Indéniablement et contre toute attente, Novembre s'est révélé doux, pluvieux et venteux juste ce qu'il fallait pour rendre les plantes et la jardinière heureuses.

De jolis moments ont émaillé les jours du jardin.

PHOTOfunSTUDIO637

Comme ce doux dialogue de roses et d'asters au-dessus de la pelouse,

PHOTOfunSTUDIO640

ou ce jeu de feuillages entre le magnolia retrouvant le sien et le cornus se dépouillant peu à peu, le bel accord de l'euphorbe qui s'est invitée aux côtés du pourpre loropetalum.

PHOTOfunSTUDIO641

Au bord du jardin, les érables allument leurs torches, comme un signal qui va se propager aux massifs.

PHOTOfunSTUDIO645

Les physocarpus roussissent et rutilent dans le soleil bas.

PHOTOfunSTUDIO647

Le noisetier verdit tandis que la sauge enroule tendrement ses épis autour du petit conifère, lequel semble apprécier.

PHOTOfunSTUDIO646

Le jeune hêtre "Mercedès", a décidé de se faire remarquer, le géranium n'a qu'à bien se tenir !

PHOTOfunSTUDIO648

Même enthousiasme dans l'angle. Cotinus et prunus s'unissent pour ensoleiller leur espace malgré leur faible gabarit.

PHOTOfunSTUDIO639

Dans l'allée des lierres, le berberis est venu réchauffer le bleu profond de la sauge "Anthony Parker".

PHOTOfunSTUDIO642

Un peu plus haut dans la bordure, petit miracle ! Quatre ans que je regarde pousser cette sauge. Chaque année, elle devient plus haute. L'an dernier les premiers épis sont sortis sans pouvoir aboutir. Depuis  quelques jours, je découvre ébahie ces épis incendiaires et savoure ce beau hasard qui m'a fait installer cette plante reçue sans nom près d'un cornus à bois rouge.

PHOTOfunSTUDIO643

Et tout au bout, encore une preuve que le rase-motte n'exclut pas la pétillance, voici que la spirée à feuilles de bouleau se pare d'une éblouissante livrée. Par contre le fusain sur la colonne reste toujours aussi effacé. Est-ce pour justifier son nom de "Fantôme de Wolong" ? Saura-t'il l'escalader ? Un jour peut-être ?

PHOTOfunSTUDIO649

Dans la haie, changements et surprises se succèdent. Le phormium doré s 'est brillamment repris, Le Fusain "Red Wine" honore son appellation. Le petit cornus flambe tandis que le forsythia et le grand deutzia ont décidé de se mettre au diapason, portant d'identiques parures rouge et or. Un duo inédit de narcisses et lavande rafraichit l'atmosphère.

PHOTOfunSTUDIO650

Bien qu'en manque de feuilles, zelkova et spirée ont ajouté leurs gommettes dorées aux sequins du berbéris. Le cardon peut enfler, ils ne lui abandonneront pas la scène. Pas avant qu'ils ne soient entièrement dévêtus par le vent qui se lève.

L'hiver est en route.

Bonne journée.