L'OEIL ET LA MAIN

10 novembre 2018

LES EN-COURS DE NOVEMBRE

Déjà revenu le moment du rendez-vous avec les copines, Passiflore, Mamylor, peut-être Cléo et Marie-Paule aussi pour faire le point sur nos en-cours et nous aider à progresser.

Timides avancées depuis le 10 octobre, car vous l'avez vu, J'ai bougé, passé du temps dehors avec les amis, en famille grâce aux vacances de Toussaint...

Je suis rentrée de ma virée girondo-gersoise avec du monde à planter. Pas tellement à cause de la fête des plantes où j'ai été très raisonnable : une graminée et deux vivaces, mais parce que les jardiniers sont généreux et partageurs. Ingrid avait amené à chacun un trio de verdure, et Hélène m'a offert quantité d'éclat de végétaux de son jardin.

PHOTOfunSTUDIO1092

J'ai donc joué avec bonheur aux plantes musicales, effectuant dans la foulée divisions, déplacements, transplantations...Baladé les petites nouvelles aux quatre coins des massifs. Finalement tout le monde est casé. Pourvu que ça pousse !

Le nettoyage des massifs est en passe de se terminer, alors j'ai sorti le dessus du compost pas encore mûr pour avoir accès à celui que je vais pouvoir épandre au pied des rosiers et arbustes en priorité, dès que possible. Belle couleur, bonne odeur, bien affiné, j'espère qu'il leur profitera.

PHOTOfunSTUDIO1093

J'ai terminé la lecture de ce livre commencé l'an dernier mais que je n'arrivais pas à terminer pendant les beaux jours. Le résultat ne s'est pas fait attendre, je viens de planter un cornus sibirica alba pour ses bois très rouges, un panic sangria dont les feuilles coupées seront rouges l'an prochain et un bergenia Bressingham white qui rehausse les rouges par ses feuilles vert vif et égaiera la fin d'hiver avec sa floraison blanche.

Ainsi que deux asters et une eupatoire reçus lors du troc de dimanche dernier. Belle journée avec Marie-Noëlle, Chantal, Michel, mais du coup rien fait à l'intérieur.

PHOTOfunSTUDIO1100

Plantations terminées trop tard pour vous faire une photo. Pfff, l'heure d'hiver ! A dix-huit heures on ne voit plus le bout de ses outils !

Alors même si je n'ai pas passé beaucoup de temps posée à la maison, j'ai quand même terminé les broderies des coussins. Je n'ai plus qu'à refermer les housses. Ensuite je m'occupe vite de ma robe car tant qu'il fait 15°je peux très bien la mettre.

PHOTOfunSTUDIO1096

Mon gilet aussi avance, dos terminé, une manche également, la seconde entamée.

PHOTOfunSTUDIO1095

Ce week-end les choses ne risquent guère d'évoluer car je serai au salon de Moncoutant avec Marie-Noëlle et dimanche à l'Art au quotidien à Tours. De voir jolies choses et merveilles devrait me motiver. Puis comme il va falloir ranger les outils, aiguilles, ciseaux, crochets...vont être plus actifs.

Je suis sûre que mes camarades ont de jolies choses à vous montrer. Allez les voir et pourquoi pas, participez à nos rendez-vous si cela vous chante.

Très bon week-end.

Posté par Florencecholet à 07:03 - Commentaires [18] - Permalien [#]

06 novembre 2018

JARDINS, JARDINIERS (3)

De retour sous la pluie qui avait heureusement attendu la fin de nos visites pour se manifester, nous avons passé une douce soirée et excellente nuit chez notre camarade Rouge Cabane.

Le lundi matin, Françoise et Jean devaient retrouver leur beau jardin des violettes et leurs chambres d'hôtes.

Hélène tenait à me faire les honneurs de sa magnifique région dont l'histoire riche et ancienne a laissé de multiples traces. La sobriété de lignes des constructions qui ont traversé les siècles est d'une grande élégance. Villages, chapelles, châteaux sont superbes.

Chez Hélène et environs 15-1013

Chez Hélène et environs 15-1012

Chez Hélène et environs 15-1011

Il faisait nuit quand nous sommes rentrées et ce n'est que le lendemain matin que j'ai enfin pu explorer à loisir le jardin que j'avais brièvement arpenté la veille après une averse. Si je subodorai l'exploit, j'en mesurai à présent l'ampleur.

Hélène me racontait son jardin arraché d'abord aux énormes pierres du lieu dont elle a dû et su ensuite se faire d'encombrantes alliées. Même si elle manie la pioche en experte, il était plus sage, si pas plus facile, de travailler avec que contre. Comme si le terrain lui-même où la roche affleure à tout-va ne suffisait pas, d'anciennes constructions démolies ont été abandonnées sur place. Ainsi naquit au creux des arbres, un jardin parmi les pierres dôté de son propre jardin de pierres.

