La pile de livres attend depuis si longtemps que je vous en parle qu'elle a dégringolé. Grand temps que de vous présenter quelques lectures.

PHOTOfunSTUDIO627

Va et poste une sentinelle, Harper Lee. Le livre de Poche

Second roman de l'auteur, écrit avant "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur", il se place chronologiquement après ce succès mondial. Scout, l'héroïne de "Ne tirez pas..." devient adulte et son regard sur son père et la société change. Pas celui de l'auteur. Qualité d'écriture au rendez-vous, questionnement aussi. Cette société corsetée empêtrée dans son rapport à l'étranger est-elle si loin de la nôtre ?

La dame de Jérusalem, Franck et Vautrin. Pocket

Une des rares séries au long cours que je suis. L'épopée du séduisant reporter sorti de la guerre de 39-45 se poursuit dans une autre guerre, une de ces guerres dont notre époque ne se montre pas avare qui ne dit pas son nom et comme les autres tue, mutile, sépare les peuples pour de  mauvaises raisons, apprend la haine aux enfants. Même si je craque comme une midinette pour le héros, je crois que je vais m'en tenir là.

PHOTOfunSTUDIO630

Les lois de la frontière, Javier Cercas. Babel

Cette frontière ci est sociale, culturelle. D'une relative porosité elle se franchit plus ou moins facilement ou volontairement. Quid ensuite de ceux qui vivent d'un côté et de l'autre, de ceux qui traversent, reviennent ou ne peuvent plus le faire. Lecture aride parfois, l'ouvrage est dense et très ancré dans une réalité grise. Elle existe. Envie de lire un autre ouvrage de cet auteur.

Autour de ton cou, Chimamanda Ngozi Adichie. Folio

Coup de coeur, plongée dans un monde, un pays, le Nigeria dont j'ignore l'Histoire, les tenants et aboutissants. Mais cette découverte se fait au plus près des personnes dont ces nouvelles saisissent des moments de vie en bascule. Je vais le relire.

PHOTOfunSTUDIO631

Camille et Paul, La passion Claudel, Dominique Bona. Le livre de Poche

Cette biographie croisée se lit comme un roman, un bon roman. Si j'avais déjà vu et lu un certain nombre de choses à propos de Camille, Paul me restait à découvrir. Etonnantes destinées croisées de ces frère et soeur mûs tous deux par un irrépressible élan créateur.

Michael Connelly, les dieux du verdict. Le livre de Poche

Met en scène le demi-frère de son premier héros récurrent, l'avocat Mickey Haller. Style toujours aussi brillant, intrigue savamment nouée, au plus près de la réalité des prétoires, de tout ce qui tend à faire d'un procès ce qu'il est, un spectacle au cours duquel la vérité ne sort pas toujours triomphante, la justice souvent malmenée. De quoi se retrouver les nerfs à vif !

PHOTOfunSTUDIO632

La traversée amoureuse, Vita Sackville-West. Le livre de Poche

S'ils ne sont pas exprimés, les sentiments n'en sont pas moins forts et complexes sous la plume aiguisée de l'auteur, et qu'il est lourd le poids des conventions sociales. Pire encore celles que l'on s'impose à soi-même.

Juste une mauvaise action, Elizabeth George. Pocket

Ayant lu toute la série des enquêtes de Lynley et Havers je me suis attachée aux personnages comme à des personnes réelles. Tout est si humain et vrai dans les ouvrages d'Elizabeth George. Les situations, les actions, les pensées et sentiments qui agitent ce monde qu'elle crée. Pourquoi a-t'elle mis en jeu à ce point l'existence de ses héros et acolytes ? Je crains que tout cela ne se termine mal !

PHOTOfunSTUDIO633

La note secrète, Marta Morazzoni. Babel

L'histoire, inspirée d'un fait réel, de la rencontre d'une jeune aristocrate du XVIII°, cloîtrée, avec le chant et l'amour charnel est contée par l'auteur comme un témoin extérieur, observant les faits mais ne pouvant qu'augurer des sentiments et pensées agitant les protagonistes. Le procédé est déroutant mais sert à merveille l'atmosphère de ce roman.

