendre son temps mon magnolia.

PHOTOfunSTUDIO1114

La spirée arguta est plus audacieuse et arrondit chaque année son tour de taille. J'aime tant ses confettis fleuris.

PHOTOfunSTUDIO1115

Enfin la reine du moment mais qui n'est pas encore à son apogée : la clématite Armandii.

Finalement, même s'il démarre tout doucement, je le trouve déjà bien joli ce printemps.

Je vous souhaite un beau et bon week-end.

Posté par Florencecholet à 23:32 - Commentaires [13] - Permalien [#]
20 mars 2015

PRINTEMPS, ECLIPSE : RATES. PARLONS PLUTÔT PRENOM

Premier jour de printemps tout moche et gris, l'éclipse de soleil invisible n'arrangeant rien, parlons plutôt prénom comme nous le propose Marie-Paule pour notre défi du 20.

Vous le savez, mon prénom est Florence. Vous ne le savez pas, c'est mon seul et unique prénom.

Mes parents souhaitaient une famille nombreuse et ont voulu simplifier le casse-tête que peut parfois se réveler être le choix d'un prénom. A l'époque, années soixante, la grossesse était une pochette surprise. Fille, garçon ? Il fallait attendre la livraison cigognesque pour savoir. Etaient donc prévus  un prénom de chaque. Le premier arrivage étant fille, moi, Florence, le second fille, le troisième fille, le prénom garçon choisi par mes parents et maintenu pour les trois premières fois fut abandonné, d'autant que le frère de Papa ayant eu un fils l'avait "piqué " pour le sien.

Arrivés à la cinquième, nous étions assez grandes pour nous en mêler (la quatrième aussi était une fille) et nos parents nous laissèrent le choix du prénom. Je pense qu'ils seraient tout de même intervenus si nos propositions avaient été trop fantaisistes. Après discussion, nous sommes très vite arrivées à une solution convenant à tout le monde. Le bébé fille ou garçon s'appellerait Emmanuel. Ce fut Emmanuelle.

Pour rédiger ce billet, je me suis penchée sur l'origine de mon prénom et j'ai eu la surprise de trouver deux hypothèses.

La première dont j'avais déjà eu vent me rapprochait d'un de mes domaines de prédilection, le jardin, Florence ayant une étymologie latine "Florentia", féminin de "Florentius", provenant de florens signifiant "en fleur" au sens propre et "heureux" au sens figuré.

Mais je découvrais aussi que Florence est dérivé du latin "faber", signifiant qui est doué pour le travail de matières comme le bois, le métal...Voilà qui me convient bien aussi puisque j'aime travailler de mes mains.

Existant depuis l'Antiquité, ce prénom disparut quasiment au moyen-âge qui préférait les origines germaniques et refit surface à la renaissance. Il connut une apogée autour des années 30 suscitée par l'admiration des gens en Angleterre pour l'héroïque infirmière Florence Nightingale. Et fut en vogue en France autour des années 55-65.

PHOTOfunSTUDIO1096

Hommage à une extraordinaire Florence : Arthaud.

PHOTOfunSTUDIO1095

Concernant ma Sainte Patronne, double découverte également. Je croisais d'abord Sainte Florence, jeune païenne d'Asie Mineure qui, en 359, rencontra saint Hilaire, alors en exil. Qui la convertit ainsi que toute sa famille. Lorsqu'il fut autorisé à rentrer à Poitiers, son diocèse, elle le suivit et vint fonder un monastère, en Poitou. Elle mourut en 367.

La seconde était une espagnole de Séville vivant au  VIIe siècle, orpheline très jeune. Ses trois frères, les saints Léandre, Fulgence et Isidore veillèrent sur elle et lui donnèrent une éducation religieuse. Elle se retira dans un couvent de Séville et termina sa vie abbesse de l'abbaye d'Agisti, en Andalousie.

Enfin, ce prénom est aussi un nom, celui d'une ville superbe que j'aimerais visiter. Firenze, capitale de  la Toscane,  berceau de la Renaissance, capitale du Royaume d'Italie entre 1865 et 1870, inscrite sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco, c'est MA ville !

Images pour bricoler2

Je ne me souviens pas avoir voulu changer de prénom, je m'entends bien avec. Il n'est pas trop fréquent. Pas comme ma cadette Catherine qui se retrouva une année avec 4 autres filles portant ce prénom dans sa classe !

