Les roses jouent les beles au bois dormant. Le jardin a troqué sa robe de bal pour un petit liberty aux airs de joli fouillis. Epanouissements, associations, découvertes se sont succédés. Les inattendus, les attendus, les attendus qui n'ont pas eu lieu, les espérés qui ont fini par se produire, quelques ratés...Chronique d'un mois qui a fini par voir arriver l'été.

PHOTOfunSTUDIO2283

Juillet débutant comme juin finissant, offrait pluie et vent frais. Les températures restaient ridiculement basses.

PHOTOfunSTUDIO2284

Secouées mais bien arrosées les plantes poursuivent leur petit bonhomme de chemin.

PHOTOfunSTUDIO2285

Les rosiers jettent leurs derniers feux pour certains, s'endorment avant la remontée pour d'autres, les aulx perdent couleur.

PHOTOfunSTUDIO2288

Enfin quelques belles journées laissent présager le besoin de parasols. Je sors le tuyau d'arrosage. Nous sommes le 7 juillet.

PHOTOfunSTUDIO2292

Espoir déçu, la fraicheur se réinstalle. La clématite en profite pour ajouter quelques étoiles sur ses lianes souples.

PHOTOfunSTUDIO2293

La véronique allonge ses tiges afin d'offrir à ses épis une place de choix au premier plan.

PHOTOfunSTUDIO2294

Quelques corolles de campanules émaillent encore les feuillages. Il faudra passer le 14 pour que le soleil rende enfin le ciel infiniment bleu, pour que le mercure passe les 25° et que les nuits soient douces.

PHOTOfunSTUDIO2287

Invisible sur cette face du massif, 'Félicité Parmentier' cache ses tendres pétales sous la ramure du cornus.

PHOTOfunSTUDIO2297

Tandis que la scabieuse n'hésite pas à exposer au grand jour ses magnifiques pompons.

PHOTOfunSTUDIO2291

Côté glaïeul, le suspense a pris fin, tout au moins pour celui-ci qui affiche un gracieux coloris "vanille-fraise".

PHOTOfunSTUDIO2296

Spectacle savoureux et inattendu, la verveine et le pigamon jouent les faux jumeaux.

PHOTOfunSTUDIO2298

Fièrement dressés, ils dominent l'assemblée d'une bonne tête, jardinière comprise

PHOTOfunSTUDIO2299

et s'incrustent dans le paysage quelque soit l'angle sous lequel on le regarde.

PHOTOfunSTUDIO2300

Je trouve cette attitude primesautière très réjouissante.

PHOTOfunSTUDIO2301

Dans le grand massif, 'Cuisse de nymphe' achève en beauté sa floraison

PHOTOfunSTUDIO2305

PHOTOfunSTUDIO2303

tandis que 'Sibélius' remonte une première fois.

PHOTOfunSTUDIO2304

Le knautia se lance dans le bain.

PHOTOfunSTUDIO2306

Ce que j'ai pu les attendre cette année, mes roses trémières...

PHOTOfunSTUDIO2307

Celui-ci par contre ne chôme pas ! Ce 'Petit Bonheur' porte bien son nom !

PHOTOfunSTUDIO2312

Au pied de la glycine s'est installé un joyeux fouillis de sédum, lysimaque rampante, bugle. Au milieu duquel le liseron croit être bien caché !

PHOTOfunSTUDIO2313

Le grand nandina est tout fleuri.

PHOTOfunSTUDIO2314

Dans la "Lune" le miscanthus a quasiment englouti mon zinc et a dû au moins tripler son volume.

PHOTOfunSTUDIO2309

A sa droite 'Bougainville' ne se laisse pas impressionner par ce déploiement d'énergie et affiche une silhouette bien étoffée.

PHOTOfunSTUDIO2311

PHOTOfunSTUDIO2343

Le délicat serrata 'Fuji-No-Taki' n'est pas en reste. Tout petit qu'il soit, il m'enchante.