Des mille et une façons de quitter la Moldavie, Vladimir Lortchenkov. Pocket

Je craignais un peu de tomber sur un de ces livres dont le plus drôle ou intéressant réside dans le titre, comme pour certains films, la bande annonce. Si humour il y a, derrière un propos grave, fatalisme et impuissance s'y mèlent aussi. Ces pieds nickelés de l'évasion hors pays fendent parfois le coeur. Sous un emballage drôlatique et teinté d'absurdité, une étonnante pugnacité qui pousse l'auteur à quitter son pays quand l'état prend ombrage de cet ouvrage.

PHOTOfunSTUDIO635

Les langages secrets de la nature, Jean-Marie Pelt. Le livre de Poche

Où comment comprendre certaines choses qui se passent dans nos jardins ou espaces verts, forêts...Jean-Marie Pelt est un excellent vulgarisateur qui nous éclaire sur ce monde végatal que nous n'aurions pas cru si "bavard" et interactif.

 Dans la brume électrique, James Lee Burke. Rivages /Noir

Les bayous n'ont pas encore livré tous leurs secrets. Les racines du mal sont profondes. Un ouvrage qui tient bien le parallèle avec "Ne tirez pas..." Ces deux romans ont d'ailleurs donné lieu à deux adaptations cinématographiques que j'ai beaucoup aimé.

PHOTOfunSTUDIO636

Les mille et unes gaffes de l'ange gardien Ariel Auvinen, Arto Paasilinna. Folio

Déception. Ce roman ne manque pas d'atouts, l'auteur, le style, le sujet. Je suis toutefois passée à côté, perturbée par un côté excessif, trop farce auquel je suis restée insensible. J'ai eu trop souvent envie de mettre des claques à cet inconséquent ange soit-disant gardien.

Le livre des illusions, Paul Auster. Babel

Illusions, quel plus grand fournisseur d'illusions que le cinéma et ceux qui le font vivre ? Mais le cerveau est-il en reste, et nous même ? Une mise en abîme du film au livre, de l'écrivain au cinéaste. Où est la réalité ? Est-elle nécessaire à la vie ? L'illusion ne peut-elle lui être salutaire ? Pistes de réponses dans cet ouvrage où vie et mort se télescopent. 

PHOTOfunSTUDIO637

Trouée dans les nuages, Chi Li. Babel

Eprouvant ! Un couple ronronnait dans un amour confortable quand leur passé commun  bien enfoui fait surface. Ce cauchemar cruel porté à son apogée ne pouvait s'achever que dans le sang. Plume très acide.

Fin d'été, Johan Theorin. Le livre de Poche

Retour à Öland, île suédoise, où la vengeance est un plat qui se mange, extrêmement froid. Gerlof, l'ancien marin, détective amateur à ses heures, a 84 ans et se demande s'il ne va pas mourir. Son esprit reste toutefois ouvert sur l'époque et ses semblables qui ne sont pas tous très reluisants. Theorin nous embarque une fois encore à la suite d'un papy qui peine à marcher, dans un suspense haletant, une  histoire angoissante très bien ficelée. Rien n'est caché et rien ne se passe comme on le pense. Au passage et c'est loin d'être négligeable, il apporte un éclairage sur une période noire de l'Union soviétique, la Grande Terreur, guerre secrète menée par Staline à partir des années trente contre son peuple.

PHOTOfunSTUDIO638

Mariachi plaza, Michael Connelly. Le livre de Poche

Mon enquêteur favori, conviction et caractère de cochon en bandoulière s'approche trop près de responsables politiques qui n'ont pas les mains vraiment propres. La vérité sortira du placard avec son cortège de motivations honteuses. Pas sans faire de dégâts évidemment. Bosch part à nouveau, son carton sous le bras...

Les bottes suédoises, Henning Mankell. Points

Une nuit, Fredrick Welin s'échappe de sa maison en flammes. De sa vie, il ne reste qu'une boucle de ses chaussures italiennes  et deux bottes gauches. Choqué et plus désabusé que jamais, aussi ébahi de ne pas pouvoir trouver de bottes de fabrication suédoise que de pouvoir être pris pour l'incendiaire, il va finalement vivre une pénible mais inattendue renaissance. L'espoir est ténu mais bien tenace !

 

Bonnes lectures.