Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est logo-defi-du-20-22.jpg

Dans la série proposée cette année pour le défi du 20 nous sommes au cinquième mois et Passiflore nous demande cinq noms d'oiseaux. Réels, mythiques, imaginaires, Piou-Piou, Calimero, Phénix, Dodo, Colombe de la Paix, le choix est énorme. Mais le temps m'est compté ces jours-ci j'irai donc simplement dans mon jardin. J'ai le bonheur d'y accueillir de nombreux représentants de la gent ailée, et d'avoir chaque année de jolies surprises.

3 12

Comme la découverte de couvée nichée bien protégée, nid construit sur un tamis, jouet en plastique, couvert d'une brouette renversée, jouet en plastique également. Est-ce l'un d'eux qui me suit de si près dans les travaux, que j'ai failli l'ensevelir sous une pelletée de terre sortie pour creuser un trou de plantation ? Très bons compagnons pour le jardinier ces rouge-gorges.

14 15

Bons chanteurs et dotés d'un talent comique insoupçonné, les merles m'amusent énormément avec leurs facéties, tellement occupés à leurs affaires qu'ils en oublient les humains. Même s'il m'arrive de trouver qu'ils font fort sur le bazar dans les massifs, grattant, et allant jusqu'à déplacer des cailloux d'un gabarit incroyable pour leur taille.

15 15

Les mésanges m'enchantent par leur chant. Rien n'évoque autant le printemps pour moi. Charbonnières et bleues fréquentent assidument le jardin. Les longues queues se montrent surtout l'hiver. Ce sont de vrais feux-follets. Leur arrivée en petit groupe après un vol ondulé extrêmement rapide est une fête.

78 18

Puis voici deux oiseaux que je ne vois plus dans le jardin depuis que mon grand cerisier est mort. De plus, on a supprimé alentour des arbres pour installer un local fibre, des maisons les uns sur les autres...Chaque fois que je pense que le quartier a fait le plein, un petit trou se remplit. L'artificialisation des sols se poursuit allègrement, et on n'a pas besoin des arbres, de la vie qu'ils abritent, ni de leur ombre ! Ce n'est pas non plus comme si ma commune manquait d'habitations et commerces vides.

DSCN5857

Consolation toutefois, j'entends le pic-vert taper sur les arbres et la huppe chanter. ils n'ont pas complètement déserté le secteur.

DSCN6018

Resteront-ils jusqu'à ce que les petits arbres que j'ai planté soient assez grands pour les héberger ?

J'ai hâte de voir les oiseaux que mes camarades de jeu, dont vous aurez les coordonnées chez Passiflore, auront sorti de leur chapeau.

Bonne fin de semaine.