édition de l'année. Ravie de retrouver mes complices, Passiflore et Mamylor, ainsi que tous ceux ou celles qui veulent se joindre à nous pour un, deux, trois rendez-vous ou plus si affinités et en-cours à terminer.

Après m'être longuement préparée mentalement (mo-ti-vée, mo-ti-vée), j'ai profité des journées relativement douces de mi-décembre pour m'attaquer à un des monstres du jardin.

PHOTOfunSTUDIO1169

Le rosier liane "Félicité et Perpétue" dont vous voyez le pied plus que fourni en haut à droite. Ces prénoms au charme désuet cachent un tempérament impétueux et des griffes acérées. Comment affronter ce mélange de Gorgone et Méduse ?

En ligotant l'ennemi !

PHOTOfunSTUDIO1171

Une fois les tiges si longues et fines, regroupées et arrimées contre le tronc du cerisier avec une sangle bien solide, j'ai pu accéder au pied de la bête.

PHOTOfunSTUDIO1172

 Et constater qu'elle avait non seulement mis à mal son support mais donné naissance, marcotte ou rejet à un second pied !

PHOTOfunSTUDIO1173

Un seul suffisant à mon bonheur, j'ai supprimé le rejeton qui s'est vigoureusement défendu. J'ai ensuite remonté le support et commencé à élaguer quelques branches en coupant à la base enfin accessible. Pendant que je luttais d'arrache-pied, au propre comme au figuré, contre mon rosier la courte après-midi s'achevait. La nuit à 16h30, la plaie de ces journées !

Le risque de me faire balafrer était trop grand, je reportai la suite au lendemain.

PHOTOfunSTUDIO1174

Le soleil m'abandonnai en cours de route mais je fis quand même sa fête au rosier et obtint ce bouquet aéré bien en place dans son support. Je pourrai au printemps attacher les lianes tombantes sur le grillage et laisser les aventureuses grimper à leur guise dans le cerisier.

Avec un peu de chance et une météo clémente, mon monstre devrait me gratifier d'une multitude d'adorables petits choux roses et ivoire.

Le retour des averses et l'approche des fêtes me ramenaient à mes aiguilles.

Peut-être vous souvenez-vous que Marie-Noëlle avait eu la gentillesse de nous organiser un atelier "cadre au crochet" auquel j'avais pris un vif plaisir. J'ai décidé d'en terminer deux afin d'y glisser un billet pour mes filleules. Le dos en tissu est ouvert en haut afin qu'elles puissent enlever la petite illustration que j'y ai glissé, et qu'elles puissent les remplacer par la photo de leur choix.

PHOTOfunSTUDIO1176

J'ai aussi monté un gri-gri porte-clés et fabriqué une boite à doudous pour ma petite-nièce et oublié de les photographier.

En fouillant dans mon bazar, je suis tombée sur un reste de coton rose poudré provenant d'un de mes pulls, alors quand j'ai fini de coudre la housse du second fauteuil, je leur ai ajouté un galon de dentelle crochetée  par mes soins. C'est très addictif ce truc !

PHOTOfunSTUDIO1177

Les aiguilles à tricoter n'ont pas chômé non plus. J'ai achevé le devant en cours le mois dernier, tricoté les bandes d'encolure et de boutonnage, et commencé le montage de mon cardigan.

 

PHOTOfunSTUDIO1178

Pas encore trouvé les boutons qui conviendraient mais les salons de Loisirs Créatifs d'Orléans et Tours approchent ! L'occasion de trouver du beau matériel et de l'inspiration.

Je vous engage à aller voir les en-cours des copines et à nous rejoindre si le coeur vous en dit.

Bonne journée.