Bizarrement, il m'occasionna peu de surnoms et les gens autour de moi l'abrègent rarement.

Quand nous dûmes chercher un prénom pour notre fils, le choix se porta assez vite sur Robin. Nous aimions beaucoup Alban mais compte tenu du fait que notre rejeton irait à l'école et que nous vivions dans une petite commune campagnarde, nous avons préféré limiter les sources de moqueries. Il a évidemment eu droit aux "robins des bois, robinou..." Dans l'ensemble rien de trop méchant.

Pour notre fille, pas de recherche, d'hésitations, Agathe fut choisi dans la seconde et n'engendra qu'un surnom bilingue "i got you babe" auprès de ses congénères et quelques diminutifs affectueux chez les grands-parents.

Nos enfants portent pour mon fils en second et troisième prénoms, ceux de ses grands-pères, pour ma fille les deuxièmes et troisièmes prénoms de ses grands-mères, moins "datés" que les premiers. Une manière de les inscrire dans leurs deux lignées parentales. Enfaisant des recherches généalogiques, auxquelles il faudrait que je me remette, j'ai découvert dans la branche la plus ancienne sur laquelle j'ai des renseigements, une lignée dont tous les enfants s'appelaient Joseph ou Marie !

Ces prénoms relativement originaux à l'époque de leur choix, sans être trop "différents" sont un peu plus répandus aujourd'hui. On croise notamment beaucoup de petites Agathe. Qui est plus facile à porter que ceux imaginés par des parents en mal d'originalité. Un prénom "unique" peut faire de vous un enfant mis à part. Et en attendant que les écoliers n'écrivent plus du tout à la main, certains prénoms à rallonge ou comportant de multiples k, h, g, y...ne sont pas forcément des cadeaux pour les petits. Ni pour les enseignants qui se mélangeant parfois "les crayons" entre les Priscilla, Priscillia, Precillia...Si, si c'est du vrai, du vécu. Tout comme Maïkeul !

Ce jour j'ai l'honneur et le plaisir redoutable d'avoir à vous proposer le thème de notre prochain rendez-vous. Si, ce 20 avril, nous parlions de Vos lieux de créations ou d'inspirations ? Chacun, chacune d'entre nous écrit, chante, couds, danse, bricole...Avez-vous un atelier, un coin pour votre matériel, vos outils, vos répétitions ? un lieu particulier pour exercer votre passion, votre hobby ? une atmosphère qui fait instantanément jaillir l'étincelle créative ? Faute d'avoir votre propre espace créatif peut-être rêvez-vous  d'un endroit idéal ?

Levons, si vous le voulez bien, un coin du voile sur les coulisses de notre univers créatif !

L'éclipse est passée, il fait moins sombre, je vous offre ces quelques fleurs pour souhaiter tout de même la bienvenue au printemps et l'encourager à s'adoucir.

PHOTOfunSTUDIO1094

Pour dénicher les adresses des participantes du défi de ce jour, rendez-vous chez Marie-Paule. Et rapellez-vous que ces défis amicaux sont ouverts à tous et toutes, il suffit de prévenir la personne qui a choisi le thème qui vous tente.

Belle journée.

 

Posté par Florencecholet à 11:33 - Commentaires [22] - Permalien [#]
15 mars 2015

MARS ET ça repart...

Pas la consommation de confiseries, les vide-greniers !

Avec pour moi une ouverture de saison mémorable, à Sepmes.

Nous étions bien décidées à faire connaissance, Babeth, une des charmantes correspondantes qui me font le bonheur de suivre mes pérégrinations et élucubrations, et moi.  Après quelques ratés et atermoiements, la chose était entendue, ce serait à Sepmes, ce premier jour de mars.

Je fais une petite emplette en arrivant,

PHOTOfunSTUDIO1072

signale ma présence à Babeth par un sms et commence à scruter un stand en attendant. Mon portable sonne, je me retourne vers la rue pour répondre, et me rend compte que nous étions face à face, sans nous être concertées sur le lieu précis de notre rencontre, alors que la brocante occupait l'ensemble du village et que nous arrivions de deux directions opposées. Trop drôle et trop sympa, ce moment.