Chez Hélène et environs 15-10

Chez Hélène et environs 15-101

De tout ce minéral émergent des scènes d'une grande douceur, comme une envie de se lover dans ces beaux coussins végétaux douillets.

Chez Hélène et environs 15-102

De se poser sur la terrasse avec un bon bouquin et lever fréquemment les yeux pour admirer les hydrangeas somptueux.

Chez Hélène et environs 15-103

Se gâver des appétissantes odeurs des aromatiques. Y mettre les mains aussi.

Chez Hélène et environs 15-104

Se régaler du talent de la jardinière à animer l'espace par ses choix judicieux de feuillages juxtaposés.

Chez Hélène et environs 15-105

Chez Hélène et environs 15-106

Goûter l'étagement végétal harmonieux.

Chez Hélène et environs 15-107

Les moutonnements des uns,

Chez Hélène et environs 15-108

la liberté des autres.

Chez Hélène et environs 15-109

Se dire que ce jardin qui sort tout juste d'une interminable période sèche a bien de la chance d'avoir une telle jardinière.

Chez Hélène et environs 15-1010

Et surtout la remercier encore et encore pour son hospitalité, son sens aigu du partage, et ses boutures que je vous montrerai. Remercier aussi toute "l'équipe" chaleureuse et drôle qui a contribué au bonheur de ces journées.

Ainsi s'achève ce génial week-end girondo-gersois qui autour des jardins fut aussi l'objet de rencontres, bavardages, rires...

Belle semaine.

Posté par Florencecholet à 17:58 - Commentaires [14] - Permalien [#]

JARDINS, JARDINIERS (2)

Une confortable nuit de sommeil et un petit déjeuner agréable à l'hôtel Robinson d'Auch (dont le personnel est aux petits soins pour ses clients), et nous étions prêts pour de nouvelles aventures.

Au menu de ce dimanche, fête des plantes à Ordan-Larroque et visite du jardin d'Entêoulet à Lasseube Propre.

Ordan-Larroque 14-10

Organisation au top, exposants choisis, cadre très agréable que ce joli village perché, beau soleil, tout est réuni pour que notre équipe de jardiniers en goguette y prenne plaisir. Nous nous dispersons, retrouvons, croisons durant cette jolie matinée. Puis nous regroupons pour déjeuner et faire route vers le mythique jardin d'Entêoulet.

Entêoulet 14-1017

Sa créatrice et jardinière, Renée Boy-Faget, que nous avons croisé à plusieurs reprises à Ordan-Larroque, charmante et infatigable, nous accueille chaleureusement.

Entêoulet 14-10

Déjà nous sommes happés par la beauté du lieu, l'espace grand ouvert sur les collines voisines dont la couleur dénudée rehausse celle des plantations.

Entêoulet 14-101

L'ampleur du souffle qui inspire ce jardin est pleinement perceptible, en parfait accord avec le puissant panorama environnant.

Entêoulet 14-102

Des massifs légèrement resserrés nous guident vers le Jardin Intime qui habille le côté terrasse de la maison.

Entêoulet 14-104

Entêoulet 14-103

Nous découvrons la richesse et la densité des plantations,

Entêoulet 14-105

le soin apporté à la décoration de chaque espace.

Entêoulet 14-106

Jamais en manque d'inspiration, Renée le dit elle-même, elle fourmille d'idées !

Entêoulet 14-107

Entêoulet 14-108

Entêoulet 14-109

Partout des accords de formes, teintes, textures, particulièrement réussis.

Entêoulet 14-1010

Entêoulet 14-1011

Entêoulet 14-1012

Une petite allée nous conduit au Jardin Méditerranéen.

Entêoulet 14-1013

Un rosier liane "Cedric Morris" de toute beauté surplombe le bassin. Imaginez-vous dompter un tel "monstre" ?

Entêoulet 14-1014

Entêoulet 14-1015

En admirant les arbres superbes aux pieds ornés de vivaces nous cheminons vers le Petit Jardin.

Entêoulet 14-1016

Entêoulet 14-1018

Très attrayant, ce jardin aux forts accents italiens a, comme beaucoup, subi les méfaits de la pyrale. Renée s'emploie à dénicher les meilleures alternatives aux buis décimés.

Entêoulet 14-1019

Entêoulet 14-1020

Entêoulet 14-1021

Attention, magie ! Le jardin traverse la route !

Entêoulet 14-1022

Entêoulet 14-1023

Une bifurcation à l'entrée de la pergola nous offre l'accès au Jardin Sud.

Entêoulet 14-1024

Entêoulet 14-1025

Un passage gravillonné nous invite à traverser un énorme massif autour duquel nous avons baguenaudé à loisir comme autour de ses voisins.

