Je vous ai raconté cette journée épatante passée au Mans "Entre cours et jardins". Je ne vous ai pas tout dit.

Non seulement j'ai découvert la ville et la manifestation en très bonne compagnie, mais j'ai également eu le bonheur d'y rencontrer des camarades jardiniers dont Maryse qui avait à me faire part d'une proposition de la part d' Hélène.

C'est ainsi qu'un beau samedi matin je savourais au gré de petites routes longeant de magnifiques villages, les charmes de la Gironde, pour arriver chez Rouge Cabane. Le temps de saluer Maryse, Jean-Luc, Françoise, Jean, Hélène, de poser mes bagages dans un coffre, nous étions en route pour La Romieu dans le Gers afin d'y visiter les jardins de Coursiana, dont je n'avais alors pas encore entendu parler. Ingrid et Joël nous attendaient devant l'entrée.

L'équipe au complet, le pique-nique joyeusement partagé, nous partons à la découverte de ce vaste et beau jardin. Prêts pour la balade ? Six hectares nous attendent, allons-y.

Coursiana 13-10

Dès l'entrée, nous admirons l'écrin végétal, dans lequel les bâtiments sont sertis.

Coursiana 13-101

Une boutique et un petit salon de thé charmant attendent les amateurs.

Coursiana 13-102

Un bel espace, ombragé de magnifiques vieux arbres accueille les réceptions.

Coursiana 13-103

Coursiana 13-104

Les potées sont superbes, les bancs nous tendent leurs bras.

Coursiana 13-105

Nous contournons la maison pour gagner les jardins à l'anglaise.

Coursiana 13-106

Les plantes sont exubérantes, opulentes, les associations particulièrement choisies.

Coursiana 13-107

Une plate-bande dense et colorée précède le potager, et offre une belle vue sur la collégiale.

Coursiana 13-108

Une large boucle nous permet d'observer installations et techniques de culture.

Coursiana 13-1010

Devant la façade, une gigantesque plate-bande nous saisit par sa vigueur et sa variété, mêlant avec enthousiasme arbustes, vivaces, annuelles.

Coursiana 13-109

La douceur des tons n'exclut pas la force de caractère, les sauges sont aussi hautes que nous.

Coursiana 13-1011

Quant aux cyprès, nous sommes bien dans le Sud !

Coursiana 13-1012

Après ce grand bain de fleurs, l'espace ouvert nous prépare à apprécier le calme propice de l'arboretum.

Coursiana 13-1013

Les arbres y sont groupés par famille, malus, tilleuls, chênes, acacias, acers, peupliers, marronniers, plaqueminiers, sassafras...

Coursiana 13-1014

La liste des beaux spécimens est impressionnante.

Coursiana 13-1015

Coursiana 13-1016

Coursiana 13-1017

Coursiana 13-1018

Coursiana 13-1019

Coursiana 13-1020

Coursiana 13-1021

Coursiana 13-1022

Coursiana 13-1023

Des colonies de cyclamens se propagent au pied des arbres.

Coursiana 13-1024

Coursiana 13-1025

Coursiana 13-1026

Un chêne de plus de 150 ans nous offre son ombre avant que nous retrouvions le soleil baignant les plantes à parfum, médicinales et aromatiques.

Coursiana 13-1027

Plantées en terrasses et précédées d'un bassin, nous y accédons par la passerelle.

Coursiana 13-1028

Coursiana 13-1030

Coursiana 13-1031

Un cryptoméria japonica "Cristata" nous fait immanquablement penser aux absents.

Coursiana 13-1032

Encore un coup d'oeil vers l'arboretum.

Coursiana 13-1029

Coursiana 13-1033

L'après-midi a passé comme un souffle de ce vent qui adoucit le soleil encore vif.

Coursiana 13-1034

Nous quittons à regret et avec quelques plantes, car le jardin offre également une pépinière, ce jardin où monsieur Delannoy nous a si gentiment accueillis.

Après un bon diner dans une brasserie d'Auch que nous avons trouvée agréablement animée, où notre hôtesse du lendemain a eu l'extrême gentillesse de venir nous saluer, nous regagnons notre hôtel sympathique pour une bonne nuit, prélude à la suite de nos pérégrinations vertes.

A demain.