PHOTOfunSTUDIO2317

Sous le cerisier,

PHOTOfunSTUDIO2319

les verveines sont enfin venues tenir compagnie

PHOTOfunSTUDIO2318

aux campanules dont je ne soupçonnais pas qu'elles offrent tant de nuances sous leur pâles clochettes.

PHOTOfunSTUDIO2321

J'ai pu comparer les pompons de mes knautia et me suis rendue compte que je suis à la tête de deux variétés différentes, en ce qui concerne les pourpres seuls. Si on y ajoute 'Chile black', 'Melon pastel', 'Vivid Violet', la scabieuse alpina, et la cephalaria gigantea, le compte n'est plus le même. Aucune intention de collection, ces plantes sont disséminées dans les massifs. Elles sont si fiables et faciles qu'il est évident pour moi de les installer au jardin. Leur têtes rondes sont pleines de charme et de fantaisie, comment s'en passer ?

PHOTOfunSTUDIO2320

'Ballerina' offre sporadiquement quelques bouquets.

PHOTOfunSTUDIO2322

'Félcité et Perpétue' lui abandonne le terrain.

PHOTOfunSTUDIO2323

Devant la maison, l'hémérocalle a tiré son épingle du jeu. Jolie mais éphémère, j'oublie chaque année sa couleur subtile.

PHOTOfunSTUDIO2308

Cette association de deux sauges à laqelle je n'avais pas vraiment songé en les plantant non loin l'une de l'autre me comble. Et me donne envie d'en tenter d'autres.

PHOTOfunSTUDIO2310

'Madame Alfred Carrière' allie vigueur et délicatesse avec maestria. J'aime.

PHOTOfunSTUDIO2331

Quelques vraies journées estivales plus tard.

PHOTOfunSTUDIO2333

'Lavander dream', 'Thurstonianum' et le berbéris 'Rose glow' baignés de lumière, brillent de mille feux.

PHOTOfunSTUDIO2330

A leurs pieds, teucrium, véroniques, et heuchères rivalisent joyeusement à grands coups d'épis fièrement dressés, de grappes charnues, d'étoiles éclatantes.

PHOTOfunSTUDIO2315

PHOTOfunSTUDIO2316

'Sibélius'

PHOTOfunSTUDIO2325

Des vertus de l'arrosage (naturel) : la salicaire a réussi à fleurir cette année !

PHOTOfunSTUDIO2326

Nepeta, sauge, véronique encore,

PHOTOfunSTUDIO2329

gaura, géranium 'Nimbus', heuchère pourpre...Les plantes ont atteint cette opulence dont je rêvais en réaménageant le massif, bouturais... voilà deux ou trois ans. Ne leur manquait que six mois de pluie...

PHOTOfunSTUDIO2342

Une belle pagaille de fleurettes s'ébroue sous le soleil.

PHOTOfunSTUDIO2334

Oh 'Astronomia' ! Rien que pour ses étamines, je l'aurais invitée au jardin !

PHOTOfunSTUDIO2336

PHOTOfunSTUDIO2337

De nouvelles petites têtes se joignent au spectacle. Un peu déçue, je les attendais beaucoup plus nombreux.

PHOTOfunSTUDIO2340

Les knautias, très à l'aise dans les stipes, pallient ce manque ; ça pomponne, ça floute, ça pousse, je suis ravie !

PHOTOfunSTUDIO2341

Dans la "lune", bain de fraicheur et de parfum. Le miscanthus est léger, léger...l'abélia bourdonne et concurrence olfactivement le buddleia qui lui fait face sous le cerisier.

PHOTOfunSTUDIO2345

'Marie Pavié' entre à nouveau en piste, petits pélargonium odorants (pas de taille à lutter contre les moustiques, heureusement un peu assommés par la chaleur) et hostas mauve pâle  complètent le tableau.