Entêoulet 14-1026

Entêoulet 14-1027

Entêoulet 14-1028

Entêoulet 14-1029

Entêoulet 14-1030

Entêoulet 14-1031

Le vent forcit, le ciel se charge et se contracte. Nous tendons le dos et croisons les doigts. Pourvu que notre visite ne soit pas écourtée !

Entêoulet 14-1032

Entêoulet 14-1033

Entêoulet 14-1034

Entêoulet 14-1035

La luminosité des miscanthus reste intacte malgré la lumière incertaine.

Entêoulet 14-1037

Un abri de charme est prêt à nous accueillir si le ciel nous fait défaut.

Entêoulet 14-1038

Mais nous sommes irrésistiblement attirés par la mare que l'on aperçoit en contre-bas, derrière les arbres du Verger du Haut.

Entêoulet 14-1039

Entêoulet 14-1036

La voici cette mare, dont l'aspect si naturel cache le fait qu'elle n'a pas toujours existé.

Entêoulet 14-1040

Entêoulet 14-1041

Nous nous arrachons à ses charmes pour descendre vers le Jardin de Graminées.

Entêoulet 14-1042

Entêoulet 14-1043

Une échaappée splendide vers le village et son château du XI°en cours de restauration nous attend. L'arboretum ferme le jardin sans oblitérer la vue.

Entêoulet 14-1044

Entêoulet 14-1045

Dans ce jardin, l'art de mettre en scène les graminées est poussé à son plus haut.

Entêoulet 14-1046

C'est merveilleux de les voir épanouies, à leur summum.

Entêoulet 14-1047

Entêoulet 14-1048

Entêoulet 14-1049

Entêoulet 14-1050

Entêoulet 14-1051

Entêoulet 14-1052

Entêoulet 14-1053

Vite un coup d'oeil vers la vigne. Mais j'ai trop trainé dans le fabuleux jardin de graminées, le ciel est de plus en plus menaçant. Quelques photos souvenirs de notre équipe et de Renée.

Entêoulet 14-1054

Nous remontons la pergola et profitons d'un dernier regard sur le Jardin Sud.

Entêoulet 14-1055

Entêoulet 14-1056

Je ne verrai pas le potager. Zut ! Il faut que j'y retourne !

Quel talent dans l'art de la composition, quelle maitrise des masses et volumes ! Le jardin d'Entêoulet affiche une superbe unité d'esprit tout en présentant une énorme richesse variétale, Renée étant toujours à la recherche de nouvelles pépites végétales.

Travail et magie se mêlent intimement dans ce jardin qui comme sa jardinière touche profondément. Merci Renée d'ouvrir les portes de ton paradis, merci de ton bel accueil.

Il nous fallait cependant reprendre la route, quitter Ingrid et Joël, Maryse et J-L, le reste de l'équipe retournant en Gironde.

Notre week-end jouait les prolongations !

A tout de suite

 

 

Posté par Florencecholet à 17:56 - Commentaires [9] - Permalien [#]

JARDINS, JARDINIERS (1)

Je vous ai raconté cette journée épatante passée au Mans "Entre cours et jardins". Je ne vous ai pas tout dit.

Non seulement j'ai découvert la ville et la manifestation en très bonne compagnie, mais j'ai également eu le bonheur d'y rencontrer des camarades jardiniers dont Maryse qui avait à me faire part d'une proposition de la part d' Hélène.

C'est ainsi qu'un beau samedi matin je savourais au gré de petites routes longeant de magnifiques villages, les charmes de la Gironde, pour arriver chez Rouge Cabane. Le temps de saluer Maryse, Jean-Luc, Françoise, Jean, Hélène, de poser mes bagages dans un coffre, nous étions en route pour La Romieu dans le Gers afin d'y visiter les jardins de Coursiana, dont je n'avais alors pas encore entendu parler. Ingrid et Joël nous attendaient devant l'entrée.

L'équipe au complet, le pique-nique joyeusement partagé, nous partons à la découverte de ce vaste et beau jardin. Prêts pour la balade ? Six hectares nous attendent, allons-y.

Coursiana 13-10

Dès l'entrée, nous admirons l'écrin végétal, dans lequel les bâtiments sont sertis.

Coursiana 13-101

Une boutique et un petit salon de thé charmant attendent les amateurs.

Coursiana 13-102

Un bel espace, ombragé de magnifiques vieux arbres accueille les réceptions.

Coursiana 13-103

Coursiana 13-104

Les potées sont superbes, les bancs nous tendent leurs bras.

Coursiana 13-105

Nous contournons la maison pour gagner les jardins à l'anglaise.

Coursiana 13-106

Les plantes sont exubérantes, opulentes, les associations particulièrement choisies.

