Premier rendez-vous de l'année pour les en-cours avec Passiflore et Mamylor, et tous ceux qui le souhaitent.

Qu'ai-je fait de mes dix doigts depuis le 10 décembre ?

La maison débarrassée des morceaux de cabanon, a été habillée pour les fêtes :

PHOTOfunSTUDIO132  PHOTOfunSTUDIO136

PHOTOfunSTUDIO145  PHOTOfunSTUDIO147

Dehors, également, quelques couleurs pour égayer la grisaille ambiante.

PHOTOfunSTUDIO150

PHOTOfunSTUDIO168

Tout cela a été rangé hier.

Puis j'ai concrétisé un petit projet qui me tournait en tête depuis des mois mais m'a donné beaucoup de fil à retordre.

PHOTOfunSTUDIO158

J'avais chiné ces lettres en juin puis les ai oubliées jusqu'à ce que je tombe sur cette ribambelle d'oiseaux métalliques au salon des artisans d'art "L'Art au quotidien" de Tours en novembre. Ils étaient fait pour s'entendre. Il n'y avait plus qu'à...rester zen et faire face à tout un tas de petites difficultés.

Je voulais un résultat final le plus proche possible de cette disposition légère, un maintien le moins visible possible, un mobile. Pas question de coller tout simplement ces lettres sur un plexi. J'ai décidé de doter chaque lettre de tous petits pitons que j'avais en stock pour les relier avec un fil de fer très fin, également en attente dans mes tiroirs.

Le bois des lettres s'est avéré d'une dureté exceptionnelle, du buis probablement. J'ai dû faire des pré-trous avec des clous très fins vu le petit calibre des pitons, qui se tordaient au bout de quelques coups de marteau. J'en ai usé une certaine quantité, deux lettres se sont fendues que j'ai dû recoller.

Certains pitons ont cassé, parfois si courts que la vis est restée dans la lettre et qu'il m'a été impossible de l'enlever. Donc retour à la case pré-trou juste à côté du premier...Un ou deux ont encore laché quand je les ai arrimés sur les fils pour former les mots.

PHOTOfunSTUDIO163

Toutes ces péripéties expliquent pourquoi les E penchent, les seconds pitons n'étant plus au point d'équilibre, et l'inversion d'un N. Je n'ai finalement utilisé que deux modules de la guirlande sur les quatre qu'elle comporte. Me restent donc deux oiseaux pour un autre bricolage.

PHOTOfunSTUDIO170

Bien sûr tout ceci ne pouvait être suspendu qu'à une branche.

PHOTOfunSTUDIO174

Le risque de casse est grand mais j'ai obtenu ce que je souhaitais. s'il faut recommencer, je le ferai.

Mon dernier travail est encore au stade d'en-cours mais plus pour longtemps.

J'avais envie de reprendre les aiguilles à tricoter depuis un moment, j'attendais de trouver un modèle qui me plaise. Un mail vantant un mini-catalogue est tombé à pic. Ce cache-coeur est exactement ce qu'il me faut pour me réchauffer le soir. Avec un fil tricoté large et des aiguilles 6,5 en jersey tout simple, autant vous dire que l'ouvrage monte vite.

PHOTOfunSTUDIO175

Pas comme ma broderie, au point mort, faute de lumière suffisante. Je vais me procurer une petite lampe d'appoint pour améliorer les choses. Il faut que j'avance, le salon des loisirs créatifs d'Orléans aura lieu avant notre prochain rendez-vous des en-cours. Je risque de céder à la tentation de nouveaux ouvrages.

Je vais aller voir avec quels en-cours les amies ont commencé leur année, et vous invite à en faire autant.

Bonne journée.