PHOTOfunSTUDIO2344

PHOTOfunSTUDIO2339

De l'autre côté du massif, on y voit que du bleu ! Geranium 'Rozanne', échinops ritro et perovskia. Vue dans un magazine, j'étais tombée sous le charme de l'association des deux derniers. Encore tout jeune, ce duo bien soutenu par le géranium, me semble prometteur.

PHOTOfunSTUDIO2327

Retour au blanc devant la haie avec les adorables étoiles de l'anthéricum. La grâce de cette plante me transporte.

PHOTOfunSTUDIO2295

Quand ses étoiles s'éteignent, je me console avec l'achillée et les rudbeckias qui me paraissent cependant arriver un peu tôt. Moins colorée que ses "consoeurs", la scabieuse alpina est tout aussi mignonne.

PHOTOfunSTUDIO2332

Là, contente et perplexe. Première fleur des cléomes offerts sous forme de graines par Carine (merci tout plein), qui ont supporté mes actions hasardeuses et la météo bizarre. Sommes-nous conjointement responsables ou est-ce normal que cette beauté apparaisse sur une plante qui culmine à ...20 centimètres ?

PHOTOfunSTUDIO2351

Et au milieu, dans "Yin-Yang" ? Les rosiers sont en pause, les bugles jouent les salades cuites, je vous épargne cette désolation qu'un nouveau bonheur jardinier occulte totalement. Le premier des verbascums que Cécile m'a donné fleurit. Et pas qu'un peu ! Mauve-rose-grisé, je ne sais comment définir sa couleur mais il est superbe !

PHOTOfunSTUDIO2328

Quelques jours plus tard les deux pieds blancs suivent, et je me régale. Merci Cécile.

PHOTOfunSTUDIO2348

Encore deux "violets" qui ne semblent pas pressés de montrer le bout de leur nez. Mais cela prolonge le suspense et le plaisir. La jardinière doit savoir être patiente !

Un second glaïeul identique au premier se penche sur la question. Je suis épatée par le développement de l'épimède 'Pink Elf' qui arbore encore une fleur délicate et forme une belle touffe de feuilles, le tout sans recevoir d'autre eau que celle du ciel qui s'abstient depuis une dizaine de jours et peut continuer. Le bout de bégonia 'Grandis Evansiana' reçu de Maryse se porte comme un charme, j'en suis heureuse. Au-dessus de lui c'est le styrax qui souffre un peu, mais je veille. Il perd son air de petit balai tout raide, s'arrondit et s'horizontalise, alors je l'aide à passer le cap.

PHOTOfunSTUDIO2352

Au rayon  nouveautés de dernière minute, tout au bout de "Lune"

PHOTOfunSTUDIO2349

vient d'éclore, le phlox chiné le mois dernier, joli et rose, ressort bien sur fond d'arrosoirs. Contente.

PHOTOfunSTUDIO2350

Ici, dubitative. Acheté en solde, planté à racines nues en fin de printemps, 'Ladurée' dont la robe mariant diverses nuances de rose frais, corail et orange doux me déconcerte un peu. Je vais attendre de le revoir à l'oeuvre l'an prochain, correctement calé dans le calendrier et synchrone avec ses voisins-voisines pour statuer sur son sort. Pas d'inquiétude à avoir. Si je ne m'y fais pas je proposerai le rosier à l'adoption.

PHOTOfunSTUDIO2335

Avant de quitter le jardin, dernier coup d'oeil au grand massif où démarrent les asters. Campanules à feuilles d'alliaire, véronicastrum et gaura n'ont qu'à bien se tenir, la concurrence arrive.

PHOTOfunSTUDIO2346

Tout n'est pas toujours calme dans le jardin de la chineuse où le retour avéré de la pyrale du buis a nécessité l'emploi d'une arme chimique mais néanmoins biologique. Les bestioles ont gagné du terrain, il faut que je les arrête. Pour mes buis, et pour les jardins des autres.

En attendant les prochains développements

PHOTOfunSTUDIO2347

je vous souhaite une très belle semaine.