Coursiana 13-107

Une plate-bande dense et colorée précède le potager, et offre une belle vue sur la collégiale.

Coursiana 13-108

Une large boucle nous permet d'observer installations et techniques de culture.

Coursiana 13-1010

Devant la façade, une gigantesque plate-bande nous saisit par sa vigueur et sa variété, mêlant avec enthousiasme arbustes, vivaces, annuelles.

Coursiana 13-109

La douceur des tons n'exclut pas la force de caractère, les sauges sont aussi hautes que nous.

Coursiana 13-1011

Quant aux cyprès, nous sommes bien dans le Sud !

Coursiana 13-1012

Après ce grand bain de fleurs, l'espace ouvert nous prépare à apprécier le calme propice de l'arboretum.

Coursiana 13-1013

Les arbres y sont groupés par famille, malus, tilleuls, chênes, acacias, acers, peupliers, marronniers, plaqueminiers, sassafras...

Coursiana 13-1014

La liste des beaux spécimens est impressionnante.

Coursiana 13-1015

Coursiana 13-1016

Coursiana 13-1017

Coursiana 13-1018

Coursiana 13-1019

Coursiana 13-1020

Coursiana 13-1021

Coursiana 13-1022

Coursiana 13-1023

Des colonies de cyclamens se propagent au pied des arbres.

Coursiana 13-1024

Coursiana 13-1025

Coursiana 13-1026

Un chêne de plus de 150 ans nous offre son ombre avant que nous retrouvions le soleil baignant les plantes à parfum, médicinales et aromatiques.

Coursiana 13-1027

Plantées en terrasses et précédées d'un bassin, nous y accédons par la passerelle.

Coursiana 13-1028

Coursiana 13-1030

Coursiana 13-1031

Un cryptoméria japonica "Cristata" nous fait immanquablement penser aux absents.

Coursiana 13-1032

Encore un coup d'oeil vers l'arboretum.

Coursiana 13-1029

Coursiana 13-1033

L'après-midi a passé comme un souffle de ce vent qui adoucit le soleil encore vif.

Coursiana 13-1034

Nous quittons à regret et avec quelques plantes, car le jardin offre également une pépinière, ce jardin où monsieur Delannoy nous a si gentiment accueillis.

Après un bon diner dans une brasserie d'Auch que nous avons trouvée agréablement animée, où notre hôtesse du lendemain a eu l'extrême gentillesse de venir nous saluer, nous regagnons notre hôtel sympathique pour une bonne nuit, prélude à la suite de nos pérégrinations vertes.

A demain.

 

Posté par Florencecholet à 17:53 - Commentaires [8] - Permalien [#]
29 octobre 2018

OCTOBRE DE TOUTES LES COULEURS

En octobre, feuilles et asters ont conjugués leurs talents pour en faire voir de toutes les couleurs au jardin de la chineuse.

PHOTOfunSTUDIO1064

Le fusain ailé a réussi à allumer ses flammèches écarlates.

PHOTOfunSTUDIO1070

Le rosier 'Thérèse Bugnet' se pare de somptueux orangés.

PHOTOfunSTUDIO1066

Et l'aster mauve aux mille petites étoiles vient soutenir les premiers fleuris.

PHOTOfunSTUDIO1069

PHOTOfunSTUDIO1067

Le bord de la rivière sèche arbore des semis bleus, d'où viennent-ils ?

PHOTOfunSTUDIO1072

Différents asters bleus vivent au jardin, la plupart sans carte de visite.

PHOTOfunSTUDIO1073

Je profite de leur épanouissement concomitant pour organiser un comparatif. Surprise ! S'ils sont proches, tous diffèrent. Celui du haut est légèrement plus clair que les trois suivants qui arborent une couleur identique même si cela ne parait pas sur la photo. Par contre, ces trois asters en question présentent chacun une taille et un nombre de pétales qui leur sont propres.

PHOTOfunSTUDIO1071

Dans le double massif Yin-Yang, les asters s'activent également pour animer l'espace. "Pink star" et bébé 2017 ont assuré la première partie.

PHOTOfunSTUDIO1074

Bébés un et deux 2018, leur ont emboité le pas. Aucun identique à l'autre, de plus un petit trois vient de se manifester. Son rose tendre est plus affirmé que celui de bébé deux, à peine perceptible ci-dessous mais si joli avec ses coeurs framboise.

PHOTOfunSTUDIO1075

Bébé un a, quant à lui, connu un développement fulgurant qui lui vaudra un déplacement vers l'allée des lierres afin qu'il y exprime sans entrave son potentiel.

PHOTOfunSTUDIO1076

Seule "Lady in black" a peiné sous le cornus.

PHOTOfunSTUDIO1084

Près d'eux la sauge "Amistad" prend enfin de l'ampleur.

