PHOTOfunSTUDIO338

En ce début de mai, le jardin et moi attendions de concert de nouvelles floraisons et peut-être un peu d'eau.

PHOTOfunSTUDIO343

Qui tardait à venir. Entre le 8 avril, date à laquelle j'ai installé un pluviomètre dans le jardin et le 16 mai, le ciel ne nous avait gratifiés que de deux petits centimètres. Nous ne savions pas que les quatre journées suivantes en feraient dégringoler trois et demi ! Un coup de gel tardif s'est aussi produit. Le jardin de la chineuse a pris son temps et fait face, chaque jour marquant une arrivée végétale.

PHOTOfunSTUDIO302

Aux pieds du céanothe, je surprenais ainsi la renoncule soigneusement dissimulée aux regards. Je l'aimerais moins timide.

PHOTOfunSTUDIO328

Après trois ans d'attente vaine, enfin fleurissait le sceau de Salomon.

PHOTOfunSTUDIO329PHOTOfunSTUDIO381

Au rayon blanc, on notait le démarrage du weigelia, du deutzia crenata "nikko"et de la clématite recta purpurea. Ainsi que les heuchères "Obsidian" et le sureau "Black Lace".

PHOTOfunSTUDIO427 PHOTOfunSTUDIO438

Le grand deutzia et les valérianes, le seringat,

PHOTOfunSTUDIO437

PHOTOfunSTUDIO352

 

l'itea et les marguerites.

PHOTOfunSTUDIO305PHOTOfunSTUDIO309PHOTOfunSTUDIO307

 

La litanie des géranium s'égrène: thurstonianum, Espresso, Kate Adèle

PHOTOfunSTUDIO371

PHOTOfunSTUDIO330

PHOTOfunSTUDIO360

 

Chantilly, nodosum, Versicolor, un "cousin" l'érodium .

PHOTOfunSTUDIO400

PHOTOfunSTUDIO401

 

 

 

 

 

Puis Nimbus, Rozanne...

Enfin quelques bulbes relèvent le défi et font plus qu'acte de présence.

PHOTOfunSTUDIO389

PHOTOfunSTUDIO449

 

Léger progrès du côté des clématites, mais entre nous, je crois qu'elles se moquent de moi, regardez :

PHOTOfunSTUDIO310

 La clématite "Blue Ravine" affiche deux fleurs magnifiques et superposées...Donc une seule à voir !

PHOTOfunSTUDIO422

PHOTOfunSTUDIO453

 

La clématite "Comtesse de Bouchaud" a perché sa première fleur si haut que je n'en vois que le dessous, "Mikelite" s'emmèle dans le berbéris pourpre et nous tourne le dos, la petite dont j'ai perdu le nom est allée se cacher dans la tête du mouton métallique !

Heureusement d'autres se laissent volontiers admirer.

PHOTOfunSTUDIO311

PHOTOfunSTUDIO312

 

Les bugles trouvent de nouveaux associés avec tes verbascums Cécile, et le géranium sanguin.

PHOTOfunSTUDIO396

PHOTOfunSTUDIO429

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partout les sauges dénichent de jolies partenaires. Les nemorosa bleues avec le phlomis, la microphylla rose avec le géranium sanguin,

 

PHOTOfunSTUDIO441

PHOTOfunSTUDIO456

 

"Violette de Loire" avec le géranium "Chantilly", "Amistad" avec le physocarpus "Little Devil" et le rosier "Félicité Parmentier".

Je concrétise quelques idées. Avec les joubarbes de Carine et celles de Lotus qui m'en a envoyé une pleine boite, les deux plantes acquises à la Bourdaisière, je crée un micro-paysage dans la terrine carrée

 

PHOTOfunSTUDIO455

PHOTOfunSTUDIO431

 

et décide d'investir deux tiroirs chinés qui n'avaient pas encore trouvé leur usage. Du coup, mon escabeau trouve enfin sa juste place. Merci les filles ! Mon jardin et moi vous devons beaucoup !

 

PHOTOfunSTUDIO344

 

 

 

 

 

 

 

 

PHOTOfunSTUDIO345

 

Je dispatche le reste des joubarbes entre le coin italien et le massif de la haie. Vivement que mon coquillage se patine, il n'est pourtant pas neuf ! Mais si blanc ! Une inspiration en ligne directe du "gré du jardin" !

Mon projet de cabane prend forme même s'il n'est pas encore très regardable. Aux quatre coins, j'ai planté les marcottes de lonicera pileata "Lemon Beauty" issues du massif voisin et finalement commandé et planté la Clématite de Mandchourie qui devrait la draper. Le cornus kousa "Satomi" auquel je n'avais pas pu résister au jardin du "Petit Bordeaux" lui servira de parasol s'il le veut bien.

PHOTOfunSTUDIO428

 PHOTOfunSTUDIO348

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PHOTOfunSTUDIO350

PHOTOfunSTUDIO368

 

Le romarin végétait, j'avais envie de ressortir mon pot avec sa jolie guirlande : Le romarin est arrivé dans le pot d'où il surplombe le mini buddleia alternifolia "Unique" sur fond d'éléagnus.

Les visites de jardins et de serres me sont fatales, je craque et installe encore quelques plantes.

 

PHOTOfunSTUDIO354

PHOTOfunSTUDIO405

 

 Une nouvelle sauge microphylla puisqu'elles ont l'air de se plaire, j'aimerais bien trouver le nom de cette variété, et passent bien l'hiver, un oxalis "Burgundy wine", un céanothe rose "Marie Simon", un cotinus pourpre, deux euphorbes myrsinites, des hélianthèmes blancs, un géranium cantabrigiense "Saint Ola", une lavande panachée "Platinum blonde", puis un chamaecypariss "Nana Gracilis" offert par Maman.

Dans l'allée des lierres, les bébés rosiers se manifestent. 'Thalia remontant' dont les fleurettes me ravissent.

PHOTOfunSTUDIO386

PHOTOfunSTUDIO370

 

 

 

 

 

 

 

'Katharina Zeimet' et 'Buff Beauty'

 

PHOTOfunSTUDIO373

PHOTOfunSTUDIO374

 

 

 

 

 

 

 

D'ailleurs, chez les rosiers, le mouvement est général. Foin de la timidité des débuts, tout le monde s'exprime.

 

PHOTOfunSTUDIO356

PHOTOfunSTUDIO364

Dans le grand massif,

PHOTOfunSTUDIO358

dans "Lune",

PHOTOfunSTUDIO363

sur l'arceau.

Avec vigueur et talent. Je suis étonnée de voir à quel point ils se sont joués de la météo cette année, prenant le temps de mûrir leur floraison, boutons suffisamment formés pour résister au gel, pas assez épanouis pour souffrir de la pluie. Cette année est celle des rosiers, ce mois est le leur.

Alors je vais leur consacrer un message dont ils seront comme dans le jardin les vedettes.

A très vite.