Quelques bavardages plus tard, je faisais l'acquisition de ce germoir à un prix défiant toute concurrence car Babeth en ayant négocié un de main de maitre peu avant, le marchand  ne pouvait que m'appliquer le même tarif. Nous avons d'ailleurs eu la même idée, transformer nos germoirs respectifs en grands photophores en y insérant une guirlande lumineuse à piles.

PHOTOfunSTUDIO1073

Merci encore Babeth pour ce joli moment passé en ta compagnie. A renouveller quand tu veux !

Quand j'étais arrivée, les marchands s'étant fait malmener par la pluie attendaient une amélioration pour exposer. Après avoir quitté Babeth, j'ai refait un tour par acquis de conscience, et parce que je voyais les étals se garnir.

Bonne idée car j'ai fait d'autres trouvailles sympa.

PHOTOfunSTUDIO1074

Se sont ajoutés à  la toupie (ma première verte), au dessous de plat de dinette et au germoir, deux porte-étiquettes complètement différents l'un de l'autre et qui m'ont plu autant l'un que l'autre.

PHOTOfunSTUDIO1075

une paire de jumelles pour mieux voir les petits habitants du jardin, plus performantes que les précédentes,

PHOTOfunSTUDIO1076

Un bahut qui mérite un rafraichissement

PHOTOfunSTUDIO1077

et cache un joli secret.

PHOTOfunSTUDIO1078

Ce puzzle bien rangé s'avère contenir les éléments d'une salle à manger pour les petites poupées. N'est-ce pas ingénieux ?

PHOTOfunSTUDIO1079

Je craquais aussi pour cette boite de cubes qui me réservait une mauvais surprise.

PHOTOfunSTUDIO1080

Le fond et le couvercle en agglo avaient pris l'humidité, et les cubes commeçaient à se couvrir d'une moisissure blanche invisible en ouvrant la boite et pas encore odorante par ce jour de grand vent. Heureusement mon défaut de vigilance ne devrait pas avoir trop de conséquences. J'ai nettoyé les cubes et vais achever de les désodoriser en les enfermant quelques jours dans des sacs hermétiquement fermés avec du bicarbonate de soude. Par contre pour la boite, il m'a fallu être plus sévère et supprimer fond et dessus. Evidemment, je n'ai pu récupérer les illustrations qui y étaient collées. Mais je les ai photographiées et compte en coller un tirage sur la nouvelle boite que j'obtiendrai en clouant du contreplaqué sur le cadre formant le tour de la boite, que j'ai conservé, puisqu'il était en bois et en bon état, et la fermeture. Le résultat sera aussi proche que possible de l'original et utilisable sans risque.

PHOTOfunSTUDIO1081

N'oublions pas la table de jardin en métal bien lourd qui remplacera celle dont d'affreux champignons dopés par la météo humide de l'an dernier ont boulotté le dessus en lattes de bois. Nom d'un petit bonhomme, cette fois-ci ils s'y casseront les dents !

Le dimanche suivant, charmante petite chine à Montsoreau sous un soleil radieux. J'avais pourtant dû gratter le pare-brise avant de partir, mais je l'ai vite oublié.

PHOTOfunSTUDIO1082

Que cache cette mini-valise en cuir ?

PHOTOfunSTUDIO1083

Un poudrier ! Comme c'est chic !

PHOTOfunSTUDIO1084

Au rayon " truc de filles" ce petit miroir ancien, au verre épais et lourd, craquant avec ses volutes un peu déformées. Et un grand miroir de barbier plus récent.

PHOTOfunSTUDIO1085

Du corail, j'en cherchais.

PHOTOfunSTUDIO1086

Pour en mettre là

PHOTOfunSTUDIO1087

et ici.

PHOTOfunSTUDIO1088

Le grand morceau de chanvre est destiné à devenir, dans un temps assez court si possible, un cabas beau et solide.

PHOTOfunSTUDIO1089

Le petit miroir est allé rejoindre mon coin "parisien" sur le semainier qui abrite ma lingerie,

PHOTOfunSTUDIO1090

le grand miroir fait office de plateau dans la salle de bains qui subit quelques changements déco.

PHOTOfunSTUDIO1091

La petite valise aussi s'y est installée.

PHOTOfunSTUDIO1092

Comme disaient les Shadoks, la suite au prochain numéro. Je vais juste vous dire que j'ai fait une belle chine aujourd'hui, et en très bonne compagnie.

Bonne soirée.

Posté par Florencecholet à 18:45 - Commentaires [22] - Permalien [#]