PHOTOfunSTUDIO1081

"Blush Noisette" est fabuleux, si remontant et parfumé.

PHOTOfunSTUDIO1082

La sauge "Violette de Loire" en pleine refloraison, fait, comme ses voisins, le bonheur des butineurs.

PHOTOfunSTUDIO1083

Dans Lune, les tendres corolles de "Marie Pavié" se mêlent aux perles du callicarpa. L'adorable cordifolius "Ideal" se joint à eux. Ce petit bijou sait se faire désirer.

PHOTOfunSTUDIO1077

Dans l'allée des lierres, l'évènement tant espéré s'est produit. Les toutes premières anémones du Japon au jardin ont déployé leurs délicates corolles.

PHOTOfunSTUDIO1085

Côté haie, les arbustes continuent à pousser les couleurs, j'en suis à la fois étonnée et ravie.

PHOTOfunSTUDIO1078

PHOTOfunSTUDIO1079

Les quelques fleurettes sont celles de la sauge qui ne parait pas avoir gardé de séquelles de son séjour prolongé sous une imposante touffe de camomille.

PHOTOfunSTUDIO1080

Les asters de septembre abandonnent peu à peu la place aux derniers arrivants qui trouvent un écrin de choix dans l'éclat automnal des viornes, berbéris, rosiers, malus, physocarpus...

PHOTOfunSTUDIO1088

Les matinées s'embrument, les soirées fraichissent, la rosée désaltère le jardin.

PHOTOfunSTUDIO1089

Même Sibelius se remet de son malaise estival. Quelques rares averses émaillent le ciel venteux.

PHOTOfunSTUDIO1090

Les feuillages s'éclaircissent. Tout à coup l'hiver dégringole en grelons inopinés, flocons fondants. Le froid subit fige pour quelques jours le jardin.

PHOTOfunSTUDIO1091

L'automne pourtant n'a pas dit son dernier mot. Ni le jardin.

Belle semaine.

 

Posté par Florencecholet à 22:48 - Commentaires [15] - Permalien [#]

24 octobre 2018

LE MANS

Fin septembre, j'ai eu la joie d'être invitée par Maryline et son époux avec notre camarade Marie-Paule à assister à la manifestation "Entre cours et jardins" qui pare la ville de mille décorations florales, met à l'honneur un élément historique, les bouteroues cette année, et offre la possibilité de visiter de forts jolis jardins privés.

L'occasion pour moi de découvrir la ville du Mans où je n'avais jamais mis les pieds.

J'ai été époustouflée ! La Cité Plantagenêt est chargée d'une histoire longue et riche qui se lit à ciel ouvert dans son architecture, ses monuments, ses maisons aux incroyables détails, sa Cathédrale Saint-Julien, bâtie au XI° siècle et remaniée jusqu'au XV°, son étonnante enceinte romaine du III° siècle dans un état de conservation incroyable qui fait jeu égal avec celles de Rome et Constantinople.

Le Mans 29-09

Le Mans 29-091

Le Mans 29-092

Le Mans 29-093

Le Mans 29-094

Le Mans 29-095

Le Mans 29-096

Le Mans 29-098

Le Mans 29-099

Maison d'Adam et Eve  XVI°

Le Mans 29-0910

Le Mans 29-0911

Maison du drapier XVI°-Maison de l'Ave-Maria XVI°

Le Mans 29-0912

A droite, maison de la Reine Bérangère XV-XVI°

Le Mans 29-0913

Maison des deux amis XV°

Le Mans 29-0914

Le Mans 29-0915

Je n'ai fait qu'effleurer la ville et son histoire et c'est avec plaisir et curiosité que j'y reviendrai.

Les Mancelles et sarthoises, si vous voulez compléter les légendes des photos, à vous de jouer. Et je ne saurai trop inciter tous ceux qui passent dans les environs à se rendre au Mans, ville non seulement riche d'Histoire mais aussi vivante et animée, très agréable à vivre. De nombreuses manifestations culturelles s'y tiennent à toute époque de l'année.

Belle soirée.

 

 

 

Posté par Florencecholet à 19:39 - Commentaires [19] - Permalien [#]
20 octobre 2018

LE 20 OCTOBRE, C'EST ENCORE L'ETE

Nos après-midi y ressemblent encore mais rosée matinale et soirées fraiches nous rappellent que l'été est en principe terminé.

Je vous propose donc de nous replonger dans notre tout juste passé pour y trouver de jolis moments que nous pourrons savourer tout à loisir. Ces trois mois n'ont pas forcément été porteurs de joie pour tout le monde mais j'espère que chacun aura eu au moins un petit bonheur à chérir.

