PHOTOfunSTUDIO700

Nos envies de balades nous ont mené au nord de Bourgueil vers Gizeux où nous avons découvert un ensemble de bâtiments assez époustouflants. L'entrée se trouve à côté d'un des vestiges du château médiéval, cette belle tour.

PHOTOfunSTUDIO701

Sur la droite, une aile à vocation agricole,

PHOTOfunSTUDIO702

PHOTOfunSTUDIO703

suivie des écuries.

PHOTOfunSTUDIO704

Vient ensuite le château renaissance avec son logis en U.

PHOTOfunSTUDIO705

PHOTOfunSTUDIO706

Le château porte les armes de la famille Du Bellay dont il fut la résidence près de 350 ans. Après avoir passé la porte qui nous invite à entrer, nous gravissons un escalier à vis

PHOTOfunSTUDIO707

et débouchons dans un couloir où l'on nous invite à profiter des sièges pendant que l'audio-guide nous délivre ses informations. Nous découvrons la galerie François I° couverte de peintures du sol au plafond.

PHOTOfunSTUDIO708

Sur la cheminée figure la salamandre emblématique car le roi fit à Gizeux deux visites. La population sauva ces oeuvres des saccages révolutionnaires en les dissimulant sous du torchis qui resta en place beaucoup plus longtemps que prévu.

PHOTOfunSTUDIO709

A l'angle de cette salle on accède à une seconde galerie peinte sur 400m², la galerie des châteaux. Elle a été commandée à une école de peinture par Anne de Frézeau laquelle a acheté le château à la famille Du Bellay, contrainte de s'en dessaisir faute de descendance et de moyens financiers, après y avoir fait de nombreux travaux et aménagements.

PHOTOfunSTUDIO710

De grands châteaux comme Versailles, Vincennes, Chambord y sont représentés.

PHOTOfunSTUDIO711

L'humidité, les infiltrations d'eau mettent la galerie en danger et la famille de Contades, à la tête de Gizeux depuis 1736 recherche des mécènes pour sauver l'ensemble.

PHOTOfunSTUDIO712

PHOTOfunSTUDIO713

A travers les vitres de la galerie, je ne peux que remarquer ce joli jardin clos que j'espère voir de plus près.

PHOTOfunSTUDIO715

Un second escalier nous amène au rez-de-chaussée où les communs ont été transformés en petits salons au XVIII°, parquetés et dotés de boiseries afin de les rendre confortables.

PHOTOfunSTUDIO716

Dans ce charmant salon, les sièges sont recouverts de tapisseries nées des mains de la grand-mère des propriétaires.

PHOTOfunSTUDIO717

PHOTOfunSTUDIO718

La cuisine a de quoi se faire pâmer une armée de chineuses. Notez au passage les rustines des cuivres et leur brillance entretenue par les habitants du village qui tenaient à ce qu'ils soient mis en valeur.

PHOTOfunSTUDIO719

Après un coup d'oeil dans les caves, nous accédons au Jardin Discret tout en élégance et simplicité.

PHOTOfunSTUDIO720

En le traversant nous arrivons à la chapelle qui offre notamment un merveilleux plafond peint.

PHOTOfunSTUDIO721

Nous nous retrouvons ensuite devant l'aile droite du château, contemporaine de la tour d'entrée.

PHOTOfunSTUDIO722

Nous retournons sur nos pas pour découvrir de plus près les écuries. Le château comptait un équipage jusqu'à la seconde guerre mondiale.

PHOTOfunSTUDIO723

L'ultime aile abrite aujourd'hui une petite collection de véhicules hippomobiles restaurés par un collectionneur.

PHOTOfunSTUDIO724

Nous avons été séduits par cette demeure familiale qui vaut la balade sur les routes de campagne pour y accéder.

Le château offre cinq chambres  et table d'hôtes, un appartement, visites guidées et audio-guide, des rafraichissements dans l'Orangerie et de nombreuses activités pour les enfants. Pendant l'été des visites nocturnes aux chnadelles sont proposées. De quoi passer un joli moment.

Belle semaine à tous et toutes.