Novembre a dispersé les pétales des asters, soufflé les grandes flambées arbustives. Vient la revanche des petits et sans-grades.

PHOTOfunSTUDIO38

Dans "Ré", Nandinas, fusains, itéa, et persicaire haussent le ton.

PHOTOfunSTUDIO32

PHOTOfunSTUDIO40

Dans le grand massif, viorne et berbéris laissent doucement place au ton sur ton des geranium sanguins, et ceratostigma. Tandis que la lysimaque pourpre pâlit intensément.

PHOTOfunSTUDIO33

Un feu nouveau couve dans les branches de l'aster fâné, du gaura, allume les feuilles du noisetier, illumine le stachyurus.

PHOTOfunSTUDIO35

PHOTOfunSTUDIO20

Dans l'allée des lierres, divine surprise ! La viorne arbore une livrée inédite qui sied parfaitement au tapis de cérinthes d'où elle émerge.

PHOTOfunSTUDIO28

PHOTOfunSTUDIO29

Puis, alors que je ne m'y attendais plus, le petit fusain ailé compactus rougit enfin ! A temps pour soutenir le dernier aster en fleurs "Ezo Murasaki"

PHOTOfunSTUDIO50

PHOTOfunSTUDIO18

 

En face, du côté de Yin, le loropetalum déroule toujours sa somptueuse houppelande tandis que le cornus a troqué son habit tendrement panaché contre une écorce assortie aux tiges de l'aster voisin ainsi qu'au physocarpus qu'il surplombe.

PHOTOfunSTUDIO46

Ledit physocarpus affichant un teint de plus en plus rutilant au fil des jours.

PHOTOfunSTUDIO48

Etonnament, la haie s'est révélée être l'endroit du jardin portant au plus haut les couleurs de l'automne basculant.

PHOTOfunSTUDIO41

Ni les premières gelées, ni le coup de vent de la semaine passée n'ont pu éteindre les feux luisant des spirées, viorne, berbéris et forsythias.

PHOTOfunSTUDIO42

Des étincelles courent encore dans les abélias, l'aster multicolore et l'épimède, la pivoine et la potentille.

PHOTOfunSTUDIO43

Les cotonaester enfin s'embrasent.

PHOTOfunSTUDIO44

PHOTOfunSTUDIO45

Il est temps. De nouvelles intempéries vont défeuiller la plupart des arbustes effaçant les couleurs, éteignant définitivement ces chatoiements subtils.

Vite, une petite coupe fraiche pour les conifères qui vont prendre en charge l'animation des massifs.

PHOTOfunSTUDIO51

Puis profiter d'une journée douce pour planter les beautés dénichées au Rivau  lors de la fête des plantes d'automne. Un trio de sauges à petites feuilles :

PHOTOfunSTUDIO13

Ici, tout à gauche, "heatwave glimmer".

PHOTOfunSTUDIO14

Là, au pied du cerisier "Dyson's gem",

PHOTOfunSTUDIO19

et dans le grand massif, la douce "Heatwave sparkle".

PHOTOfunSTUDIO23

Auprès du malus "Prairie fire", une sauge verbenaca. Plus grande que les verticillées mais avec une disposition des fleurs en étages proche des leurs, elle m'a tout de suite tentée.

PHOTOfunSTUDIO25

Un groupe de tulbaghia violacea "Silver Lace" devrait éclairer la sauge "Violette de Loire" dans quelques mois.

PHOTOfunSTUDIO10

Les deux plantes suivantes ont intégré l'allée des lierres. Pari peut-être osé pour le westringia fruticosa donné selon les sites, rustique à -10° ou seulement -5°.

PHOTOfunSTUDIO8

PHOTOfunSTUDIO9

Pas de souci de cet ordre pour cette boule de lumière répondant au nom de Chamaecypariss pisifera "White Pygmy".

PHOTOfunSTUDIO11

Coup de coeur pour l'allure et le feuillage lacinié du mahonia "Soft Caress" installé dans la haie sur un lit de phlomis.

PHOTOfunSTUDIO16

PHOTOfunSTUDIO17

Pas encore de vues en situation des bébés reçus lors du troc à Nouzilly, de Chantal, Marie-Noëlle, Jacqueline, Maryse et Sylvie, mais l'hosta, l'heuchère, la valériane, les persicaires, les iris panachés, l'hellébore fétide ont tous trouvé place dans le jardin.

Ainsi que l'aster "Ashvi" tout juste arrivé de chez Carine avec d'autres petites merveilles à faire grandir avant plantation et à semer.

De quoi accrocher bien des rêves aux branches dénudées par l'hiver approchant !

Belle semaine.