Si je m'en tiens au calendrier, l'été a commencé fort pour la famille. Dès le 23 juin, alors que nous assistions au spectacle de fin d'année du cours de danse de nos nièces, un bonheur en soi de les voir sur scène, le spectacle étant par ailleurs d'excellente qualité, nous apprenions lors de l'entracte la naissance de notre petite-nièce Charlotte, abondamment fêtée comme vous pouvez l'imaginer.

PHOTOfunSTUDIO1063

Quelques jours plus tard, je retrouvais Maryse pour une délicieuse après-midi dans son beau jardin. J'ai juste oublié mon appareil photo mais n'ai pas vu le temps passer. Un de ces moments qui vous font de jolis souvenirs et donnent le sourire pour plusieurs jours.

Mi-juillet, une visite à Chaumont-sur-Loire, malgré des températures assez extrêmes, me donnait à réfléchir et l'occasion de découvertes plaisantes.

Chaumont-sur-Loire 18-07

Le 27 après un intolérable suspense, le ciel consentait à s'ouvrir et nous pûmes assister à plus de la moitié de l'éclipse de lune, très beau spectacle.

Eclipse de lune 27-07

En août, nous avons passé quelques jours de vacances dans la famille et avec des amis chers. Rires, balades, partages...On recharge les batteries pour un bon moment !

A domicile, quelques découvertes dans les environs :

Le Lude,

Le Lude 10-08

Château-Gaillard à Amboise.

Chateau-Gaillard 02-09

Septembre arrivait toujours chaud et sec et je retournais à Chaumont-sur-Loire en excellente compagnie. Ces regards croisés sont vraiment enrichissants.

Arrivait le 15 ce grand jour attendu, préparé, qui fut superbe et émouvant : le mariage de mon neveu et sa chérie.

Mariage J-B-Elise 15-09 photos Robin

(Quand un judoka rencontre une judokate...)

Le week-end suivant pour clôre en beauté cette saison intense, j'étais à Saint-Jean de Beauregard grâce à la gentillesse des copains qui ont bien voulu m'emmener à nouveau et ce fut une splendide journée que cette dernière de l'été, même si elle avait déjà un fort goût d'automne.

Et petits luxes quotidiens, je n'ai jamais aussi souvent pris mon petit déjeuner sur la terrasse en tête à tête avec mon jardin, ni autant profité de ma chaise-longue !

PHOTOfunSTUDIO1062

Je vous invite à présent à savourer d'autres jolis étés chez nos défieurs : Passiflore, Mamylor, Maryline, Vonnette, Marie-Paule, Soène, Antiblues, Catichou, Lylou-Anne et Jacqueline peut-être, et toi Sophie ?

Si vous souhaitez vous joindre à nous, il vous suffit de préparer un billet sur le thème du jour et le signaler à la personne l'ayant choisi, aujourd'hui ou le 20 de chaque ou n'importe quel mois. Aucune autre obligation ou contrainte ! Le thème du défi du 20 novembre sera donné par Vonnette.

Que l'automne déjà à son premier tiers, vous soit doux !

Posté par Florencecholet à 06:41 - Commentaires [20] - Permalien [#]
10 octobre 2018

LE RETOUR DES EN-COURS

Après une large pause, nous voici Passiflore, Mamylor, Vous si vous le voulez, et moi, nous retrouvons ce 10 du mois et ceux qui suivent pour parler de nos travaux en tout genre et nous encourager/pousser à les terminer.

Depuis mai, je suis venue à bout de ceci :

La couverture pour ma petite-nièce,

-côté tricot

Juin-octobre

-côté tissu

Juin-octobre1

Mettre cette robe à ma taille. Tissu, longueur, encolure parfaits mais trop large ! Je me suis un peu compliqué la vie en décidant de reposer les poches et la coulisse bizarrement montée à l'identique, mais j'y suis arrivée.

Juin-octobre3

J'ai terminé et porté mon pull rose.

Juin-octobre4

Je suis contente d'avoir réussi à réparer le bouton-poussoir de la lampe de notre chambre, évitant ainsi d'avoir à la remplacer. Lampe chinée, évidemment.

Juin-octobre2

Quelques activités extérieures ont pu se faire pendant les journées les moins chaudes de l'été.

Juin-octobre5

Lasure du cabanon, protection des plaques qu'on m'a offertes.

PHOTOfunSTUDIO1054

Peinture des trois derniers arceaux installés, et tout récemment

PHOTOfunSTUDIO1056

plantation d'un bon gros weigelia "wings of fire". A côté le tas de cailloux que j'ai dû désincarcérer pour ce faire,

PHOTOfunSTUDIO1055

et taille des haies. Difficile encore ces jours-ci de se croire en automne, ne serait la flamboyance de certains feuillages !

Evidemment, j'ai aussi de nouveaux en-cours. A finir prochainement ?

