Jour du point sur les en-cours, ce que le temps file !

Point positif, j'ai terminé mon haut "à moutons". Il lui manque juste un petti coup de fer. Depuis le mois dernier, j'ai terminé la pose de la fermeture qui se trouve au dos, posé le galon autour des manches et du col et fait l'ourlet du bas.

Point négatif, c'est mon seul ouvrage couture du mois.

Maintenant j'ai le choix entre commencer un des cabas ou des deux petits sacs et porte-monnaie qui attendent ou bien la jupe. Puisqu'il pleut, la décision sera peut-être pour aujourd'hui.

PHOTOfunSTUDIO547

J'ai enfin pris le temps de refaire un beauté au minisac tambour. Nettoyé intérieur et extérieur, anse resolidarisée au corps (s'était d&tachée d'un côté, un passant recollé, tissu intérieur recollé sur le cuir, cirage, et accrochage dans la salle de bains, où il a rejoint autour de la carte, la valise-poudrier. Sur la valise les étiquettes sont internationales, sur le tambour italiennes.

PHOTOfunSTUDIO548

Le reste de mes "activités manuelles" s'est encore une fois focalisé sur l'extérieur.

Un petit coup de barbouille sur les cages le long de la maison. Un bleu "oeuf de canard" qui a beaucoup pâli.

PHOTOfunSTUDIO545

Création de pas japonais pour intervenir jusque dans le coeur du massif sans abimer les plantes. Il me reste deux ou trois planches à caler mais la terre était trop sèche. Ce sont encore des chutes récupérées lors de l'installation de la terrasse l'an dernier. C'est tout bête mais il m'a fallu du temps et des allées venues, dans et hors le massif pour juger de l'effet, rectifier les positions...

PHOTOfunSTUDIO546

Puisqu'il faisait chaud et que dans ce cas je limite mes activités dans le jardin à l'arrosage et au nettoyage des fleurs fanées, j'ai pris le temps de réfléchir sur l'aménagement du dos du grand massif devenu largement accessible avec la suppression de la haie qui lui faisait face. Je voulais quelque chose qui lie cet endroit à la bordure esquissée en lieu et place de la haie. Compléter le massif comme sur l'avant avec des vivaces courtes similaires ne me semblait pas la bonne option. Le jardin est petit et puisque j'ai ce nouvel espace je ne voulais pas me contenter de réitérer ce que j'avais déjà fait. J'avais très envie d'une ambiance qui paraisse plus fraiche et différente tout en s'intégrant dans le reste.

L'an dernier lors de ma visite à Chaumont-sur-Loire, j'avais été subjuguée par ce jardin couloir et son plan d'eau. Que j'ai réussi à mieux photographier cette année. C'est un des jardins pérennes des prés du Goualoup.

Chaumont-sur-Loire 26-06

Tout comme le jardin anglais. Je vous en reparlerai un de ces jours. Sur l'arrière de ce jardin se déploient de larges bordures dont j'ai particulièrement apprécié l'ambiance.

Chaumont-sur-Loire 26-061

Quelques jours plus tard, j'ai poussé mes neurones à cogiter en associant tout çà. Analyser ce qui me plaisait tant dans ces endroits, couleurs, volumes, répartition des masses, formes et tailles des feuillages...Prendre les cotes du terrain.

PHOTOfunSTUDIO539

Chercher sur les sites les plantes et équivalences qui en terrain sec pourraient susciter cette ambiance fraiche. Mettre le plan au propre, créer une liste de plantes possibles. Faire un premier essai de répartition sur le papier.

PHOTOfunSTUDIO540

Concrétiser le miroir d'eau artificiel en posant une partie des ardoises récupérées lors de la réfection de l'espèce d'auvent au-dessus de la porte d'entrée et évoquer un ponton devant le petit banc pourpre avec un gros bastaing trouvé sur le terrain à notre arrivée et gardé "au cas où" et les fonds des jardinières recyclées en bancs. Cela semble fonctionner et n'ayant pas reçu d'objection côté époux, je pourrai l'installer pour de bon avec un feutre sous les arfoise pour que le sol ne les absorbe pas d'ici un an ou deux. Sous cette forme ce n'est peut-être pas très parlant. Il faut imaginer les plantes se penchant de chaque côté sur l'eau-ardoises, le brf disparu sous une végétation opulente... Si tout va bien dans un futur proche !

PHOTOfunSTUDIO544

Retour au papier pour la dernière phase préparatoire. Pour visualiser mieux les projets et affiner les choix, j'imprime des images de plantes choisies à une échelle commune qui me donnera une meilleur idée de l'occupation de l'espace et des rapports de volumes et couleurs. Je recase au passage (sur le papier, les plantations ne sont pas d'actualité avant l'automne à présent) quelques plantes ayant besoin d'être déplacées.

PHOTOfunSTUDIO543

Le projet rive gauche qui viendra étoffer et dessiner l'arrière du massif.

PHOTOfunSTUDIO536

Le projet rive droite qui complètera les plantations éparses de la bordure remplaçant la haie.

PHOTOfunSTUDIO537

Détails dans un message sur les tribulations du jardin en fin de mois.

Maintenant je vais aller voir ce que les copines, Passiflore, Mamylor ont fait de beau depuis le 10 juin et vous invite à faire de même. Si vous voulez partager vos en-cours que nous nous encourageaons mutuellemnt à avancer avec ce rendez-vous, il suffit de nous le dire et publier un billet le 10.

Beau début de semaine.