Mon beau miroir...

Leur usage et leur existence sont très anciens dans l'histoire de l'humanité. De l'eau dans une vasque, aux métaux précieux polis en passant par l'obsidienne, de la légende de Narcisse aux contes revus et corrigés par un célèbre cartooniste américain, ils paraissent avoir de tous temps ou presque, puisque littérature ancienne et archéologie en font état sous différentes formes dès les II° et III° siècles, avoir accompagné les hommes, au moins dans les classes aisées des civilisations.

Longtemps objets de luxe, somptueux miroirs vénitiens, objets attestant la qualité du "possesseur", galerie des glaces de Versailles qui signait un savoir- faire français conquis de haute lutte, trumeaux ornés de tableaux raffinés...L'objet s'est démocratisé avec les perfectionnements des techniques de fabrication et l'industrialisation. Le miroir de "barbier" est entré dans tous les foyers.

Souci d'apparence, de connaissance de soi ? Que cache le miroir si limpide ?

Car s'il est en principe, mécaniquement un fidèle reflet de ce qu'il encadre, nous, qu'y voyons-nous ?

Chez moi, des miroirs dans chaque pièce, cuisine exceptée. Non pas que je les utilise pour m'y regarder, ce qui ne m'intéresse pas du tout, mais parce qu'ils sont des fenêtres supplémentaires, d'incomparables apports de lumière. Ceux que je préfère sont les miroirs d'eau naturelle dans lesquels ciel et végétation se confondent.

A titre exceptionnel, je vous propose cet auto-portrait au miroir, et remercie Marie-Paule d'avoir choisi le thème du jour.

PHOTOfunSTUDIO1309

Très heureux anniversaire Marie-Paule.

Chez elle vous trouverez la liste des participants et paticipantes au défi du jour, le thème du mois prochain nous est proposé par Soène.

Très bon week-end.