PHOTOfunSTUDIO1057

Des housses de coussins à terminer. Me reste quelques détails à broder. J'ai eu envie de mettre de très légères touches de couleur pour donner du peps en gardant l'originalité du style "feutre gris". Donc surligner certaines fleurs et cactus.

PHOTOfunSTUDIO1058

Une retouche sur ma robe en jean. La hauteur des passants ne me convenait pas, je les ai enlevé et je vais fixer la ceinture en en profitant pour resserrer un peu les fronces de la taille. J'ai fait un essai avec épingles, je vais passer au "bâti coulissant" puis coudre. Bientôt.

PHOTOfunSTUDIO1059

Encore très envie de tricoter. J'ai donc choisi ce vert dynamique pour un cardigan col rond. Je manque de pulls moyenne jauge. Aiguilles n°3.

Bon, je n'ai pas touché à ma broderie, mes petits sacs sont encore au stade fournitures prêtes à être utilisées, et un bricolage à base de cartes trouvées à Noizay et cadres crochetés prend forme...dans ma tête. Une chance peut-être que ça finisse par passer par mes mains !

Ah, oui, tiens tant que vous êtes là, mon jardin a décidé de faire pousser un pied de tomates derrière le cabanon, à l'ombre !

PHOTOfunSTUDIO1060

J'en fais quoi ?

 

Belle journée à tout le monde, et bonne balade sur les pages des copines.

 

Posté par Florencecholet à 06:45 - Commentaires [23] - Permalien [#]
01 octobre 2018

TOUT EN JARDIN TROISIEME ET ULTIME PARTIE

Rentrée dans mes pénates après mes si agréables pérégrinations jardinières, mon petit lopin m'accueillait  guillerettement paré d'asters et de cynorrhodons.

PHOTOfunSTUDIO1030

L'étonnante et abondante averse qu'avait connu le jardin de la chineuse fin août, lui ayant offert un répit bienvenu, n'a été suivie qu'après trois semaines d'attente de pluies parcimonieuses, cependant bonnes à recevoir.

Comment songerais-je à m'en plaindre quand le jardin me gratifie de tant de fruits et d'étoiles, parfois mêlés. Même les couleurs d'automne viennent aux feuilles, et si ce n'est la flambée des années passées, je salue ce bel effort de mes plantes courageuses.

PHOTOfunSTUDIO1029

Certains rosiers fructifient joliment,

PHOTOfunSTUDIO1019

PHOTOfunSTUDIO1020

tandis que d'autres n'ont pas encore renoncé à fleurir.

PHOTOfunSTUDIO1018

Katharina Zeimet

PHOTOfunSTUDIO1017

Bougainville

PHOTOfunSTUDIO1022

Marie Pavié

PHOTOfunSTUDIO1039

Blush Noisette

La plupart des asters s'illustrent dans le grand massif.

PHOTOfunSTUDIO1033

PHOTOfunSTUDIO1034PHOTOfunSTUDIO1040PHOTOfunSTUDIO1041

PHOTOfunSTUDIO1035

Le rose pâle "Pink Buttons" déniché à Saint-Jean de Beauregard vient d'y faire son entrée, et le latériflorus horizontalis offre un joli brouillard contrastant agréablement avec ses voisins moins discrets.

PHOTOfunSTUDIO1038

Après l'arceau, c'est l'aster "Ashvi" reçu de Maryse qui commence à prospérer dans un endroit on ne peut plus sec.

PHOTOfunSTUDIO1044

Dans l'allée des lierres "Ezo Murasaki" et son compagnon bleu clair, tout aussi vigoureux font connaissance.

PHOTOfunSTUDIO1036

Tout comme les cynorrhodons de Francis E. Lester qui côtoient ,d'une part l'aster "rosa pearl" et de l'autre un aster bleu clair sans nom car mal étiqueté.

PHOTOfunSTUDIO1037

Dans "Yin" "Pink Star" a ouvert le bal,

PHOTOfunSTUDIO1045

bientôt rejoint par deux nouveaux semis naturels s'ajoutant au gros et grand bébé de l'an dernier. Un très mignon rose clair à toutes petites fleurs et un blanc à fleurs minuscules et très longues tiges.

PHOTOfunSTUDIO1046

Dans "Yang" c'est moi qui ai procédé à la plantation du délicieux "Coombefishacre" déjà en train de conter fleurette à la sauge "Violette de Loire"

PHOTOfunSTUDIO1052

D'autres encore éclairent différents endroits. Le tout s'en avoir jamais sollicité d'aide au cours de l'été. Il semble que les pluies de printemps leur aient suffi.

PHOTOfunSTUDIO1047

Dans la haie devant la maison, les fleurs sont rares mais les feuillages tiennent à offrir un spectacle coloré et faire taire mes craintes de les voir à terre avant le grand show des chaudes nuances.

