Les trouvailles du mois se sont partagées entre le très grand et le très petit, je vous montre.

PHOTOfunSTUDIO506

L'objet le plus imposant et le premier chiné, ce n'est pas une blague, le premier avril. Heureusement que la dame-Jeanne n'y était plus, je n'aurais jamais pu la transporter. Ni y mettre le second encombrant du jour,

Avril1

une girouette, on ne peut plus artisanale.

La suite s'est avérée pouvoir tenir dans mon sac, c'est tellement plus pratique.

PHOTOfunSTUDIO509

Le petit cadre souvenir sera probablement amené à subir des transformations mais rien en vue pour le moment. J'ai bien aimé le format mini. Quant au jeu vous savez combien je les aime et comme j'en oublie à chaque fois le nom.

PHOTOfunSTUDIO514

Que fait la grenouille ? Elle gobe les mouches. Hop ! Trop mignon !

PHOTOfunSTUDIO515

Ceci quoique non-siglé est bien un cendrier du rail m'a-t'on assuré. C'est surtout au-delà de l'ingéniosité du système qui permet de le retourner, un son souvenir, de mes années étudiantes pendant lesquelles j'ai pris chaque semaine le train. Les premières années, j'ai connu les wagons dans lesquels n'existait aucune interdiction de fumer. Le claquement caractéristique du couvercle est inscrit dans ma mémoire.

PHOTOfunSTUDIO516

Les chines d'avril se terminent avec cette grande affiche scolaire, la n°1 et 1 bis au verso, de la série Vidal-Lablache éditée de 1899 à 1966.

PHOTOfunSTUDIO517

Elle n'est pas en parfait état, certes, l'eut-elle été, elle n'aurait pas été à portée de mon budget.

PHOTOfunSTUDIO518

Il n'y a ni trou, ni gros manque, c'est l'essentiel.

PHOTOfunSTUDIO519

Je suis fascinée par le style des dessins, le choix des mots et activités dont certaines aujourd'hui réprouvées.

PHOTOfunSTUDIO523

Des infos sur les affiches scolaires ici et .

Le premier mai a été une occasion de chiner en bonne compagnie mais il est trop tôt pour en parler déjà.

Très bon week-end.