Pour ce défi de début d'été Mamylor nous propose de parler musique, notamment de l'effet qu'elle nous fait !

Mon rapport à la musique est, comment dirai-je ? Organique. Direct des oreilles aux pieds avec une grande pulsation quelque part près de mon centre de gravité. Bref, la musique me  met instantanément en mouvement plus ou moins discrètement selon le lieu et les circonstances. Mais imparablement, et j'adore danser !

Si je ne peux pas vraiment bouger j'oscille en rythme, un peu frustrée, même au cinéma, même à l'église. J'ai habité dans un petit village de l'Oise où était née une Sainte, Julie Billiard. Elle a créé une congrégation qui a migré en Belgique pendant la guerre. Mais comme le lieu de naissance était le village, elle y est régulièrement célébrée, sa maison hébergeant encore des soeurs. J'ai eu la chance d'assister à la messe de prononcé des voeux d'une religieuse congolaise, et ç'a a été une vraie fête, chants et danse pour tout le monde, un beau souvenir, très chaleureux.

Nous en avons déjà parlé dans ces défis, j'ai eu aussi la chance d'asssister aux premières fêtes de la musique à Paris quand j'était étudiante. Une ambiance qui s'est perdue au fil des ans, notamment côté spontanéité. Si j'applaudis sans réticence, je me retiens de frapper le rythme ou chanter pour ne pas gêner les voisins. Quand j'ai la chance d'assister à un concert, c'est l'artiste que j'ai envie d'entendre.

Je trouve que la voix humaine est un instrument extraordinaire, et si les voix profondes me prennent aux tripes et me chavirent, les voix "classiques" me transportent, même si ma culture musicale reste très parcellaire. Hier j'ai eu plaisir à revoir le film "Mozart" et réentendre sa musique.

Et quand le thème de Mamylor est tombé, je me suis dit "dans le mille", car je venais de commencer la lecture de cet ouvrage.

PHOTOfunSTUDIO612

Je ne connais pas vraiment les musiques de Brahms et Schumann, je ne sais ce qui ressort exactement de la réalité ou du roman, mais, à présent que ma lecture est terminée, je vais pouvoir prendre un moment pour écouter, chercher et me documenter.

Dans quelques jours car, enfin débarassée des bambous qui empêchaient un améngament dans le jardin, nous passons nos journées dehors. D'où ce billet un peu bref.

Très bonne semaine.