PHOTOfunSTUDIO1026

Commencé dans un bain de lumière douce le colorama chauffe ses teintes subtilement au fil des jours.

PHOTOfunSTUDIO1027

PHOTOfunSTUDIO1028

Hormis les asters, rosiers, sedums, liriopes, sauges à petites feuilles et floraisons clairsemées, sévissent encore pour mon plus grand plaisir, le tulbaghia

PHOTOfunSTUDIO1021

la sphaeralcea, toujours aussi échevelée,

PHOTOfunSTUDIO1023

les persicaires,

PHOTOfunSTUDIO1049

et surtout le lespedeza qui laisse enfin cascader ses longues grappes pourpres. Un spectacle que j'attendais depuis une paire d'année et espère voir s'amplifier encore au fil des ans.

PHOTOfunSTUDIO1048

Au rayon nouveautés végétales, outre les asters "Pink Buttons" et "Coombe fishacre", sont arrivés directement de Saint-Jean de Beauregard, l'aster "Twilight" aux larges étoiles bleues, un phlox "Twinckle purple", une verveine rigida "Polaris", une sauge arbustive "Barbara" rose pâle, une superbe heuchère "Forever purple" quasi violette, un thalictrum "White splendide", une liriope "Silver dragon", un carex aux larges feuilles panachées et cette agastache "Summer breeze" qui, pétales perdus, se donne des airs de lavande.

PHOTOfunSTUDIO1050

Enfin, j'ai joué du pinceau au profit du cabanon.

PHOTOfunSTUDIO1025

Ainsi s'est passé, sec et chaud, septembre au jardin de la chineuse.

PHOTOfunSTUDIO1024

Belle semaine à tous et toutes.

 

 

 

Posté par Florencecholet à 22:30 - Commentaires [17] - Permalien [#]

TOUT EN JARDIN SECONDE PARTIE

Partie de bon matin ce samedi, je faisais un petit crochet pour récupérer ma camarade Marie-Paule et nous rendre, impatientes et ravies, à l'invitation de Maryline, au Mans qui mettait à l'honneur ses bouteroues, grosses pierres au bas des murs permettant aux piétons d'échapper aux roues des voitures à cheval, dans le cadre de son festival "Entre cours et jardins".

PHOTOfunSTUDIO1003

PHOTOfunSTUDIO1010

PHOTOfunSTUDIO1014

PHOTOfunSTUDIO1013

N'y ayant jamais mis les pieds, le festival comme la ville furent une découverte et je fus, dès les premiers instants, conquise. Claude nous guidant à travers ruelles pavées, escaliers parfois abrupts et passages ombragés, je fus subjuguée par la beauté du lieu, la magnificence des édifices, le charme des vieilles pierres, fascinée par tant de détails superbes (Cathy, les portes sont sublimes !) et comblée par la visite de ces jardins privés si joliment et ingénieusement arrangés par leurs heureux possesseurs. Blottis à flanc de murs, qui leur gardent cet été une fraicheur manquant tant ailleurs, ces pépites sont proposées à nos regards uniquement en ces jours de festival et la surprise est complète de trouver derrière ces portes qu'on nous ouvre généreusement, ces lieux tous différents et charmants, la plupart bénéficiant par ailleurs de vues splendides sur la ville.

PHOTOfunSTUDIO1004

PHOTOfunSTUDIO1005

PHOTOfunSTUDIO1006

PHOTOfunSTUDIO1007

PHOTOfunSTUDIO1008

PHOTOfunSTUDIO1009

PHOTOfunSTUDIO1015

Il doit faire si bon derrière ces murs, une fois la foule retirée. Car foule, il y avait et les stands très relevés fourmillaient de tentations. Ayant déjà sévi à Saint-Jean de Beauregard le samedi précédent, je me contentais de réparer mon erreur qui m'avait fait oublier de me pencher sérieusement sur le cas du superbe weigelia "Wings of fire". Fort heureusement, la pépinière Cambremer qui avait été primée avec ce superbe arbuste à Saint-Jean exposant ici en compagnie d'Esprit Vert, j'ai pu me procurer l'arbuste et profiter à loisir du spectacle du très joli stand que leurs talents conjoints ont créé.

PHOTOfunSTUDIO1016

Ajoutez des rencontres amicales, un bon déjeuner, et un guide qui prend soin de vous montrer les meilleurs angles de prise de vue, une hôtesse affable et gaie cuisinant de délicieux en-cas et vous obtenez plus d'ingrédients qu'il n'en faut pour passer une journée formidable.

Merci encore à vous deux !

Et pour vous tous, à suivre dès que possible, la visite côté vieilles pierres, c'est promis !

Et tout de suite le troisième et dernier épisode jardin du mois de septembre.

Posté par Florencecholet à 22:29 - Commentaires [9] - Permalien [#]